Bandeau

Iran : le musicien Majid Derakhshani interdit de sortie du territoire iranien.

mis à jour le 08/02/15

Un célèbre musicien et compositeur iranien a déclaré que les autorités l'ont empêché de voyager à l'étranger.

Majid Derakhshani s'est confié au quotidien iranien  Etemad le 5 janvier dernier en disant que les officiers de sécurité lui ont confisqué son passeport à l'aéroport Imam Khomeini de Téhéran  alors qu'il partai à  Dubai.

M. Derakhshani interrogea les officiers qui ne donnèrent aucune explication, Mais le musicien dit qu'il pense que la présence de chanteuses solistes dans un videoclip récent de son ensemble Mah banoo, est la raison de cette décision.

"Je pense que les autorités ne veulent pas que nous produisions des chanteuses solistes, même avec le Hijab islamique complet " déclara l'homme de 59 ans.

Les clips ont été vus sur Internet des dizaines de milliers de fois. Ils ont aussi été diffusés par des chaînes satellites en langue persane en dehors d'Iran. 

Derakhshani déclara que d'autres membres de  Mah Banoo ont été interrogés plusieurs fois par la police les mois précédents. 

Dans une interview à la  BBC, Derakhshani a déclaré que les questions portaient sur la présence des chanteuses dans le groupe.

Depuis la révolution islamique de 1979, les chanteuses sont interdites de solos. Cette interdiction est soutenue par les membres radicaux et conservateurs du clergé qui pensent que le chant féminin conduit à la corruption de la société.

Le chef du département de la musique du ministère iranien  a déclaré le 5 janvier que cette interdiction n'avait  pas de rapport avec le retrait de passeort du musicien

L'agence semiofficielle  Mehr news  cite  Pirouz Arjomand (musicien NDT) déclarant que les femmes sont autorisées à se produire en solo seulement devant un public féminin.

Il ajoute que la présence des chanteuses solistes dans les videoclips est interdit pas la loi iranienne, semble-t-il par ce que les hommes peuvent les visionner. "Nous avons signifié cela aux musiciens et nous espérons qu'ils se conformeront à la loi et aux réglementations" a-t-il déclaré. 

traduction de l'article de Radio Free Europe