Bandeau

La capitulation du Japon (2 septembre 1945)

mis à jour le 09/01/16

Le 26 juillet 1945, de Potsdam, les Alliés, soutenus par la Chine, adressent un ultimatum non suivi d’effets au Japon. Le nouveau Président des États-Unis, Truman, prend la décision de lancer sur Hiroshima, huitième ville japonaise, et sur Nagasaki, où sont localisées quatre usines du trust Mitsubishi, le 6 et le 9 août 1945, deux bombes atomiques faisant des dizaines de milliers de morts. Le 9 août, ainsi qu’ils avaient accepté de le faire à Yalta, les Soviétiques entrent en Mandchourie. Le 14, l’empereur du Japon Hiro-Hito parle à la radio et la capitulation japonaise est signée en rade de Tokyo à bord du cuirassé Missouri devant le général Mac Arthur, le 2 septembre. Même si la paix n’est pas signée, c’est la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Le 2 septembre 2015, soixante-dix ans après ce dernier acte de la Seconde Guerre mondiale, au musée du général Leclerc de Hauteclocque et de la Libération de Paris-musée Jean Moulin, une conférence dialoguée a réuni deux spécialistes de la Seconde Guerre mondiale. Christine Levisse-Touzé, directrice des deux musées, conservateur général, co-auteur notamment du Dictionnaire historique de la Résistance, de Jean Moulin, artiste, préfet, résistant, avec Dominique Veillon, de Libérer Paris, août 1944 et l’historien André Kaspi, professeur (H) à Paris 1 Panthéon-Sorbonne, auteur de nombreux ouvrages sur les États-Unis et la Seconde Guerre mondiale, ont replacé l’événement dans son contexte historique. Réalisation : Samuel Coulon

1. Présentation générale

2. Le général Leclerc et la capitulation japonaise

 

3. Mystères d'archive : 1945, la capitulation du Japon

Le documentaire exceptionnel de Serge Viallet, chargé de mission à l’INA directeur de la collection Mystères d’archives, intitulé 1945. La capitulation du japon a permis aux participants de comprendre le décryptage de la cérémonie à bord du Missouri, à laquelle a participé le général Leclerc en tant que représentant de la  France. Les onze représentants du gouvernement et des armées du Japon signent la capitulation de leur pays devant de très nombreux soldats et 170 cameramen, photographes, reporters…Ce documentaire, très riche, a suscité de nombreuses questions de la part du public.

Film disponible sur le site de l'INA, d'Arte

4. Échanges avec la salle

 

Ateliers GIPTIC
  • Genial-ly, outil permettant de créer des ressources interactives
Zoom

 

Logo Lettre académique

 Lettre académique n°3
Janvier 2019

 

 

logo cnrd

 

 

Vignette dahmecinfo

Lettre n°3