Bandeau

Epopée sumérienne et mythes grec dans la collection Textes Fondateurs

CRDP TF Petit logo La collection « Textes fondateurs » a pour objectif de sensibiliser les enseignants du second degré à l'étude des textes fondateurs présents au programme des classes de français : la Bible, l’Odyssée, l’Iliade, Les Métamorphoses et l’Enéide, mais aussi de mettre en évidence l’influence de ces récits sur la littérature française, du Moyen Âge à nos jours.

Cette collection propose une étude complète d’une œuvre ainsi que de nombreuses séquences et pistes pédagogiques, utilisables en classe, de la 6e à la terminale.

Si vous êtes enseignant, il suffit de vous inscrire pour avoir accès à l’intégralité des dossiers proposés. Cette inscription est valable et unique sur les Parcours littéraires francophones, Parcours littéraires européens et Textes fondateurs.

CRDP TF Le Mythe d'Europe Un dossier de notre collègue, formatrice à la DAFOR, Marie Fontana-Viala, à découvrir dans les liens ci-dessous

Présentation du dossier :

S'il semble évident que le mythe d'Europe a sa place parmi les figures et motifs fondateurs de notre civilisation, on se trouve rapidement confronté à une riche diversité qui rend son interprétation délicate. D'abord, ce n'est pas une figure nommée « Europè », mais plusieurs que l'on découvre dans les sources antiques. Ensuite, chacune de ces figures apparaît dans de nombreux textes, sous des aspects assez divers, parfois divergents.

Il convient donc, dans un premier temps, de circonscrire notre étude à l'une des identités d'Europe, puis, sans les affadir ni les forcer à entrer dans notre cadre, d'accueillir les différentes traditions textuelles concernant celle-ci : dans la diversité de ces fils narratifs, on tentera de trouver des dominantes, des récurrences à partir desquelles les nuances ou variations deviendront signifiantes et fourniront des supports à la réflexion.
Les représentations iconographiques (des fresques, statuettes ou vases de la Grèce antique aux tableaux contemporains) révèleront elles aussi la diversité des traditions et des interprétations auxquelles cette figure a pu et peut donner lieu.

Enfin, le critère de l'époque dans laquelle tel texte ou tableau a vu le jour devra également être pris en compte, tant il est vrai que le mythe, par-delà son invariance, sa valeur intemporelle, se prête souvent à des métamorphoses qui traduisent les préoccupations propres à un moment de l'histoire.

Mais une question majeure encore se pose : pour nous, aujourd'hui, Europe est-elle d'abord une figure mythologique, un motif littéraire ou pictural ? Hors contexte, c'est bien plutôt, en premier lieu, un continent qu'évoque ce nom, une entité géographique, politique, économique, ainsi qu'un ensemble de peuples. D'où un itinéraire supplémentaire dans notre étude, qui interrogera les liens entre le personnage mythologique et le continent.

A travers cette dernière interrogation, ce sont aussi les liens entre mythe et histoire que l'on sera amené à étudier et, plus fondamentalement, les origines de ce récit fondateur. De l'histoire au mythe, ou ce que dit le mythe, à sa manière, des événements historiques proches de son émergence. Du mythe à l'histoire, aussi : que signifient aujourd'hui, pour nous, Europe, et l'Europe ? Si cette dernière, enfin, est devenue un objet historique, ne demeure-t-elle pas, pour les individus, une réalité à géographie et signification variables, une création continuée que chacun s'approprie, un horizon peut-être davantage qu'une réalité... Nous voilà proches, à nouveau, de la définition du mythe ! 

Corpus littéraire étudié

Textes antiques

Moschos, Europa
Lucien de Samosate, Dialogues marins
Nonnos de Panopolis, Dionysiaques
Achille Tatius, Leucippé et Clitophon
Horace, Odes, III, 2
Ovide, Métamorphoses, II, v.873-III, v.5

Textes modernes écrits en français

Jean-Antoine Baïf, Europe (traduction de Moschos)
Du Bellay, Vers lyriques, Ode V
Ronsard, Sonnets et madrigals pour Astrée, XVII, 185
Amours (1553), I, 41
Mercator, Atlas
Sebastian Münster, Cosmographia Universalis
Georges de Scudéry, Alaric ou la Rome vaincue
François Tristan L'Hermite, Les Amours du Seigneur Tristan
Isaac de Benserade, Rondeaux
André Chénier, Les Bucoliques, « l'enlèvement d'Europe »
« Sur un groupe de Jupiter et d'Europe »
Arthur Rimbaud, Reliquaire, « Soleil et chair »
Louis Bouilhet, Dernières chansons, « Europe »
Victor Hugo, Les Contemplations, « le rouet d'Omphale »
Emile Verhaeren, La multiple splendeur


