Bandeau

S. Couturier, parrain du festival ac@rt

Frédérique Marion, professeure d'arts plastiques, coordonnatrice du GIPTIC et organisatrice du festival ac@rt, est invitée dans l'atelier de Stéphane Couturier. Ce dernier lui montre son travail et explique ses modes opératoires, ses intérêts artistiques, son attachement à la racine documentaire. Il parle de son travail photographique : la présence de l'architecture, la dimension documentaire, son rapport à la durée, son caractère hybride. Ci-dessous, quatre documents vidéos (5mn chacun) témoignent de ces entretiens.

Photographie et architecture

Stéphane Couturier revient sur ses débuts en collaboration avec des architectes. Il explique son rapport à la façade, à la construction, à l'histoire du lieu et au travail de sédimentation, perceptibles dans sa photographie.

Photographie, espace, durée

Composition, rapport au temps, effet d'immersion... Stéphane Couturier revient sur les processus mis en oeuvre dans son travail photographique.

Photographie, numérique, hybride

Stéphane Couturier explique les changements radicaux apportés par le numérique dans les pratiques photographiques. Pour autant, ces changements techniques n'ont pas bouleversé son vocabulaire plastique, au contraire le numérique renforce et rend possible l'expression des thématiques qui lui sont chères.

Photographie et racine documentaire

Malgré les transformations que Stéphane Couturier apporte à ses photographies, il reste très attaché à l'idée de racine documentaire. Il revient sur cette notion et explique son rapport au réel dans l'acte photographique, tant dans la prise de vue que dans la scénographie.