▼ Navigation | ▼ Contenu | ▼ Recherche | ► Glossaire

Rechercher

Coopération éducative Paris-Rome : mobilités courtes et échanges poste à poste

mis à jour le 08/07/15

Les mobilités courtes et les échanges poste à poste entre enseignants parisiens et romains pour mieux se connaitre et avancer dans son parcours professionnel

Si le programme Jules Verne représente une immersion exemplaire pour la connaissance des systèmes éducatifs étrangers, des mobilités plus courtes, axées sur des projets ponctuels et inscrits dans le cadre de partenariats entre établissements sont aussi utiles dans le parcours professionnel des enseignants.

L’expérience menée par le Lycée Claude Monet et son partenaire romain, le Convitto Nazionale Vittorio Emanuele II dans le cadre de la section scientifique ESABAC a permis à Madame Francesca Peruzzi, professeur de physique en Italie de se  confronter à un public différent, de mesurer les différences didactiques, pédagogiques dans l’enseignement de sa matière.

C’est avant tout l’association physique-chimie qui a été une première surprise car en Italie, la physique est associée à l’enseignement des mathématiques. Mais c’est surtout l’approche expérimentale de cet enseignement en France qui a intéressé l’enseignante car en Italie, l’approche est exclusivement théorique : les élèves ne manipulent pas la plupart du temps et les expériences sont étudiées sur les manuels ou du matériel numérique.  Au bout d’un mois d’enseignement au lycée Claude Monet, l’enseignante s’est donc adaptée à la réalité française tout en introduisant l’approche italienne notamment par une contextualisation historique de toute notion abordée.

Il résulte que, l’idéal serait pour elle un juste milieu entre les deux approches permettant à la fois une réception de contenus mais aussi une autonomie  de l’élève qui apprend et assimile par la manipulation et l’expérience.

En février 2016, le professeur de physique-chimie du lycée Claude Monet ira à son tour enseigner au Convitto et se confronter à l’expérience italienne en sciences appliquées.