Ambition 2 : Adapter l’organisation et les modes de fonctionnement pour mieux accompagner les publics et les personnels

Le mode d’organisation de l’École influe directement sur son efficacité et la confiance que le public lui accorde. C'est pourquoi, dans un environnement en constante mutation, il convient de repenser sans cesse la cohérence de son fonctionnement et la relation qu'elle entretient, à chaque niveau, avec les personnels et les usagers, pour construire une École de la confiance. L'organisation administrative est donc réexaminée pour corriger ses éventuels dysfonctionnements, accroître la performance du système et améliorer le service rendu. Cette ambition passe par une modernisation des procédures qui tire profit des atouts du numérique tout en prenant en compte les propositions des personnels et des usagers. Elle amène aussi à penser l'autonomie des structures d'enseignement, unies autour d'objectifs communs mais capables de déterminer les modalités de leur mise en œuvre. Cela implique une modalité nouvelle de suivi qui articule une autoévaluation responsabilisant les acteurs et une évaluation externe susceptible de conforter leurs choix. Dans ce cadre, la formation joue un rôle crucial, à la fois pour garantir l’épanouissement professionnel des personnels en les accompagnant dans l’évolution de leur métier, et pour continuer à répondre aux enjeux de la société d’aujourd’hui. Enfin, c’est particulièrement au niveau de l’école et de l’établissement, au plus près des usagers, que ces efforts doivent être visibles. L’instauration d’un climat serein, dans lequel professionnels, élèves, parents trouvent leur juste place permet de renforcer le sentiment collectif de justice, de sécurité, d’appartenance et par là même de cohésion.

Axe 2.1 Faciliter l'action administrative et améliorer son efficacité

La qualité de la relation avec les usagers passe par la construction d’une organisation solide et efficiente et par une articulation renforcée entre les différents niveaux où s'exerce l'action administrative.
L’académie et les établissements s’attachent pour cela à fluidifier les procédures, à moderniser les outils de communication, notamment numériques.

Objectif 2.1.1 Fluidifier les procédures administratives et de gestion des personnels.

  • Favoriser l’accueil et l’intégration des personnels nouvellement nommés.
  • Consolider la politique de recrutement des personnels pour mieux répondre aux besoins de l’académie.
  • Optimiser la gestion et le suivi du remplacement des personnels en renforçant le lien entre les services académiques et les établissements.
  • Rendre les procédures administratives plus lisibles pour tous.

Objectif 2.1.2 Offrir un environnement de travail modernisé aux personnels administratifs et d'encadrement.

  • Moderniser et simplifier les procédures administratives en y associant les personnels.
  • Sécuriser les procédures administratives : formaliser les procédures et les calendriers, développer la démarche de contrôle interne.
  • Faciliter l’accès et le traitement de l’information.
  • Décloisonner le fonctionnement des services par le développement du travail en réseau et en mode projet.
  • Encourager le repérage et la mutualisation des bonnes pratiques.
  • Accompagner les personnels dans l’appropriation des nouvelles procédures et techniques.

Objectif 2.1.3 Améliorer la communication entre les acteurs et avec les usagers.

  • Développer des outils de communication entre les services académiques et les établissements.
  • Développer les services aux usagers, notamment les familles, à travers des outils de dialogue accessibles à tous et performants, notamment les télé-services.
  • Réduire les délais de réponse aux demandes.

Axe 2.2 Mettre en oeuvre un pilotage partagé laissant une plus grande part à l'évaluation

Pour accompagner la mise en oeuvre dans les écoles et les établissements des priorités nationales et académiques tout en respectant l’exercice de leur autonomie, un dialogue régulier doit s’instaurer entre l’académie et les acteurs de terrain. Les écoles et les établissements sont amenés dans ce cadre à identifier leurs réussites et leurs axes de progrès en s’appuyant sur un dispositif académique d’évaluation.

Objectif 2.2.1 Partager avec les établissements et les circonscriptions une culture de l'évaluation.

  • Construire ensemble des outils d’analyse et d’évaluation communs.
  • Aider les équipes à conduire des démarches d’autodiagnostic, à formaliser leur besoin d’accompagnement et à mettre en oeuvre l’évaluation de leurs actions.
  • Faciliter les échanges de pratiques.

Objectif 2.2.2 Développer la logique de dialogue de gestion et de pilotage.

  • Échanger régulièrement sur la vie des établissements, les politiques de formation et les partenariats mis en place.

Objectif 2.2.3 Relancer une démarche de contractualisation avec les établissements.

  • Engager chaque communauté scolaire sur l’identification d’objectifs stratégiques et opérationnels propres.
  • Élaborer dans chaque établissement de façon concertée un plan d’action à moyen terme.

Objectif 2.2.4 Généraliser les exercices d'évaluation.

  • Développer des visites croisées d'établissement par des équipes pluridisciplinaires d'inspecteurs pour valoriser les réussites, établir des préconisations ou mettre en oeuvre un accompagnement.

Axe 2.3 Renforcer l'accompagnement des personnels

Les mutations de la société et de l’École nécessitent que les personnels acquièrent et conservent un haut niveau de qualification et soient à même de s’adapter aux nouveaux défis. La formation initiale, en liaison avec l’ESPE, comme la formation continue doivent intégrer les évolutions nécessaires du métier d’enseignant.
Par ailleurs, l’accompagnement des personnels est repensé à la lumière des nouveaux modes d’évaluation et de gestion des carrières et une politique de formation axée sur les nouveaux besoins est mise en oeuvre.

