Bandeau

Les mondes de la biodiversité urbaine - S. Deligeorges (Continent science - 2016)

logo France Culture

Les mondes de la biodiversité urbaine, S. Deligeorges (Continent science - 2016)

Invité(es) :Philippe Clergeau et Nathalie Machon, professeurs d'écologie au MNHN de Paris.
Max Goyffon, Attaché honoraire, Département régulation, développement et diversité moléculaire (DRDDM), MNHN, Paris.

La ville, établissement humain par excellence, a toujours été considérée comme un monde à part, et non comme un espace de nature. Pourtant, depuis quelques décennies, des recherches conduites par des naturalistes et des écologues montrent que l’univers citadin n’est pas une sorte de « non-nature ». Elle accueille même beaucoup d’espèces, végétales, animales...

Ainsi, pour prendre quelques exemple parmi les animaux, les ratons-laveurs s’installent dans la plupart des villes américaines et canadiennes. A Paris, ce sont plus de 3000 perruches à collier, qui exhibent le rouge franc de leur bec et le vert brillant de leur plumage. Les renards sont quelques milliers dans les espaces londoniens. Paris, trop dense, et pauvre en refuges, rend difficile le dénombrement de ces carnassiers d’une grande discrétion. Pourtant un épisode neigeux a permis d’identifier des traces de renard dans les jardins du muséum à Paris.