Bandeau

Kyogami, jeu de société

Un dossier de première importance

Le risque d'un changement climatique de grande ampleur, engendré par les émissions excessives de gaz à effet de serre, constitue aujourd'hui un sujet de préoccupation majeure à l'échelle planétaire.

En Décembre 1997, les représentants de 186 pays ont envisagé un dispositif incitant à réduire ces émissions sans handicaper la croissance économique : le protocole de Kyoto. Les principes contenus dans ce texte entrent progressivement en vigueur dans un grand nombre de pays industrialisés, et notamment au sein de l'Union Européenne, où ils concernent la plupart des grandes entreprises depuis le 1er Janvier 2005.

Par ailleurs, les mécanismes du protocole de Kyoto continueront à inspirer la réflexion sur les mesures à appliquer dans les décennies suivantes.

Une approche misant sur les aspects ludiques

Le protocole de Kyoto est relativement difficile à expliquer. Pourtant, par sa conception, il comporte des aspects ludiques. Inspiré directement des principales dispositions du protocole, Kyogami s'appuie sur leur originalité. Il a été conçu pour permettre au plus grand nombre, adultes et futurs adultes, de saisir les rouages essentiels du protocole de Kyoto.

Les citoyens se feront une idée plus précise des enjeux en débat dans les négociations internationales. Les collaborateurs d'entreprises percevront mieux les contraintes pesant sur le monde industriel. Les enfants se familiariseront avec un sujet qui marquera tout le 21ème siècle.

Kyogami, un complément aux autres outils de sensibilisation

Les conséquences du réchauffement climatiques seront graves, peut-être catastrophiques. Cependant, le danger semble lointain, et les solutions à mettre en œuvre paraissent parfois contraignantes lorsqu'elles sont présentées au niveau individuel (par exemple, moins voyager, restreindre sa consommation) et rébarbatives lorsqu'elles sont tracées au niveau collectif (par exemple, dans les traités internationaux).

En abordant le sujet sous un angle ludique, Kyogami peut aider à une prise de conscience en douceur. Il peut également contribuer à convaincre qu'une action est possible, dans un cadre où les objectifs sont fixés en commun, mais laissant à chacun toute liberté d'initiative. Enfin, il peut donner envie d'en savoir plus, et peut-être d'agir davantage : après la partie, les joueurs intéressés trouveront une petite documentation sur l'effet de serre et l'action de la communauté internationale.

Une invitation à l'approfondissement

Kyogami démystifie un outil économique mal connu, le quota négociable. Le joueur qui ne recherche qu'un moment de détente aura acquis le mécanisme inconsciemment, en s'amusant, sans penser plus loin ! Le joueur qui s'intéresse au fondement du jeu pourra vérifier l'utilité de cet outil dans la lutte contre l'effet de serre.

En revanche, Kyogami n'apporte pas de réponse sur les solutions techniques à déployer pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. En outre, les paramètres du jeu (nombre des cases, répartition des occurrences, etc.) ont été déterminés de telle sorte que le résultat ne soit pas garanti : certaines parties peuvent aboutir à une performance médiocre !

Ces choix sont bien sûr délibérés. Il s'agit d'inciter le joueur à s'interroger sur les forces et faiblesses du protocole de Kyoto, sur les autres voies envisageables, sur l'état de la situation internationale... Il trouvera des éléments de réponse par la discussion avec ses parents, ses enseignants ou d'autres joueurs, par la rencontre avec les professionnels, tels que ceux issus du monde scientifique ou associatif, par la lecture d'ouvrages et journaux, ou encore par la visite de sites Internet dédiés.

Le site de Kyogami : http://www.kyogami.com