▼ Navigation | ▼ Contenu | ▼ Recherche | ► Glossaire

Rechercher

Le smartphone au service de la réussite des élèves

mis à jour le 05/05/15

Jérôme Lagaillarde, professeur de français au collège Georges-Mélies (75019), expérimente l’utilisation du smartphone dans son cours de classe de troisième. Il y trouve de nombreuses possibilités au service de la réussite de ses élèves.

Le projet est né d’un double constat :

  • le smartphone est une possibilité pour suppléer les carences en équipement, tant des salles de classe d’un établissement qu’au domicile de l’élève ;
  • le smartphone, pourtant interdit par le règlement du collège, est souvent utilisé de manière intempestive par les élèves dans de nombreux cours.

L’idée qui découle de ce constat est de définir une place pédagogique pour cet outil à l’école et de permettre aux élèves d’en explorer ses possibilités, dans le cadre de leurs apprentissages, et d’en tirer le meilleur parti pour leur réussite.

Le cadre de l’expérimentation

Une classe de 3ème à option DP 3, effectif 23 élèves, profil hétérogène, niveau plutôt moyen voire faible. La majorité de la classe dispose d’un smartphone : 17 élèves sur 23. Les systèmes d’exploitation :

  • Sous iOS : 10
  • Sous Android : 4
  • Sous Windows Phone : 3

Nombre d’élèves disposant d’un accès 3G ou 4G : 13 élèves. Nombre d’élèves disposant d’une tablette à la maison : 11 dont 3 qui n’ont pas de smartphone.

Un protocole et des règles d’utilisation en classe

Les élèves sont pleinement intégrés au projet et ils participent à la définition du cadre et des règles d’utilisation des smartphone en classe. Un document de demande d’autorisation a été rédigé à destination des responsables légaux. Un protocole a été produit par les élèves lors d’une séance préliminaire en classe (voir l'annexe en document joint).

Quels usages du smartphone en classe ?

Voici à titre d’exemples quelques pistes d’utilisation testées en classe pour lesquels les résultats observés sont plutôt encourageants.

Garder une trace grâce à l'appareil photo

L’appareil photo du téléphone est un outil très utile pour garder une trace du cours ; deux exemples parlants :

1. Pallier les problèmes de retard liés à l’absence de l’élève : la continuité pédagogique :

  • L’élève a été absent. À son retour, afin de ne pas perdre de temps et de faciliter le rattrapage du cours, l’élève photographie les cours manqués pour ensuite prendre le temps de les mettre au propre dans son classeur.
  • Un camarade est absent, un élève référent (qui dispose d’une connexion internet) prend en photo le cours, les documents distribués, les activités faites en classes, les corrigés, les prises de notes au tableau et les envoie à son camarade par mail ou par sms.
  • Il peut par la même occasion les transmettre à l’enseignant qui les publie en pièces jointes dans le cahier de texte numérique.

2. La capture du tableau :

  • afin de ne pas ralentir le cours et d’aider les élèves lents à ne pas perdre le fil de leur prise de notes, mais aussi pour laisser une trace de l’étape atteinte à la fin d’une séance, un élève peut être en charge de prendre en photo le contenu du tableau et de transmettre le fichier à l’enseignant. Le fichier pourra être publié pour aider les élèves qui ont pris du retard à rattraper leur cours écrit ;
  • afin de fixer une étape d’un raisonnement collectif, une recherche d’arguments, des idées notées pêle-mêle au tableau, dont on ne demanderait pas aux élèves la prise de notes pour ne pas ralentir le travail. Le fichier pourra être  exploité ultérieurement à titre d’exemple. On pourra aussi le diffuser aux élèves afin qu’ils l’archivent pour s’en inspirer ultérieurement lors d’un exercice similaire.

Exemple en pratique : L’analyse d’un sujet de réflexion collective, la recherche d’arguments et la mise en forme collective d’un plan de rédaction, dont on avait pris en photo les différentes étapes, ont été très utiles aux élèves lors d’un exercice similaire. Les supports visuels aident les élèves à se remémorer une démarche méthodologique. Ils se remettent plus facilement en contexte devant des photos que devant la trace écrite archivée dans le classeur. C’est un gain de temps et d’efficacité.

Utiliser l'outil audio

Le smartphone équipé d’un casque audio permet de nombreuses utilisations. Grâce au dictaphone intégré ou à une application dictaphone, on peut enregistrer un cours, une lecture, un exposé, le déroulé d’un travail en groupe.

L’élève peut aussi apprendre à faire des dictées en toute autonomie. Outre les sites qui proposent des dictées audio (Bescherelle.fr, ladictee.fr), sur lesquels il peut être encouragé à se connecter pour s’entraîner, il peut aussi enregistrer par lui-même la lecture d’un court texte et procéder ensuite à l’écoute puis à la dictée. Il gère ainsi son temps et sa concentration. Il dispose dans ce cas du support de préparation et d’autocorrection.