Objectif 2.3.1 Repenser le suivi des personnels en professionnalisant les cadres autour de pratiques partagées.

  • Mettre en place les conditions d’un travail partagé, convivial, inter-catégoriel et croisant les initiatives prises dans le domaine de l’accompagnement des personnels.
  • Renforcer la formation inter-catégorielle des cadres sur la conduite du changement, le management confiant, pour mieux accompagner les personnels individuellement et collectivement.
  • Créer les conditions visant à mieux assurer la qualité de vie au travail.

Objectif 2.3.2 Renforcer l'accompagnement individuel et collectif des personnels.

  • Co-construire de nouvelles modalités d’évaluation et d’accompagnement des personnels d’enseignement, d’éducation et des psychologues (PPCR).
  • Prendre en compte de façon diversifiée les besoins individuels d’accompagnement professionnel de tous les personnels, y compris des cadres.
  • Renforcer l’accompagnement des personnels entrant dans le métier (néo-titulaires et contractuels).
  • Mieux identifier et prendre en charge les personnels en difficulté.
  • Mieux accompagner, sur la base de protocoles, les personnels de direction.
  • Créer les conditions d’un suivi individuel de formation dans une perspective de gestion des ressources humaines.
  • Accompagner les besoins ressentis par les collectifs de travail (écoles, EPLE, services, équipes disciplinaires, interdisciplinaires, inter-catégorielles…) en favorisant les pratiques d’auto-évaluation.

Objectif 2.3.3 Adapter la formation continue aux nouveaux besoins et promouvoir de nouvelles modalités de formation.

  • Affiner les modalités de consultation des personnels pour faire émerger l’expression de nouveaux besoins de formation.
  • Renouveler les modalités de formation grâce à un travail d’ingénierie de formation et d’évaluation.
  • Mobiliser et former tous les acteurs potentiels de l’accompagnement pour mettre en place les conditions d’une organisation apprenante.
  • Développer et former un nouveau vivier de formateurs et valoriser l’équipe de formateurs académiques en place (PEMF, CPC, PFA…).

Axe 2.4 Agir sur le climat scolaire pour renforcer les communautés éducatives, au service des apprentissages

Réunir des conditions pédagogiques et éducatives favorables est une des conditions de la réussite des élèves. La construction d’un cadre accueillant, serein, respectueux, mise en avant par le précédent projet académique, reste une priorité. Le succès de sa mise en oeuvre repose sur une politique active de prévention du décrochage, mais aussi sur la participation de l’ensemble des acteurs, la valorisation de l’engagement des élèves et la reconnaissance de la place des parents.

Objectif 2.4.1 Prévenir l'absentéisme, le décrochage, l'exclusion scolaire, les comportements perturbateurs.

  • Mettre en place dans les écoles, dans les EPLE un autodiagnostic partagé sur l’absentéisme, l’exclusion, le décrochage et les comportements perturbateurs.
  • Développer les stratégies et les actions de prévention de l’absentéisme, de l’exclusion, du décrochage et des comportements perturbateurs.
  • Développer les actions de « raccrochage », et renforcer les actions pluridisciplinaires internes et externes (équipes relais, GPDS, équipes éducatives 1er degré).
  • Favoriser à tous les niveaux le développement des compétences psychosociales (empathie, gestion des émotions) en créant un vivier de formateurs.

Objectif 2.4.2 Développer une culture de l'engagement et de la représentaton, fondée sur les valeurs de la République.

  • Partager avec les élèves la réflexion sur les apprentissages, les conditions de vie scolaire, à l’école, dans l’EPLE, notamment en faisant vivre les instances participatives, à l’école, dans l’EPLE (conseils d’élèves, CVC, CVL, MDL, CESC).
  • Mutualiser, valoriser, diffuser les actions réussies en matière d’engagement et mettre en évidence le travail en réseau de proximité (école-collège-lycée, CVC-CVL, inter-CESC, lien CAVL-CVL).
  • S’appuyer sur des partenariats pertinents au service de l’engagement citoyen et du développement de l’esprit critique dans le cadre de l’EMI (réserve Citoyenne, CLEMI-Paris, service civique, universités).

Objectif 2.4.3 Installer et entretenir un cadre protecteur, sécurisant, bienveillant, encourager les solidarités.

  • Développer le sentiment de sécurité en sensibilisant l’ensemble des acteurs et en développant les formations aux premiers secours.
  • Développer le sentiment d’appartenance et le partage des valeurs communes et expliciter le principe de laïcité.
  • Donner de la visibilité au plan de lutte contre la violence, le harcèlement dans chaque école, chaque EPLE.
  • Encourager la fraternité et la coopération dans la classe, dans l’école, l’EPLE.

Objectif 2.4.4 Consolider la place des parents à l'Ecole.

  • Reconnaître la coéducation avec les familles, en précisant attentes et procédures, espaces et temps pour l’accompagnement des élèves, communication explicite, partage du diagnostic de climat scolaire.
  • Identifier et valoriser les partenariats et les ressources les plus pertinentes dans l’environnement de proximité de l’école, de l’EPLE.

Écoles, collèges, lycées