Bandeau

Réchampissage du monument aux morts du lycée Condorcet

index En cette veille du 11 novembre 2015, s'est tenue au lycée Condorcet l'inauguration du Monument aux morts rénové par les élèves. Les membres du CVL racontent.

Origine du projet

Inauguration au lycée Condorcet le 10-11-2015 Ce projet remonte au 10 novembre 2014 alors qu'avait été présentée au lycée Condorcet, une exposition itinérante qui avait reçu la labellisation de la Mission du Centenaire, intitulée « De boue et de larmes ». Cette exposition montrait des photographies de la Première Guerre mondiale en 3D.
Après cette exposition très émouvante qui s'était tenue dans la salle Marcel Proust du Lycée Condorcet où se tient la grande plaque commémorative des anciens élèves morts pour la France au cours des deux dernières guerres mondiales, a germé le projet de réchampir ce monument aux morts. Cette plaque commémorative, inaugurée en 1921, était marquée par le temps : la dorure qui recouvrait les noms des élèves et des professeurs morts s’était effacée.
Le Conseil des délégués pour la Vie Lycéenne (CVL), représenté par Cécile Geoffroy, Aurore Keunebroek et Clément Caporal, décida donc d'entreprendre le réchampissage des noms de leurs aînés.
Raphaël Confino, concepteur de musées et d'exposition, réalisateur de l’exposition « De boue et de larmes » ainsi que les membres de l'administration du lycée Condorcet, Christiane Borredon proviseure, Anne-Marie Jovet, proviseure adjointe et Laurent Vedy, conseiller principal d’éducation s'associèrent au projet.
Une collecte de dons et une recherche de subventions furent lancées pour récolter les 9 000 euros nécessaires.
« Nous avons d’abord fait appel aux dons des lycéens, à la Maison des Lycéens, aux anciens élèves, aux professeurs, aux familles et au corps non-enseignants du lycée ce qui nous a permis de rassembler la moitié de la somme. » indique Clément Caporal, un des porteurs du projet élu au CVL.

Les élèves s'initient au réchampissage

Les lycéens ont été très impliqués dans le projet.
Le maître graveur Bruno Proust ainsi que son apprenti Victor ont appris à des volontaires la technique de rechampissage. Après avoir appris que le mot réchampissage voulait dire re-dorure, une cinquantaine d’élèves se mirent donc à poncer le marbre puis à appliquer très délicatement une mixtion  dans les lettres taillées et enfin apposer une feuille d’or pour illuminer de nouveau le nom. La re-dorure d’un nom prend en moyenne douze minutes, il y a 856 noms sur la plaque : cela donne une idée du temps passé dans ce travail par les élèves.
« Les doreurs-graveurs ont été d’une grande aide et d’une grande gentillesse. C’est une expérience unique qu’ils nous ont offerte. », souligne Cécile Geoffroy, une des porteuses du projet, élue au CVL.

Un rechampissage mémoriel

Projet labellisé par la Mission du  CentenaireCe rechampissage matériel s’accompagne aussi d’un rechampissage mémoriel : Madame Boyer, professeure d’Histoire au lycée Condorcet,  travaille avec les élèves sur les noms inscrits pour connaître leur histoire. Par exemple,on a appris que Louis Codet, tué en 1914 par un tir d'obus, était écrivain et député de la Haute-Vienne. Ce double travail permet de rendre plus concret le travail de mémoire aux yeux des élèves. Mais cette recherche sera longue : les 856 noms sur la plaque commémorative laissent encore de belles perspectives à des générations de condorcéens.

L'inauguration

lycée Condorcet gerbeUne cérémonie a été organisée le 10 novembre 2015 pour inaugurer cette magnifique plaque. Celle-ci a débuté par la projection d’un film monté par Lucas Peker, élève de Condorcet, mêlant les photographies d’époque avec un time lapse* du réchampissage par les lycéens. Le film muet était accompagné par une performance  improvisée de l’ensemble de l’orchestre de Condorcet et du compositeur Fernand Zacot. Madame la Proviseure a fait un discours pour dire sa fierté et remercier tous les intervenants qui ont participé au projet. Ce moment solennel a été suivi d'une minute de silence et d'un dépôt de gerbe. Une petite plaque a été rajoutée, à cette occasion, pour graver cette inauguration dans les mémoires. Elle porte les mentions de 1925, 2015 et appelle à une célébration en 2025.
Enfin, l’association « Histoire et Passion » , invitée, est intervenue pour une reconstitution en uniforme de poilus.
En 2015, Les élèves du lycée Condorcet se souviennent qu’il y a 100 ans, leurs camarades sont morts pour la France.

*Un time lapse (ou effet accéléré) est une suite de photos prises à intervalles réguliers que l’on assemble pour former une vidéo. La vidéo finale donne alors l’impression que le temps est accéléré.


Des poilus au Lycée Condorcet

 

 

Zoom

CNRD logo Le jury du CNRD s'est réuni ce mercredi 15 mai et a récompensé les travaux des élèves de la session 2019 du CNRD

 La liste complète des lauréats est téléchargeable sur ce lien

À voir