▼ Navigation | ▼ Contenu | ▼ Recherche | ► Glossaire

Rechercher

Un lycée franco-chinois à Pékin !

mis à jour le 07/09/16

Suite à une demande émanant du Ministère de l’Education chinois, relayée par le service de coopération éducative de l’ambassade de France en République Populaire de Chine, recherchant l’expertise d’une académie française pour la mise en place de filières bilingues dans les lycées chinois, l’académie de Paris s’est engagée dans la mise en place d’un lycée franco-chinois à Pékin.

L’objectif de la convention signée le 30 juin 2016 au Quai d’Orsay, est de mettre en place une filière de français depuis le niveau élémentaire jusqu’au niveau supérieur.

Lycée Franco-ChinoisSignature de la convention de partenariat entre M. François Weil, recteur de la région académique Île de France, recteur de l'académie de Paris, chancelier des universités, M. Liu Yuhui, directeur de la commission éducative de Pekin et SE M. Maurice Gourdault-Montagne, ambassadeur de France en Chine, en présence de M. Jean-Marc Ayrault, ministre des affaires étrangères et du développement international, et de Mme Liu Yandong, vice-premier ministre de la République Populaire de Chine

   C’est l’école élémentaire intégrée au lycée rattaché à l’Université BISU (Beijing International Studies University) qui a été identifiée et qui va accueillir, dès la rentrée 2016, les premiers élèves chinois désireux de suivre une scolarité complète bi-lingue en chinois et en français. Ce montage doit aussi permettre aux autorités chinoises d’introduire des méthodes pédagogiques innovantes à la fois dans l’enseignement des langues mais aussi des autres matières.

   Les élèves de deux classes de CM1 (ce qui représente environ 90 élèves) se verront donc proposer 4 heures de français, mais aussi 2 heures de Sciences, 2 heures d’Arts et 2 heures de Sport en français (sur la base du programme chinois pour ces trois derniers cours) par trois enseignantes françaises recrutées localement.

    Afin de permettre la continuité pédagogique il conviendra d’élaborer un cadre équivalent pour les autres niveaux élémentaires, puis du collège et du lycée. D’autres missions dirigées par des IEN et des IA-IPR seront donc dépêchées auprès de la commission éducative de Pékin pour assurer le suivi pédagogique depuis le CM1 jusqu’au niveau secondaire.

Partenariat Paris-Pékin