Utiliser la vidéo

La camera permet une analyse de leur travail à l’oral. Ainsi, un élève peut s’exercer pour un oral en se filmant et apprendre ensuite à analyser sa performance pour en dégager les points forts et les points faibles. Très utile dans la préparation à l’oral d’Histoire des Arts par exemple.

Dans le cadre d’un travail en groupe, les élèves peuvent aussi se filmer et analyser ensuite leur façon de travailler en groupe pour améliorer leur efficacité (écoute des uns et des autres, partage des tâches, investissement de chacun).

 Quelles applications pour ces usages ?

L’enseignant de français rappelle sans cesse aux élèves la nécessité de se relire, de se corriger, de repérer les verbes et d’en vérifier systématiquement l’accord et la conjugaison correcte avec son sujet.

Les élèves sont censés avoir avec eux des dictionnaires et Bescherelle de poche. Malheureusement, ce n’est que rarement le cas et ces outils sont lourds et encombrants.

Deux applications pour smartphone, le dictionnaire de français et un conjugueur, installés sur leurs appareils, leur permettent d’effectuer ce travail de vérification avec rapidité et précision.

La fonctionnalité encourage visiblement les élèves à se corriger et à toujours vérifier en cas de doute leur orthographe.

Il est alors facile de conseiller aux élèves d’étendre cette habitude à toute production écrite, dans tous les travaux disciplinaires à la maison.

Quelques applications gratuites sélectionnées

Applications de conjugaison

conj Le conjugueur, application du Nouvel Obs, disponible sous IOS et Android 

verbes françaisVerbes français, sous Windows Phone

Applications Dictionnaires de français hors-ligne

dic Sous Android : Dictionnaire français Livio

dic1 Sous IOS : Dictionnaire de l’Académie Française, 8ème édition

dic 3Sous Windows Phone : Dictionnaire

La recherche documentaire

Le smartphone est un outil idéal pour permettre aux élèves d’accéder facilement à des informations utiles pour enrichir leur culture. C’est l’occasion aussi de leur apprendre à comparer et à vérifier les informations puis à se les approprier pour les retenir. A l’inverse de la recherche sur un PC, l’élève n’est pas tenté de simplement opérer un copier-coller, il doit lire, sélectionner ce qui lui est utile et nous pouvons l’inciter à reformuler. Wikipedia  est disponible sous la forme de différentes applications « reader » sous iOS, Android et Windows Phone. Elles permettent d’accéder à la base de données de Wikipedia hors-ligne.

ency1Sous Android : Encyclopédie Wiki

ency2Sous IOS : Minipédia - Encyclopédie hors ligne

ency3 Sous Windows Phone : Wikipedia

Les élèves qui disposent d’une connexion internet pourront aussi prendre l’habitude de consulter l’encyclopédie Larousse en ligne. Gratuite et riche, elle est un outil intéressant mais malheureusement, le site diffuse de nombreuses publicités.

L’entrainement

De nombreuses applications offrent des jeux pédagogiques et des exercices d’entraînement en langue. À la fin d’un travail, en attendant les autres, l’élève peut être encouragé à travailler sur une application afin d’occuper le temps de manière constructive.

Les mémos

Le smartphone encourage les élèves à noter des listes de tâches à faire, des choses à garder en mémoire et de les convoquer facilement sans les égarer… De nombreuses applications permettent de dresser des listes intelligentes. C’est un atout pour aider les élèves à structurer leur travail en étapes. Par exemple, dans le cadre d’un travail sur le plan d’une rédaction, la liste permet ensuite d’agir facilement sur la hiérarchisation de ses idées. Voici une liste des applications les plus courantes, Evernote en tête, disponible pour les 3 systèmes d’exploitation.

Communiquer

L’usage des mails, règlementé par un protocole défini avec les élèves, offre de multiples possibilités pour communiquer au sein de la classe.

Nous l’avons vu, une photo prise d’un document peut être transmise instantanément au professeur ou à un élève qui en a besoin.

Les SMS aussi, mais les mails ont l’avantage d’encourager les élèves à rédiger leur propos selon les codes de la communication et ainsi de faire des efforts rédactionnels.

En conclusion

Les possibilités de l’utilisation du smartphone en classe et dans le cours de français en particulier sont riches. Le constat est plutôt encourageant : avec les téléphones sur la table, les élèves sont davantage tournés vers une utilisation intelligente et liée au cours.  Les travaux écrits en temps limité en classe ont vu leur qualité considérablement augmentée. Les élèves ont apprécié le gain de temps pour se corriger, pour vérifier leurs conjugaisons.

L’intérêt de la recherche documentaire implique les élèves dans le travail collectif et encourage leur participation, leur concentration.

Bien sûr, il faut absolument partir d’un projet qui les implique dans la définition des usages, des limites et des règles. C’est par une confiance partagée, qui permet de faire appel à leur responsabilité, que l’expérimentation peut se faire. Les élèves y ont trouvé une source d’émulation et un intérêt très concret.

Il faut parfois recadrer, rappeler les règles mais aucun abus n’a été pour l’instant source de conflit.

Retrouver l'article publié dans le revue Technologie n° 208 mai-juin 2017 Réseau Canopé.

couv208