Bandeau

L'Afrique australe au XIXe siècle, un carrefour d'empires coloniaux européens

Niveaux : Seconde Lycée d'enseignement technologique
Mot(s) Clé(s) : peuplement - colonie - empire - afrikaner - géohistoire
Résumé

vignette Afrique australe Thème introductif – Les Européens dans le peuplement de la Terre (seconde). Démarche pédagogique chrono-spatiale présentée aux 18e RDV de l’histoire de Blois consacré aux « Empires » dans le cadre des ateliers numériques. Par Samuel Coulon.ici

Chapeau

Cette proposition pédagogique s’intègre dans la mise en œuvre du thème introductif du programme d’histoire de seconde générale : « Les Européens dans le peuplement de la Terre » et plus particulièrement sur la question de « L’émigration européenne vers d’autres continents, au cours du XIXe siècle (une étude au choix d’une émigration de ce type) ».

L'ensemble de la démarche a été présenté aux 18e Rendez-Vous de l’Histoire de Blois le samedi 10 octobre dans le cadre des ateliers pédagogiques organisés par la DNE et la DGESCO sous la présidence d'Olivier Grenouilleau. Pour répondre au thème des RDV de l’Histoire, ce sujet d’étude met davantage l’accent sur « l'immigration européenne en Afrique australe» que sur l’émigration européenne au sens strict du terme. Les raisons du départ des populations européennes vers d'autres continents, devront par conséquent être traitées en amont, dans la 1ère partie de la question.

Samuel Coulon est professeur au lycée Sophie-Germain (Paris 4e arr.), Interlocuteur académique pour le numérique (IAN) auprès de la Direction du numérique pour l'éducation (DNE), membre et coordonnateur du GIPTIC et chargé de la conception d'outils numériques pour le Canopé d'Île-de-France.

Objectifs

 

Afrique australe programme02Afrique australe programme01

Niveau : Seconde

Thème introductif Les Européens dans le peuplement de la Terre  (4h00)

Question obligatoire   Mise en œuvre
La place des populations de l’Europe dans le peuplement de la Terre   - Les populations de l’Europe dans les grandes phases de la croissance de la population mondiale et du peuplement de la Terre, de l’Antiquité au XIXe siècle.

- L’émigration d’Européens vers d’autres continents, au cours du XIXe siècle : une étude au choix d’une émigration de ce  type.

 

1. Contenus

Objectifs de contenus

  • Souligner l’ancienneté, la diversité et l'évolution du phénomène migratoire européen : l'implantation ancienne des Portugais, des Néerlandais et de quelques Français, l'arrivée des Anglais au XIXe siècle, l'installation plus tardive des Allemands à la fin du XIXe siècle.

  • Définir et distinguer les notions de peuplement, de colonisation et d'empire. Il conviendra de souligner que l'implantation des Européens n'est pas le seul phénomène migratoire majeur de l'Afrique australe puisque les Africains sont eux aussi engagés dans une série de mutations liées à l'expansion du Royaume Zulu. Le Mfécane (broyage) commencé au début du XIXe siècle bouleverse la carte politique de toute l'Afrique australe avec comme conséquence, des déplacements massifs de populations africaines vers d'autres régions.

  • Mettre en évidence la dimension économique et sociale, religieuse, morale et idéologique du processus de peuplement de la région.

  • Montrer que les frontières australes de l’Afrique opposèrent les populations d’origine européenne entre elles, des populations africaines et des Européens aux Africains. Ils réglèrent leurs différends par la guerre (Britanniques/Boers -  Zulu/Boers - Zulu/Britanniques - Sotho/Britanniques - Xhosa/Britanniques) ou par la  négociation et la signature de traités (Royaume-Uni/Allemagne - Royaume-Uni/Portugal - Sotho/Royaume-Uni...). 

2. Une approche diachronique et synchronique

Une démarche anté-chronologique. Il s'agit d'étudier  « la guerre des Boers » à la fin du XIXe siècle pour revenir au début du XIXe siècle et comprendre le processus de peuplement de l'Afrique australe et ses enjeux coloniaux.

Afrique australedémarche01

 

 

 

 

Une démarche transcalaire. Il convient de jouer sur des échelles différentes pour aborder de façon complémentaire l’installation des Européens dans la région et mettre en exergue l'antagonisme de leurs projets impériaux (cf. carte les "Rêves africains de l'Europe"- M'Bokolo - sur le second dossier documentaire).

Afrique australe démarche02

Une démarche synthétique. La deuxième partie de la séquence consacrée à la réalisation d'un schéma cartographique doit permettre aux élèves de s’approprier au mieux puis réinvestir les informations communiquées lors de la séance précédente. À partir d'une série de cartes interactives présentant les transformations politiques de l’Afrique australe de 1800 à 1902, les élèves devront synthétiser l'essentiel de  la question en mettant en évidence le partage de l'Afrique australe entre les Européens et les différentes étapes du peuplement de cette région.

