▼ Navigation | ▼ Contenu | ▼ Recherche | ► Glossaire

Rechercher

Les élus du CAVL de Paris invités à Saragosse pour un inter-CVL sur le développement durable

mis à jour le 07/03/16

Dans le cadre du partenariat entre l'académie de Paris et les établissements de la mission laïque française en Espagne, 5 élus du CAVL de Paris se sont rendus à Saragosse du 16 au 18 février 2016 pour échanger avec d'autres élus CVL sur le développement durable.

Au programme : comment mettre une intelligence collective au service de projets concrets dans les établissements ?

Pour la 3ème année consécutive, les élus du CAVL de Paris, dans le cadre du partenariat entre l’académie et la mission laïque française, rencontrent des élus des CVL des lycées français en Espagne.
Mais pour la première fois, ce sont aujourd’hui 5 élus du CAVL de Paris qui se retrouvent à Saragosse et participent à l’inter-CVL du réseau Espagne :

Rudy COELHO-MARTINS, élève en BTS à l’ENC Bessières
Margot LEMAIRE, élève en 1ère S au lycée Victor Hugo
Ahmed SADDI, élève en Terminale S au lycée Dorian
Marlène STICKEL, élève en Terminale S au lycée Chaptal
Dantouma TRAORE, élève en Terminale L au lycée Racine

 


Mardi 16 février 2016


Les élus du CAVL de Paris se retrouvent à 06h00 du matin porte Maillot pour prendre la navette qui va les emmener à l’aéroport de Beauvais.
09h20 : L’avion décolle juste à l’heure.
11h00 : Atterrissage réussi à Saragosse.
Ciel intensément bleu. Soleil éblouissant. Vent impressionnant.
Un car nous attend et nous accompagne jusqu’au lycée français Molière, un établissement de quelque 1 000 élèves répartis de la petite section de maternelle jusqu’à la Terminale.
Pilar, la CPE, nous accueille chaleureusement et nous accompagne à la cantine où un repas copieux nous est servi, que nous prenons assis à côté des tous petits élèves de maternelle.
Puis, des élus du CVL du lycée Molière nous proposent une visite guidée de leur établissement.
Première impression très positive !

 


Il est à peine 13h00 et l’inter-CVL ne commence pas avant 15h00. Nous en profitons donc pour visiter le centre-ville historique avec sa basilique, sa cathédrale, ses boutiques anciennes et un petit café où nous faisons une halte agréable avant de regagner le lycée.

20160216 130316


15h00 : L’inter-CVL commence !
Le choix de travailler sur le thème du développement durable est expliqué aux élèves et le programme prévisionnel est annoncé.

On commence par nous rappeler le slogan du 1er sommet de la terre à Stockholm en 1972 :


« Think global – Act local »

 

Voilà qui traduit bien l’objectif de cette rencontre !
Après une table ronde où tous les participants se présentent, 2 élèves racontent les inter-CVL de l’année dernière (en janvier à Alicante et en mai à Paris) avant que l’une des intervenantes propose une première présentation thématique de la COP 21 et de la COY (conference of youth) 11. Nous apprenons à cette occasion que la conference of youth se tient chaque année dans la même ville que la COP et permet à des jeunes de plus d’une centaine de pays de se réunir et de réfléchir ensemble à l’avenir de notre planète.

Au-delà de cela, la COY a pour objectif principal de stimuler l’engagement des jeunes.

panic


Suite à cette présentation, les élèves prennent la parole pour expliquer ce qui se fait en matière de développement durable dans leurs établissements : recyclage, compost, économies d’eau et d’énergie, panneaux solaires pour le réchauffement de l’eau, activités en classe autour de l’EDD, portail numérique (pour économiser du papier), transport scolaire pour les lycées excentrés, lutte contre le gaspillage alimentaire dans les cantines, obtention d’un éco-label (projet ambitieux sur 3 ans), ateliers de culture écologique, carnaval  du recyclage (déguisements réalisés à partir de papiers et cartons recyclés), potager, utilisation de papier recyclé, collectes de téléphones portables, piles, bouchons …, journée de l’environnement …

20160217 175759

Les intervenantes reprennent la parole pour nous dire que 9 thématiques liées au changement climatique ont été listées par les participants à la COY.
Ces thématiques sont présentées aux élèves pour qu’ils travaillent par association d’idées et listent les mots que leur inspirent ces thématiques.



  • Economie et finance

  • Participation citoyenne

  • Emploi

  • Modes de vie

  • Vivre ensemble

  • Energies

  • Innovation et savoir-faire

  • Alimentation et agriculture

  • Santé et bien-être



Des feuilles circulent avec deux colonnes ayant pour titre deux des thématiques ci-dessus.
Les élèves, par groupes de 5 ou 6, notent les mots que leur inspirent les thématiques et après quelques minutes les feuilles circulent.
Lorsque tous les groupes ont vu toutes les feuilles, les mots sont lus et celui qui les lit doit les commenter : après un début timide, les débats se font plus riches, tournant autour de la démocratie ou de la surconsommation par exemple.

