Evénement « Danse pour l’Europe » jeudi 2 juin 2022 au Grand amphithéâtre de la Sorbonne

Dans le cadre de la Présidence Française de l’Union européenne, l’académie de Paris met en lumière chaque mois un thème prioritaire de son projet éducatif. A ce titre, cinq établissements de l’académie ont présenté le jeudi 2 juin 2022 dans le Grand amphithéâtre de la Sorbonne des chorégraphies réalisées avec leurs élèves des sections danse, en rapport avec le thème des « Valeurs européennes ». Initialement prévu en mai (le 9 mai étant la Journée de l’Europe), cet événement a finalement été couplé avec « Sport et olympisme », thème du mois de juin. Ces créations chorégraphiques originales ont été précédées par un programme musical surprise en lien avec l'Ukraine.

Après une ouverture par M. Lazare Paupert, Dareic du rectorat de Paris, deux musiciens ont joué les hymnes nationaux de l’Ukraine et de la France puis ont proposé des œuvres qui leur sont chères. Bogdan Sydorenko (clarinettiste ukrainien membre de plusieurs formations musicales en France) a interprété un thème traditionnel de l'Ukraine, représentant pour lui la beauté de son pays et l'esprit de son peuple.  Louna Dekker Vargas, flûtiste franco-américaine ayant organisé un concert en faveur de l’Ukraine à la Cité internationale universitaire de Paris, a quant à elle joué à la flûte traversière « Syrinx » de Debussy, pièce emblématique de la flûte solo, inspirée par l'antiquité grecque.

Puis ce sont deux collèges et trois lycées qui ont proposé au total 8 tableaux dansés, créés avec et par les élèves ainsi que leurs enseignants, en s’inspirant de la thématique des valeurs européennes.

Le collège Yvonne Le Tac, encadré par Mme Ophélie Mathieu, a mis en scène deux chorégraphies : l’une, « La chute des titans » inspirée du célèbre tableau de Cornelisz Van Haarlem représentant un épisode de la mythologie grecque : la chute de Gaïa et Ouranos ; la seconde, « Unis dans la différence », réflexion commune autour des valeurs européennes, plus précisément l’égalité en groupe.

 Le lycée Georges Brassens et leur enseignante Mme Emeline Driget a réalisé trois prestations : deux,  « Ma liberté » et « La liberté c’est… » interrogeaient la notion de liberté, ses effets sur les autres, sa manière de dialoguer avec la contrainte puis les limites que la règle lui impose ; et la troisième « Vivre ensemble », les Droits humains et le respect des minorités.

Les élèves du collège Jean-François Oeben et leur enseignante Mme Odile Cochet ont quant à eux réalisé le tableau « Scène de naufrage » : un traitement en creux de la dignité humaine, inspiré par le célèbre tableau de Géricault, « Le Radeau de La Méduse », proposant une mise en lumière du désespoir des naufragés : ivresse, cannibalisme, folie.

Le lycée Jules Ferry, encadré par M. Mathieu Nobileau, s’est penché, à travers « Human » sur les attributs qui nous différencient des autres animaux : la sensibilité, les émotions, les sentiments, la pensée, et ce qu’il en resterait si tout cela nous était retiré.

Enfin, trois duos du lycée Turgot et leur professeur M. David Bérillon ont proposé « Partage et rencontre », notions mettant en avant l’Europe et sa symbolique.

Après avoir été longuement saluée et ovationnée par un public enthousiaste, la centaine d’élève s’est réunie sur la scène du Grand amphithéâtre pour y réaliser ensemble la chorégraphie d’Angelin Preljocaj, « Danse l’Europe !» créée spécialement pour la Présidence Française de l’Union européenne, imitée par de nombreuses personnes dans la salle, qui se sont levés pour se joindre à eux, ce qui illustrait parfaitement les thèmes de cet événement et le sentiment de solidarité ressenti tout au long de cette soirée.

Mise à jour : juin 2022