Bandeau

L'Association des Écrivains Combattants

logo-plume-aec L’Association des Écrivains Combattants réunit les gens de lettres ayant porté les armes pour la France. Elle poursuit le travail de publication mensuelle du Bulletin des écrivains mobilisés (journaux, nouvelles poèmes, récits, romans) entrepris pendant la Grande Guerre.

Une association du monde combattant

L'AEC  est une association du Monde combattant, reconnue d'utilité publique. Fondée par José Germain en 1919, à l’issue d’un travail de veille et de solidarité mené tout au long de la Première Guerre mondiale, elle a pour mission de garder la mémoire des écrivains tombés au champ d'honneur et de  défendre les intérêts des écrivains survivants. Depuis 1997, son cercle s’est élargi à des écrivains humanistes qui n’ont pas directement combattu.
Elle reste (avec la Fondation Maginot, Les Gueules cassées) une des dernières associations survivante de cette période. Plusieurs présidents se sont succédés à sa tête et parmi eux, Roland Dorgelès, Maurice Genevoix, Paul Guth. L’actuel président est le poète Jean Orizet qui a succédé à Michel Tauriac, ex grand reporter.

Les lieux de mémoire

  • Au Panthéon, d’abord, où ont été inaugurés le 15 novembre 1927 par le Président de la République Gaston Doumergue des tables de marbre portant 560 noms d’écrivains de langue française tombés pendant la Grande Guerre. Le 2 juillet 1949, 197 noms supplémentaires ont été apposés qui concernent les écrivains morts pendant la Seconde Guerre mondiale.Écrivains Combattants morts au Champ d'Honneur
    Chaque année à l’occasion du 11 novembre une cérémonie se déroule au Panthéon. Le lycée Victor Duruy est très attaché à cette célébration.
  • Le deuxième lieu de mémoire est constitué par la Forêt des écrivains plantée au début des années trente sur le territoire des communes de Combes et Asis dans l’Hérault.La 65è allée porte le nom d’Irène Nérimovski, écrivaine russe, arrêtée par le gouvernement de Vichy puis déportée à Auschwitz
  • Le troisième lieu, très récent est le square des Écrivains-Combattants-Morts pour la France, situé près de la mairie du 16ème. Il a été inaugurée le 19 octobre 2012.
    Les Écrivains combattants sont très actifs. Ils éditent une revue, La gazette et ils décernent une dizaine de prix annuellement dont le Prix Pollitzer est le plus célèbre. Ils organisent au mois de novembre une Après-midi du livre dans les salons du général Gouverneur militaire de Paris.Leur bibliothèque est installée dans les locaux de la Médiathèque Jacques-Baumel à Rueil Malmaison. Elle contient un fonds composé pour une part de manuscrits. Ils ont édité en cinq volumes des synthèses bibliographiques et biographiques sur les 560 soldats morts pour la France entre 1914 et 1918 et un tome supplémentaire pour la Seconde guerre mondiale.

 Informations pratiques

  • Médiathèque Jacques-Baumel de Rueil-Malmaison 92500
    Tel : 01 53 89 04 37

Directrice administrative : Madame Françoise Lemaire

Apollinaire- La colombe poignardée et le jet d'eau
Appollinaire-Calligrammes 1918

À voir