Textes modernes écrits en langue étrangère

Thomas Mann, œuvres diverses, dont Mort à Venise
Fernando Pessoa, Message, « le champ des châteaux »
Erich Arendt, Egée 

Niveaux conseillés : collège, lycée

 Conformément à l'objectif de la collection « Textes fondateurs », on trouvera dans ce dossier des pistes pédagogiques pour tous les niveaux du second degré, de la 6e à la Première ou la Terminale.
Les pistes de travail proposées dans les rubriques « Texte et image » ainsi que « Pistes pédagogiques » sont particulièrement sensibles au fait que l'histoire des arts est devenue, depuis peu, une partie des programmes scolaires.

CRDP TF Gilgamesh Un dossier de notre collègue Gaëlle Bébin à découvrir dans les liens ci-dessous.

Présentation du dossier :

Le récit qui relate le parcours de Gilgamesh, ce premier héros, vient de faire son apparition dans les nouveaux programmes du collège, parus au B.O. du 28 août 2008 (en ligne : http://media.education.gouv.fr/file/special_6/21/8/programme_francais_general_33218.pdf). Les professeurs de lettres peuvent désormais en faire lire des extraits à leurs élèves de 6e, au même titre que La Bible, L'Iliade et L'Odyssée de Homère, L'Enéide de Virgile, ou Les Métamorphoses d'Ovide. Cette nouveauté rend justice à un texte ou récit fondateur dont l'influence a été très importante sur la formation de certains épisodes célèbres de l'Ancien Testament (ou Thora). Etudié pour lui-même, le récit doit aussi être l'occasion de souligner les nombreuses passerelles possibles entre les textes majeurs de l'Antiquité, autour de la Méditerranée.

Les nouveaux programmes soulignent en outre, dans la partie V du volet pour la classe de Sixième, consacrée à l'histoire des arts, que "la priorité est accordée à l'Antiquité, l'étude des textes fondateurs permettant de mettre en valeur la thématique "Arts, mythes et religions". C'est l'occasion, ajoute le B.O., de sensibiliser les élèves au fait religieux et de leur faire découvrir, en liaison avec la lecture des textes, des oeuvres d'art antique et moderne, leur attention se portant principalement sur des sujets et des figures mythiques."

On ne pourrait pas mieux dire pour justifier l'existence d'une collection telle que Textes fondateurs.

Cela dit, comme les lecteurs de la collection en ont peut-être pris l'habitude, le présent dossier ne se limitera pas à proposer des pistes de travail pour la classe de 6e ; il prétend, comme à chaque fois, explorer tous les niveaux de l'enseignement des lettres, du collège jusqu'au lycée.

Corpus littéraire étudié

Borges J. L., « L'Immortel », L'Aleph, Gallimard, 1967

Homère, L'Iliade et L'Odyssée (traduction Leconte de Lisle, 1866-1867, texte en ligne : http://philoctetes.free.fr/homereod2.htm)

Horace, Epodes (traduction Leconte de Lisle, 1873, texte en ligne : http://www.mythorama.com/caches_txt_fr/600_699/689/689.html)

Horace, Odes (traduction Ulysse de Séguier, 1883, texte en ligne : http://fr.wikisource.org/wiki/Odes_(Horace,_S%C3%A9guier))

Hugo Victor, « Le mariage de Roland », La Légende des Siècles, 1859-63

More Thomas, Utopia, 1516 (traduction V. Stouvenel, 1842, texte en ligne : http://fr.wikisource.org/wiki/L%E2%80%99Utopie?match=en)

Nerval Gérard de, Aurélia, 1855 

Ovide, Les Métamorphoses, Belles Lettres, 1999

Pascal Blaise, Pensées, 1669

Ronsard, Pierre de, Sonnets pour Hélène, 1578

Virgile, L'Enéide, Livre de poche, 2004

Niveaux conseillés : collège, lycée

L'épopée de Gilgamesh vient d'entrer au programme de 6e, à côté des textes patrimoniaux grecs et hébraïques. Cependant, conformément à l'objectif de la collection « Textes fondateurs », on trouvera dans ce dossier des pistes pédagogiques pour tous les niveaux du second degré, de la 6e à la Première ou la Terminale.