Bandeau

Habiter la ville de demain, 6e

Vignette Ville de demain Cette séquence a pour but de penser la ville du futur : par une initiation à la prospective territoriale, les élèves comprennent les grands défis des métropoles d’aujourd’hui, s’approprient le réel existant et raisonnent sur des notions fondamentales de la géographie : l’habiter, le développement durable. Ce travail, qui inclut une séance d'accompagnement personnalisé, a été réalisé par Jean-Luc Kharitonnoff, professeur au collège Léon-Gambetta (XXe arr.) et ses élèves de 6e, sous le pilotage de Rachid Azzouz, Véronique Grandpierre et Jacqueline Jalta, IA-IPR. Il a été présenté en mars 2016, lors des animations consacrées à la présentation des programmes applicables à partir de la rentrée 2016.

Objectifs

Place dans les programmes

  • Cycle 3, 6e, géographie, thème 1 : "habiter une métropole".
  • Sous-thème 2 : "habiter la ville de demain".
  • Démarches et contenus d'enseignement : les élèves sont ensuite invités, dans le cadre d’une initiation à la prospective territoriale, à imaginer la ville du futur : comment s’y déplacer ? Comment repenser la question de son approvisionnement ? Quelles architectures inventer ? Comment ménager la cohabitation pour mieux vivre ensemble ? Comment améliorer le développement durable ? Le sujet peut se prêter à une approche pluridisciplinaire.

Proposition de découpage horaire pour le thème 1 :

découpage habiter une métropole

Objectifs de contenu

Cette séquence s'inscrit dans l'étude de "l'habiter", concept scientifique renouvelé depuis le tournant des années 2000 (O. Lazzarotti, M. Stock, J. Lévy, M. Lussault). Il s'agit d'enseigner la façon dont les individus pratiquent les lieux et en font l'expérience. Ces lieux varient en fonction des importantes mobilités et des intentions différentes de ses "habitants", pour y résider, travailler, consommer, se divertir, se déplacer, cohabiter, etc., Par leur pratique quotidienne, intermittente ou occasionnelle, ils les façonnent et les modifient en profondeur. L'habiter est la notion centrale enseignée en 6e, mais aussi le fil conducteur de tout le cycle 3, et donc des programmes de géographie depuis le CM1.

La séquence est aussi une initiation à la prospective territoriale, dimension plus nouvelle dans les programmes. Elle consiste non pas à prévoir l'avenir mais à envisager la possibilité d'un développement durable urbain sur la base de constats géographiques et de processus déjà en œuvre. La prospective devient ainsi un levier pédagogique car les élèves doivent savoir analyser le réel existant des métropoles et manier des savoirs et des notions géographiques que l'on pourra à cette occasion vérifier. Comme avec la notion d'habiter, elle inclut une dimension citoyenne car elle réconcilie l'habitant avec un territoire porteur de potentiels et objet de débats, et dont il est acteur. Elle peut donc intégrer le parcours citoyen de l'élève. Là encore, cette partie du programme de 6e fait le lien avec le "mieux habiter" et l'écoquartier, deux thèmes étudiés en CM2.

La séquence propose donc de réactiver et approfondir des contenus précédemment étudiés depuis le cours moyen et surtout dans le 1er sous-thème sur les métropoles et leurs habitants :

  • les modes d’habiter et de "co-habiter" : se loger, se déplacer, travailler, visiter, consommer, s’approprier l’espace selon son groupe social, ses origines, son travail, sa mobilité, etc. ;
  • les problèmes et contraintes dus à la forte densité urbaine et à la cohabitation de ses divers habitants (résidents, migrants pendulaires, touristes, usagers occasionnels).

Puis, à partir de ces constats, les élèves comprennent que la pratique des espaces de la métropole :

  • suscite des aménagements pour améliorer le futur, mieux se déplacer et s'approvisionner, atténuer les inégalités, remédier aux fragmentations, déséquilibres et étalements spatiaux, permettre la cohabitation d'habitants différents ;
  • est un enjeu de développement durable.