Afrique australe shéma

Cette séquence pédagogique est la transposition d'une démarche géographique à un sujet d'étude historique. En privilégiant  la dimension spatiale du sujet, l'objectif est de mettre en évidence l'idée que les territoires sont des lieux du déroulement de l'histoire (géohistoire). En passant  de la dimension temporelle aux territoires par une approche transcalaire, cette séquence permet de reprendre le même sujet en changeant l'angle d'analyse et d'étudier ainsi, un même phénomène dans la continuité.

3. Capacités et méthodes

• Changer les échelles et mettre en relation

Repérer un lieu ou un espace sur des cartes à échelles ou systèmes de projections différents

Mettre en relation des faits ou événements de natures, de périodes, de localisations spatiales différentes (approches diachroniques et synchroniques)

 • Organiser et synthétiser des informations

Réaliser des cartes, croquis et schémas cartographiques

Passer de la carte au croquis, de l’observation à la description

La réalisation d'un schéma fait partie du tableau des capacités du programme de seconde. La démarche décrite ici peut être utilisée pour d'autres sujets d'étude portant sur le thème introductif  (la conquête de l'espace américain par exemple) ou d'autres entrées du programme de seconde (la ville au Moyen Âge, les grandes découvertes, etc.). Ce travail nécessite une attention toute particulière au libellé du sujet (qu'il faudra analyser avec précision),  et implique un travail de sélection des informations qui devront dans un second temps être reportées après reformulation sous la forme d'items composant la légende du schéma. Enfin, une réflexion doit s'engager avec la classe sur le choix des signes, figurés ou des symboles à attribuer à chaque item pour l'élaboration de cette légende.

Description

1. Ressources

• Deux dossiers documentaires au format PDF

Le premier est composé de textes, de photos et d’une carte de 1899. Des notes et  des indications biographiques viennent compléter ces documents en donnant des éléments de contextualisation. Les textes étant longs et nombreux, le professeur peut ne retenir qu'un ou deux documents. Le texte de Conan Doyle reste néanmoins incontournable puisqu'il révèle avec éclat (et avec mauvaise fois dans certains cas) tous les enjeux de l'antagonisme anglo-boers. Soulignons ici que son livre sur la guerre des Boers a été publié à plus d'une dizaine d'éditions, constamment révisées, traduit en plusieurs langues avec un contenu assez différent (notamment sur les Français) lorsqu’il publie son ouvrage en France ou au Royaume-Uni. Les textes sont accessibles dans leur intégralité sur Gallica, Gutemberg project et Cliotexte. Les photographies sont issues de sites  appartenant à plusieurs musées (Australian War Memorial, Anglo-Boer War Museum de Bloemfontein) ou à des institutions archivistiques (Swaziland National ArchivesBritish Library).

pdf download Premier dossier. L'Afrique australe au XIXe siècle. Dossier documentaire  2,1 Mo

Le second dossier documentaire est composé de 6 cartes interactives accessibles sur un axe chronologique. Cet ensemble cartographique est proposé en deux versions : une version complète (29 Mo) qui intègre des bulles d'informations contextuelles (qui viennent s'afficher sur les cartes au survol de la souris) et une version simple sans info-bulle (2 Mo). Pour un meilleur confort visuel et pour pouvoir bénéficier pleinement de l'interactivité du dossier, il est conseillé d'afficher le fichier PDF  en mode plein écran et d'utiliser Adobe Acrobat Reader. Le document perdra toutes ses fonctionnalités interactives si le fichier PDF est ouvert avec la plupart des navigateurs web.

pdf download Second dossier. L'Afrique australe au XIXe siècle. Cartes interactives (avec info-bulles) 29 Mo

pdf download Second dossier. L'Afrique australe au XIXe siècle. Cartes interactives (sans info-bulle)  2 Mo

 

• Equipement et pré-requis des élèves

Cette séquence nécessite l'utilisation d'un vidéo projecteur ou d'un TNI pour la première heure de cours et une salle informatique pour la seconde. Les élèves devront savoir utiliser un logiciel de dessin pour pouvoir réaliser leur schéma. Laissés à disposition sur le réseau ou l’ENT de l’établissement, les fichiers  PDF pourront être consultés à tout moment par les élèves de la classe pour approfondir leur leçon.

2. Articulation de la démarche

Afrique australe sequence

1re heure de cours

Elle commence par l'analyse de la carte politique de l'Afrique australe en 1899. Après avoir identifié  les populations européennes présentes sur le territoire, l'observation du tracé des frontières permet de s'interroger sur l’existence de deux républiques indépendantes, peuplées de colons d’origine franco-néerlandaise et situées à l’intérieur du territoire africain - donc sans ouverture maritime -   alors que le colonisation commence d’abord par le littoral.