L’après-midi s’achève avec  un point sur les 3 piliers du développement durable :


Economique / Social / Environnemental


Et sur le parcours que nous allons chercher à mener pour provoquer et développer l’engagement chez nos élèves :


  • Introspection
  • Inspiration
  • Formation
  • Production


Mercredi 17 février


Les élus se retrouvent à 09h00 au lycée Molière, direction l’ayuntamiento, c’est-à-dire l’hôtel de ville de Saragosse situé au cœur de la cité entre les deux cathédrales.

20160216 132421


Après quelques échanges sur la soirée passée dans les familles et un moment passé à admirer l’architecture étonnante et incroyablement riche, mélange d’arts mauresque et roman de la cathédrale  …, la plus ancienne de la ville, ils sont reçus par le maire qui s’adresse à eux à travers un discours sur la laïcité et le développement durable puis échange avec eux de façon informelle autour de quelques douceurs.
Suite à ce moment, et après qu’une photo officielle ait été prise pour immortaliser la rencontre, une visite guidée de la mairie permet aux élus de mieux connaître cette grande ville (7ème d’Espagne, berceau du célèbre peintre Francisco Goya) qui connut son apogée artistique au 11ème siècle, sous domination Maure, et son apogée économique au 16ème siècle (un artisan à Saragosse était alors plus riche qu’un banquier n’importe où ailleurs).

20160217 2Z5A7119


Après cela, retour au lycée et première partie du travail du jour consistant à mieux faire connaissance.
Elèves et adultes sont invités à discuter par groupes de deux ou trois (entre personnes ne s’étant pas encore parlé) sur des sujets évoqués la veille. Un gardien du temps fait tourner les groupes toutes les 3 minutes. L’objectif est de passer un moment avec chacun.

On rejoint ensuite la salle où des tables ont été aménagées de façon à ce qu’un travail de groupe puisse être mené. Sur chaque table, un poster vierge, des post-it, des feutres, des bouteilles d’eau et un thème.
Les élèves sont invités à se répartir autour des tables en fonction de leur appétence pour le thème ou de leur envie de travailler ensemble. Après le moment d’échanges précédent, cette répartition se fait très facilement et le travail peut commencer.
On nous demande de commencer par échanger sur le thème choisi.
Un brainstorming actif où toutes les pistes sont explorées.
L’objectif : cerner un ensemble de problèmes liés à ce thème.

20160217 175745


Le temps passe à une vitesse vertigineuse et il est déjà 14h00 lorsque nous faisons une pause pour aller déjeuner.

15h00 : C’est reparti ! Nous devons à présent choisir l’un des problèmes déterminés plus tôt et le traduire en une problématique qui va devenir le tronc d’un arbre que nous dessinons sur notre poster.
A la racine de l’arbre : les causes du problème.
Les branches de l’arbre représenteront les conséquences.

On nous apprend qu’il est important de bien repérer les racines car c’est là que nous pouvons agir (Si l’on coupe une branche de l’arbre, elle repoussera) !

On nous apprend aussi que chaque problème peut être scindé en sous-problèmes et qu’il est plus facile de résoudre un sous-problème que le problème dans son ensemble !

Un exemple : prenons le groupe travaillant sur la biodiversité. L’une des menaces qui pèse lourd sur la biodiversité est la pollution. C’est un gros problème ! Mais la pollution a elle-même de multiples causes et parmi ces multiples causes que l’on peut lister il y aura des causes sur lesquelles il nous sera possible d’agir directement  en nettoyant, en replantant, en informant …

20160217 174814

Tout le travail de cette fin de journée consiste donc à choisir une problématique, à identifier causes et conséquences et à trouver à quel niveau on pourra agir.


Jeudi 18 février


09h00 : tout le monde se positionne et se met au travail très vite ; Le temps est compté !
Objectif de la matinée : présenter son projet étape par étape sur une timeline la plus précise possible. Au-delà de cela, identifier les acteurs et les moyens de communication à disposition.

20160218 120330


Les groupes sont en ébullition, les animatrices très présentes aident au maximum. L’objectif de fin de matinée : que chaque groupe fasse une présentation orale de son travail en 2 minutes.
Et ça marche !
En fin de matinée, tous les groupes se lancent, expliquent leur problématique, ce à quoi ils veulent s’attacher, comment ils envisagent d’agir, avec quels appuis et comment ils envisagent de faire connaître leur action. C’est impressionnant !

20160217 175727

Tous ces élèves qui ne se connaissaient pas 48h plus tôt ont travaillé ensemble à leur projet et ce qu’ils proposent est concret et cohérent.
Au-delà du fait qu’ils ont travaillé sur le développement durable, ils ont surtout appris à travailler ensemble, avec une méthodologie solide et à créer de l’intelligence collective !


« Tout seul, je vais plus vite, mais ensemble, on va plus loin ! »


Vivement les retrouvailles à Paris en mai 2016 pour le désormais traditionnel CAVL international de fin d’année !

20160217 175702

En attendant, c’est le départ.
14h00 : nous prenons le train en gare de Saragosse direction Barcelone.
Sur place, pas le temps de faire du tourisme, nous prenons la navette vers l’aéroport.
18h00 : nous nous envolons pour Paris.
20h00 : atterrissage à Roissy et les élus foncent se reposer. Certains seront en bac blanc dès le lendemain matin et ont révisé pendant tout le trajet.

Sérieux, courageux, impliqués : les élus CAVL ont décidemment toutes les qualités !