▼ Navigation | ▼ Contenu | ▼ Recherche | ► Glossaire

Rechercher

Évaluation par compétences au LP Camille Jenatzy

mis à jour le 16/06/16

 Lycée Camille Jenatzy

La préparation en 2014-2015

Les professeurs, confrontés à des élèves fragiles, souvent absents, manquant de motivation, sans parents derrière eux pour les soutenir, ont eu le désir de se remettre en question, d’interroger leur posture pédagogique.

La mise en œuvre du dispositif a été préparée par un an de formation d’initiative locale (FIL) avec Monsieur Baritiu, professeur d’EPS de Corbon, qui a accompagné l’équipe de professeurs volontaires dans ses travaux (trois fois quatre heures de réunion et une rencontre au début de l’année scolaire actuelle également). Ce dispositif touche 20 professeurs sur une équipe de 53, l’ensemble des professeurs de deux classes de CAP. Le chef de travaux et le professeur documentaliste sont très impliqués.

Des groupes de travail se sont constitués, permettant un travail transversal : un groupe « bulletin » qui a permis la prise de conscience des compétences transversales et la meilleure connaissance des référentiels des autres disciplines et spécialités, un groupe d’organisation de la VAE…

Deux classes de CAP en 2015-2016

Le public des élèves Opérateur logistique et Mécanique

Le public a été examiné très précisément ; les professeurs se sont rendu compte de particularités importantes : dans une classe dominent les élèves issus d’UPE2A, dans l’autre des élèves issus de SEGPA. Les élèves sont motivés pour la formation dans l’ensemble, mécanique en particulier, moins en logistique, mais sont le plus souvent en grande difficulté, notamment en enseignement général.

En quoi consiste le dispositif ?

Il est piloté par deux coordonnateurs, un par classe. L’un est professeur de logistique. L’autre est professeur de lettres.
Le dispositif repose sur plusieurs éléments : l’évaluation par compétences avec des bulletins scolaires spécifiquement élaborés ; un accueil avec des entretiens individualisés (avec un document cadre pour l’entretien), ces entretiens faisant suite aux tests que passent les élèves dans le cadre du dispositif « maîtrise de la langue » ; une incitation à l’auto-évaluation (fiche pour chaque élève, entretiens qui précèdent le conseil de classe du 1er et du 2e trimestres) – les entretiens se font le plus souvent avec deux professeurs ; un moment appelé VAE, où tous les élèves étaient présents, y compris des élèves absentéistes,  qui a constitué un vrai moment de bilan. Durant cette VAE les élèves expriment devant un jury de trois professeurs les compétences qu’ils ont acquises.

Les professeurs ont apprécié d’être à plusieurs face à un élève. Le dispositif permet le croisement des regards. Les élèves de leur côté sont sensibles à la complémentarité et l’entente de leurs professeurs.

Les premières réactions des élèves

Il a fallu aux équipes lutter contre les résistances des élèves qui craignaient que l’évaluation par compétences soit un dispositif spécifique pour élèves à besoins particuliers et non une vraie formation. Les parents bien sûr ont été avertis. Il semble qu’ils apprécient.

Les objectifs du dispositif ?
  • lutter cotre l'échec scolaire
  • donner un sens à l’évaluation en renforçant le sens des apprentissages
  • susciter une ambiance de travail et motiver les élèves
  • développer le travail en groupe de besoins
Efficacité du dispositif ?

Meilleur comportement des élèves et meilleur engagement scolaire (assiduité). Clarification de ce qui est attendu et de la raison pour laquelle sont proposées les situations d’apprentissage. Toutes les disciplines prennent place de façon plus nette dans la formation : les compétences d’expression orale sont valorisées partout.