Bandeau

Rotoscopie (cycle 4)

Séquence Cycle 4
Intention de la séquence : Cette séquence peut être réalisée en milieu de cycle. Elle cherche à questionner les élèves sur l’utilisation du corps et du geste dans une production artistique mais aussi sur les potentialités de créations via les nouvelles technologies.

ROTOSCOPIE

 

Entrée du programme : L’œuvre, l’espace, l’auteur, le spectateur

Question : Les métissages entre arts plastiques et technologies numériques.
Notions :
Forme – geste – couleur - temps

* séance 1

Intention de séance : Amener les élèves à utiliser le corps comme outil de représentation, à utiliser le geste, le mouvement pour marquer, affirmer une action. Amener les élèves à s’interroger à se positionner dans la captation des images.

 

Matériel : 1 tablette numérique par groupe + stylet numérique + papier et crayons

 

Demande :

Vous choisirez deux acteurs au sein de votre groupe et vous essayerez ensemble, de filmer plusieurs actions corporelles qui répondent à l’incitation.


Incitation :

« Action – réaction à distance »

 

Consigne :

-Produire des vidéos et choisir les meilleures

-Groupes de 6 personnes (2 acteurs, 4 preneurs de vue en alternance)

 

Contraintes :

-Vidéos de 5 secondes maximum (3 à 4 essais différents sélectionnés parmi 10 minimum).

 

Temps de réalisation : 35mn

Verbalisation (10mn) :

-De quelle manière avons-nous mis en scène, présenté l’action ?

Lexique apporté : mise en scène – cadrage – plan (moyen, américain, taille,…)

-Comment avons-nous représenté l’action avec les corps ?

Lexique apporté : chorégraphie – coordination –mime – jeux – simulation – expression corporelle – posture – position – mouvement – représentation – suggérer – exagérer – forcer – caricaturer – gestuelle – attitude -

Lexique apporté : mise en scène – cadrage – plan (moyen, américain, taille,…)

-Comment avons-nous représenté l’action avec les corps ?

Lexique apporté : chorégraphie – coordination –mime – jeux – simulation – expression corporelle – posture – position – mouvement – représentation – suggérer – exagérer – forcer – caricaturer – gestuelle – attitude -

 

Auto-évaluation :

- En quoi les actions pouvons-nous affirmer que les actions choisies sont les meilleures ?

- Que peuvent suggérer aux spectateurs les actions que nous avons sélectionnées ? Interprétons-les.

Klein anthropo

Œuvre de référence : afin d’introduire la séance suivante, en rapport avec l’action effectuée, la performance, sa captation photographique, la question de l’exploitation du geste, de la trace, de ce qu’elle laisse apparaitre de la représentation du corps sur un autre support.

Klein anthropo 2

* séance 2

Intention de séance : Amener les élèves à utiliser des formes et mouvements captés pour en transformer l’apparence, modifier, s’approprier la représentation du corps.

 

Matériel : 3 tablettes numériques par groupe (6 personnes) + Application Picsart + stylets numériques

Demande : Vous dessinerez, numériquement, au stylet sur les corps des acteurs filmés. Vous répondrez de manière pertinente à l’une des incitations proposées.

 

Incitations : « Brouillage » - « Intérieur – extérieur » - « Traits ondulatoires »

Consigne : Se répartir le travail de manière équitable en travaillant image par image durant l’une des actions choisies.

 

Contraintes :

-1 seule couleur par corps, 1 couleur différente pour chaque corps.

-Ne travailler que sur les corps filmés des acteurs

Temps de réalisation : 35mn

Verbalisation (10mn) :

Par quels moyens avons-nous transformé la représentation des corps ?

Lexique apporté : rotoscopie – retouche – animation – calque – frames – dessin – couleur – détourage

Comment perçoit-on ces corps désormais ? Comment nous apparaissent-ils ?
Lexique apporté :
forme – plein – vide – négatif – positif – silhouette – contour – geste – aplat – graphisme – style – strier – remplir – flou – net - informe – irrégulier – plat - …

Auto-évaluation :

- Dans notre nouveau travail, qu’est-ce qui a disparu de l’image et qu’est-ce qui est resté ?
- Pouvons-nous interpréter, voir, l’action initiale de manière différente ? Comment pouvons-nous la décrire autrement que ce que nous avions tenté de montrer au départ ?

Œuvre de référence : Déterminer la valeur sensible créée entre la captation du réel et le travail des images. Comprendre les processus de travail expérimentaux et contemporains. 

Méliès colorisé

Georges Méliès (1896-1913)

Deux films mis en couleurs à la main, image par image.

