Bandeau

[Article AEEPS] Numérique et EPS - bistrot pédagogique de l'AEEPS

logo AEEPS

Le but l'article  de l'AEEPS en pièce jointe est de tenter, à travers un large tour d’horizon des pratiques TICE en EPS, de sensibiliser aux plus-values possibles des TICE dans l’apprentissage de nos élèves.

Comme pour toute approche pédagogique, ces plus-values ne sont possibles que si l’enseignant fait un bon usage des outils (technologiques en l'occurrence) dont il dispose. 

Les auteurs tentent également de proposer des réponses à tous les « Oui, mais » classiquement avancés par ceux qui n'ont pas encore franchi le pas de l'intégration des nouvelles technologies dans leurs cours (« Oui, mais on n’aura jamais le matériel nécessaire » ; « Oui, mais avec 35 élèves, c’est impossible » ; « Oui, mais ils ne respecteront pas le matériel»; «Oui, mais mettre la classe 1h00 en salle informatique, ce n’est pas de l’EPS»...). Car aujourd’hui, les contraintes matérielles sont dépassées : les outils sont nomades, ergonomiques, et rapides. Le monde des TICE n’est plus réservé aux seuls passion- nés et experts techniques.

L’enjeu des TICE n’est donc plus de répondre au « Comment faire ? » (« Comment afficher les images sur un 2nd écran ? » ; « Comment enregistrer dans le bon format pour le redistribuer aux élèves ? »), mais de se questionner sur le « Pourquoi faire ? » (« Pour- quoi une fiche interactive de tournoi plutôt qu’une montante descendante ? » ; « Pourquoi un diaporama de démonstration de réalisation des diverses figures de gymnastique plutôt qu’une explication à toute la classe ? »... ). 

Maintenant que l'obstacle matériel est contourné, les résistances des collègues se font donc sur la pertinence de l'outil. Le temps moteur des élèves et l'évaluation des apprentissages sont donc au cœur des enjeux.