Bandeau

Le camouflage en 1914-1918

mis à jour le 27/04/17

Label-mission-du-centenaire
Le mot camouflage a été créé en 1914 dans le jargon militaire français à partir d'un verbe italien, « camuffare », ayant le même sens. Une autre éthymologie indique que le mot vient du vieux français « camouflet », qui désigne un nuage de fumée, de poussières.

14-18 : avion de l'armée en cours de camouflage Le camouflage désigne tout moyen ou dispositif tendant à rendre moins visible ou à donner une apparence trompeuse à un objet ou à un être vivant. Dans le domaine militaire, le camouflage est largement utilisé pour dissimuler à la vue de l'ennemi du matériel, des véhicules, des navires ou du personnel militaire.

Son utilisation dans l'uniforme des fantassins est un signe caractéristique du passage à l'ère de la guerre moderne, lors de la Première Guerre mondiale. En effet, dans les guerres des époques précédentes, les tenues voyantes permettaient de mieux distinguer les différentes unités sur un champ de bataille bien délimité, où la puissance et la portée des armes à distance étaient faibles et où la majeure partie des combats se faisait au contact. Avec l'augmentation de la portée et de la cadence de tir des armes à feu, la dissimulation devenait une nécessité pour protéger le soldat.
La Mission du centenaire présente un dossier sur le sujet du camouflage pendant la Première Guerre mondiale, présenté, pour la partie artistique, par Cécile Coutin, conservatrice en chef honoraire du Patrimoine et docteur en histore de l'art.