A gauche : «  Le royaume de fées », 1903,

A droite : « Voyage Dans La Lune », 1902,

Voir : https://www.youtube.com/watch?v=koCmmuCRlgs

Source : http://www.gartenbergmedia.com/dvd-distribution-and-sales/film-history-documentaries/first-wizard-of-cinema-encore/

 

scanner darkly

"A scanner Darkly", film de Richard Linklater d’après un roman de Philippe K. Dick

 

Le film raconte l’histoire de Fred Actor, agent du gouvernement, qui se retrouve obligé d’enquêter sur ses amis et lui-même ! Mêlant l’absurde et la paranoïa, le film présenté hors compétition à Cannes a reçu un accueil positif du public. Le film utilise le procédé de rotoscopie (technique qui consiste à « dessiner sur le film »). Dans A Scanner Darkly, cette technique permet de représenter une immersion totale dans l’univers des drogués à la Substance D et à la perte des notions de réalité et de vraisemblance.

 

* Séances 03-04

Intention de séance : Amener les élèves à imaginer puis représenter une forme qui crée un rapport, un lien, une interaction entre deux représentations de mouvements corporels.

 

Matériel : 3 tablettes numériques par groupe (6 personnes) + stylets numériques

 

Demande :

A l’aide d’une troisième couleur, au dessin numérique, vous trouverez une solution pour représenter sur le travail déjà entrepris que ce qui est transmis d’une action à l’autre est en fait

une « Super énergie » ou un « Objet ».

 

Consigne :

-Créez une animation, image par image.

-Exportez la vidéo finale

 

Contrainte : 1 troisième couleur, autre que celle des silhouettes.

 

Temps de réalisation : 45mn

 

Verbalisation (10mn) :
Quelle énergie/objet avons-nous cherché à créer ? Comment l’avons-nous représenté ?

Lexique apporté : forme – mouvement – métamorphose – échelle – couleur – flou – vitesse – durée – lumière – enchainement – déplacement – trajectoire – projection – rayonnement – émission – lancer – jeter -

 

Auto-évaluation :

- Pour quelle(s) raison(s) avons-nous préféré représenté un objet/une énergie ? Quel(le) est-il/elle ?
- Quels indices avons-nous utilisé pour permettre au spectateur d’identifier cette nouvelle forme ?
- Cette forme amène-t-elle plus de sens à l’action représentée ? Pourquoi ?

Œuvre de référence : En rapport avec le jeu chorégraphique, l’interaction opérée entre les images numériques projetées et les corps des danseurs, les actions représentées.

Merzouki

Mourad Merzouki , « Pixel », 2014, Compagnie Käfig
Spectacle chorégraphique en synchronisation avec des projections numériques.

Source : https://www.youtube.com/watch?v=z_Hu57QTqqE


 

 

Bilan : compétences, questionnements, évaluation

Compétences

Expérimenter, produire, créer (Domaines du socle : 1,2,4,5)

-Choisir, mobiliser et adapter des langages et des moyens plastiques variés en fonction de leurs effets dans une intention artistique en restant attentif à l’inattendu.

-Explorer l’ensemble des champs de la pratique plastique et leurs hybridations, notamment avec des outils numériques.

 

Mettre en œuvre un projet artistique (Domaines du socle : 2,3,4,5)

-Se repérer dans les étapes de la réalisation d’une production plastique et en anticiper les difficultés éventuelles.

-Confronter intentions et réalisation dans la conduite d’un projet pour l’adapter et le réorienter, s’assurer de la dimension artistique de celui-ci

 

S’exprimer, analyser sa pratique, celle de ses pairs ; établir une relation avec celle des artistes, s’ouvrir à l’altérité (Domaines du socle : 1, 3, 5)
-Dire avec un vocabulaire approprié ce que l’on fait, ressent, imagine, observe, analyse ; s’exprimer pour soutenir des intentions artistiques ou une interprétation d’œuvre.
-Etablir des liens entre son propre travail, les œuvres rencontrées ou le démarches observées.

Questionnements

>> Expérimentation et constat des effets plastiques et sémantiques de la présence du corps de l’auteur dans l’œuvre (affirmation ou minoration des gestes, traces, mouvements, déplacements…), de l’inscription d’éléments de la vie réelle ou fictive de l’auteur.

 

>> Créations plastiques s’hybridant avec des technologies, notamment numériques, des processus scientifiques, incidences du dialogue entre pratique traditionnelles et outils numériques, jeu sur la tension ou complémentarité entre présence concrète et virtuelle de l’œuvre.

 

>> Observation et analyses d’œuvres, comparaisons d’œuvres différentes pour comprendre l’impact des conditions d’exposition, de diffusion, de réception sur les significations de l’œuvre, pour situer le point de vue de l’auteur ou du spectateur dans la relation à l’œuvre, à son espace et sa temporalité, l’engagement du corps dans la relation à l’œuvre.

Évaluation bilan

- Réflexion du groupe dans la sélection des actions les plus pertinentes par rapport à ses intentions (séance 01).  

- Pertinence d’adaptation du groupe dans l’orientation de ses choix créatifs (Séances 02, 03 et 04).

- Cohésion, implication et organisation de l’équipe sur l’ensemble du projet.

 


 

Pour télécharger la ressource complète : téléchargement