Problématique
Comment la ville du futur pourra-t-elle améliorer la vie de ses habitants ?

Objectifs de compétences

La séquence est construite pour mettre progressivement en œuvre une compétence centrale : raisonner, justifier une démarche et des choix effectués.

Tableau compétence 1Effectivement, imaginer raisonnablement le futur d’un territoire ancré sur l'existant, c'est :

  • être capable de faire des choix plausibles ;
  • émettre des opinions argumentées ;
  • se questionner.

L'imaginaire doit permettre ainsi de relire le réel.

D'autres compétences sont travaillées :

Tableau compétence 2

Description

Organisation de la séquence

Durée : 3 heures

Organisation séquence ville de demain

Outils et ressources mobilisés

Corpus documentaire

Pour confronter les aménagements imaginés par les élèves avec des projets réels :

  • panneaux solaires à Douala : extrait posté le 12 janvier 2014 d'un blog d'un entrepreneur africain qui raconte son séjour en Afrique en janvier 2014 ;
  • serres urbaines à Montréal : extraits du site Internet des fermes Lufa, consulté en mai 2016 ;
  • immeuble Rubic construit selon le procédé "Upbrella" : texte du 21 octobre 2015 extrait du site Internet Batiactu et film Upbrella construction by 3L, produit par 3L-Innogénie, Montréal, 2010 ;
  • télécabines aériennes Skytran à Tel-Aviv : film produit par la chaine Infolive TV, août 2013 ;
  • immeuble Nouvelle Vague : film produit par le Pavillon de l'Arsenal en 2015 et article d'Aurélien Jouhanneau du Figaro du 22 septembre 2015.

Pour la mise en perspective :

  • Infographie sur la ville intelligente, extraite de la page "Smart city, l'infographie", du site Internet d'Arte, consulté en mai 2016.

Outils numériques

  • Pour la projection des documents et la mutualisation des travaux de groupe et individuels, un TNI est recommandé.
  • Pour le travail individualisé en accompagnement personnalisé, les dossiers documentaires (consignes, textes et films) sont déposés sur les postes en salle informatique ou au CDI.

Déroulement de la séquence

1re heure

Introduction (10')

Les élèves réactivent les acquis du sous-thème précédent pour citer les problèmes et contraintes des habitants des métropoles.

réactivation métropoles 6e

Le professeur annonce la problématique : comment la ville du futur pourra-t-elle améliorer la vie de ses habitants ?

I. Imaginer la ville du futur pour mieux l’habiter

En travail par groupes de quatre (20'), les élèves répondent à la consigne : "vous êtes habitant d’une métropole. Proposez au maire des solutions et des aménagements pour mieux habiter la ville du futur."

  • Groupe A : mieux se déplacer en ville ;
  • Groupe B : améliorer l’approvisionnement en ville ;
  • Groupe C : quelle architecture inventer ?
  • Groupe D : mieux cohabiter.

Les groupes sont dédoublés en fonction des effectifs de la classe.

Ce travail constitue une première étape de mise en œuvre de la compétence "raisonner, justifier une démarche et les choix effectués" : les élèves formulent des hypothèses.
Le travail de groupe permet également de "coopérer et mutualiser" : organiser son travail dans le cadre d’un groupe pour élaborer une tache commune.
Le débat dans chaque groupe porte sur la crédibilité et la faisabilité des hypothèses imaginées dans un raisonnement géographique.
Le professeur passe dans les groupes pour :
- organiser le débat et la prise de parole en ce sens ;
- vérifier le respect de la consigne.

Puis les rapporteurs de groupe restituent à la classe entière les propositions afin de les mutualiser (20').

Exemple des propositions d'une classe de 6e du collège Léon-Gambetta (Paris XXe) :

Solutions 6e4 1 Solutions 6e4 2

2e heure

II. Vérifier les propositions imaginées

Il s'agit de vérifier quelques propositions imaginées par les élèves en les confrontant avec des projets d’aménagement futurs ou en cours. Le professeur constitue des dossiers documentaires correspondant à ces propositions : panneaux solaires à Douala, serres urbaines et immeuble qui grandit au fur et à mesure des besoins à Montréal, projet de télécabines aériennes à Tel-Aviv, immeuble neuf de mixité sociale à Paris. Un élève n'étudie qu'un seul dossier.

