Bandeau

Une étude passionnante ! Les stéréotypes filles-garçons, un enjeu d'égalité et de mixité dès l'enfance

Rapport - lutter contre les stereo Le rapport, coordonné par Marie-Cécile Naves et Vanessa Wisnia-Weill (janvier 2014) se départit, dans son ton, de la neutralité distante propre aux documents administratifs et aux écrits scientifiques. L’éthique de la conviction y est fortement présente. Mais il se fonde sur une synthèse de travaux de recherche et une série de faits et d’analyses, pour certains nouveaux, qui concourent, selon la logique du faisceau d’indices, à étayer la thèse selon laquelle les stéréotypes entre les filles et les garçons contribuent à freiner la marche vers l’égalité hommes-femmes.

Par le passé, des politiques volontaristes ont déjà fait leurs preuves : l’exemple des femmes ingénieures – passées de 3 % en 1982 à 34 % dans les nouvelles générations – est archétypal. Cependant, ces politiques ciblées ne se sont pas diffusées dans le reste des filières scolaires, notamment dans l’enseignement professionnel. Le rapport invite à aller plus loin et formule une série de recommandations en vue d’une action volontariste.

Ce qu’elles nous disent est que le nudge ("influence") ou plutôt la série de nudges qui orientent subrepticement les comportements des enfants, des adolescents, et de chacun d’entre nous, sont porteurs de différenciations infondées et, finalement, d’inégalités.


Il faut donc travailler sur ces micro-incitations dont chacune a l’air insignifiante mais dont la somme nous rend moins libres.

France Statégie

Site France Stratégie :

Interview de Vanessa Wisnia-Weill (Itélé - YouTube - durée 06:32)

Ouvre vers YouTube - Interview de

Interview de Marie-Cécile Naves (LCI - YouTube - durée 01:36)

Interview de Marie-Cécile Naves - LCI YouTube