(1899) MAP OF SOUTH AFRICA - comp. by Irvine British Library HMNTS 10006.e.26

Le professeur apporte ensuite sous une forme magistrale, une série d'informations sur les la "guerre des Boers". La guerre des Boers est une expression qui désigne en réalité deux guerres survenues en Afrique du Sud à la fin du XIXe siècle. Elle opposa les Britanniques et les habitants de deux « Républiques boers » indépendantes : l'État libre d'Orange et la République sud-africaine du Transvaal, dirigées par des populations d’origine franco-néerlandaises : les Boers. Après un 1er conflit victorieux pour les Boers (1880-1881),  la 2e guerre en revanche (1898-1902) se solda par une victoire anglaise. Les deux républiques boers perdirent alors leur indépendance et furent annexées à l'empire britannique. 

Enfin, l'étude de quelques textes et l'observation des photographies du dossier documentaire permet aux élèves, dans le cadre d'un cours dialogué, de comprendre l'antagonisme anglo-boers lié aux enjeux géopolitiques régionaux et de mettre en évidence la dimension économique, sociale, religieuse, morale et idéologique du processus de peuplement de la région. Pour Cecil Rhodes, l'impérialisme est une nécessité pour les Britanniques qui doivent conquérir de nouvelles terres afin d'y "installer l'excédent de population" et "trouver de nouveaux débouchés" commerciaux. Pour Conan Doyle, les Britanniques ont toujours joué "le rôle impopulaire de l’ami et protecteur de la domesticité noire" en imposant aux Boers l'abolition de l'esclavage. Piet Retief quant à lui, condamne les Britanniques et plus particulièrement les actions de la London Missionary Society, fondée par des Anglicans évangéliques, qu'il accuse de se comporter en personnes haineuses, "intéressées et malhonnêtes". Épris de religion, les Boers, en quittant la colonie du Cap pour trouver de nouveaux territoires, sont persuadés de vivre un exode moderne au terme duquel ils trouveraient "leur" terre de Canaan. La photographie de Joseph Rauscher est à mettre en regard avec le texte de Piet Retief. Il permet d'aborder la notion de colonie de peuplement en mettant en avant la dimension démographique du processus colonial.

Conan Doyle    Cecil Rhodes    Swaziland Digital Archives

 Conan DOYLE

The Great Boers War,

London Edinburgh, Dublin & New York. 1902 Projet Gutemberg

  Cecil RHODES

Photo extraite du magazine mensuel américain The World’s Work, février 1901 Archive.org

 

Boer Family, 1886

Photographer : Joseph Rauscher 

National Archives (Swaziland Digital Archives)

 
 

 

2e heure de cours

Il s'agit ici d'utiliser le second dossier documentaire en salle informatique pour réaliser un schéma cartographique répondant au sujet suivant : "L'Afrique australe au XIXe siècle, un carrefour d'empires coloniaux européens". L'activité peut aussi être réalisée en salle de cours si les élèves disposent de feuilles et de crayons de couleur.

Afrique animation4 

Les rêves africains de l'Europe

L'observation des cartes permet d’accomplir un travail diachronique et de comprendre :

• les conséquences de l’annexion de la colonie du Cap par les Britanniques (déplacements de populations, guerres avec les populations autochtones)

• la forte résistance des populations Xhosa, Zulu et Sotho

• la « course aux territoires » et la compétition qui s'exerce entre les puissances européennes (britannique, portugaise, allemande). Les Britanniques souhaitent construire un axe « le Caire-le Cap » et contrôler les accès à la mer, d’où l’encerclement progressif des Républiques Boers.

• Les modalités des conquêtes coloniales (accord entre puissances, traités avec les autorités politiques locales), et les différents statuts des territoires sous domination britannique (protectorat, colonie, compagnie à charte).

Après avoir analysé le sujet, les élèves ont pour consigne de :

- dresser la  liste des informations qui doivent être retenues pour la réalisation du schéma

- sélectionner, classer et ordonner ces informations pour élaborer la légende

- reformuler l'ensemble de ces informations en mettant en exergue les notions centrales

- attribuer des figurés à l'ensemble de ces items puis les reporter sur le schéma

Au terme de ce travail, plusieurs productions d'élèves peuvent être soumises à discussion avec le reste de la classe. Le professeur propose ensuite une correction. 

 Une approche chronologique

 

 

 Un approche thématique et notionnelle

 

Schéma approche chronologique   Schéma approche thématique

 

3. Plus-values / moins values

Plus-values attendues

  • Interactivité dans la 2e partie de la séquence
  • Une meilleure appropriation du sujet par le passage d'un langage à un autre : de l'écrit à la carte, de la carte au schéma.
  • Un motivation accrue grâce la visibilité d’un travail réalisé par toute la classe
  • Une dédramatisation de l'erreur : le numérique offre la possibilité de corriger un point sans avoir à refaire tout l'exercice

Difficultés attendues

  • Inégalités des élèves dans la maîtrise d'un logiciel de dessin vectoriel
  • Une séquence malheureusement située en début d'année, donc peu adaptée à  de nouveaux élèves pas encore initiés aux outils numériques de l'établissement (ENT, règles d'usage, etc.)
  • Un temps insuffisant pour la réalisation du schéma

Filtrer les contenus par :

Niveaux

Mot Clé

Résultats