Par cette confrontation, la classe avance sur la compétence "raisonner, justifier" en passant à l'étape de vérification des hypothèses. Elle travaille aussi la compétence "comprendre un document".

Cette séance de travail autonome peut être l'occasion d'un accompagnement personnalisé. Les documents et les consignes sont de niveaux gradués, adaptés à des profils différents, de la remédiation avec des tâches simples et aidées à l'approfondissement nécessitant plus d'autonomie pour des élèves à l'aise.

Tableau accomp. personnalisé

En salle informatique, les élèves accèdent (en binôme ou seuls) par le bureau de leur poste au dossier documentaire qui leur est assigné, composé de documents, adresses des sites Internet, films et consignes.

Voir les dossiers documentaires sur

  • panneaux solaires à Douala : fiche ;
  • serres urbaines à Montréal: fiche ;
  • immeuble qui grandit au fur et à mesure des besoins à Montréal : fiche et film ;
  • projet de télécabines aériennes à Tel-Aviv : fiche et film ;
  • immeuble neuf de mixité sociale à Paris : fiche et film.

En fonction du temps restant, quelques élèves restituent ensuite à l'oral leur travail. Le professeur valide et corrige ces présentations.

3e heure

III. Des scénarios d'avenir pour la ville : "comment caractériser la ville de demain ?"

Il s'agit d'une mise en perspective à partir des propositions des élèves et des exemples réels étudiés. Le professeur enseigne les grandes tendances qui n'auraient pas été envisagées dans les parties précédentes, notamment la ville intelligente (smart city) et initie au développement durable urbain.

Les élèves mettent en pratique deux compétences :

  • comprendre un document ;
  • s'approprier et utiliser un langage géographique approprié.

En renseignant un tableau simple de prise d'informations, ils étudient d'abord une petite infographie présentant quelques équipements de la ville intelligente :

Document ville intellligente

D'après le site Internet d'Arte.

Elle permet de définir simplement pour des 6e la ville intelligente : elle utilise les connexions numériques pour mieux organiser les services utilisés par les divers habitants, leurs mobilités et pour préserver l’environnement.

Puis, pour introduire la notion de développement durable, le professeur reprend quelques exemples des projets réels étudiés dans le II. Il montre en quoi ces aménagements doivent permettre à la fois d’encourager les activités économiques, atténuer les inégalités et respecter l’environnement.

Piste d'évaluation

Le professeur relève et note les travaux individuels effectués dans la IIe partie et peut aussi évaluer les restitutions orales.

Voir la proposition de fiche d'évaluation.

Sitographie et bibliographie

Sur la notion d’« Habiter » :

  • Marc DUMONT, La géographie. Lire et comprendre les espaces habités, éd. Armand Colin, coll. « 128 », Paris, 2008 ;
  • Oliver LAZZAROTTI, « Habiter le monde », La Documentation photographique n°8100, juillet-août 2014, La documentation française, Paris ;
  • Jacques LÉVY, Michel LUSSAULT (s. d.), Dictionnaire de géographie et de l’espace des sociétés, Belin, Paris, 2003 ;
  • Michel LUSSAULT, L'avènement du Monde. Essai sur l'habitation humaine de la Terre, éditions du Seuil, coll. « La couleur des idées », Paris, 2013 ;
  • Mathis STOCK, « L’habiter comme pratique des lieux géographiques.», EspacesTemps.net, Travaux, 18 décembre 2004, http://www.espacestemps.net/articles/habiter-comme-pratique-des-lieux-geographiques/.

Sur la ville de demain :

Sur les projets d’aménagement présentés :

 Déroulé complet de la séquence

pdf downloadTélécharger le déroulé complet.

Filtrer les contenus par :

Niveaux

Mot Clé

Résultats
Flux RSS
Source RSS Invalide