Bandeau

Si je reviens un jour. Les lettres retrouvées de Louise Pikovsky

mis à jour le 10/10/17

M2017-Webdocumentaire-Si-je-reviens-un-jour 3 En 2010, lors d’un déménagement au sein du lycée Jean-de-La-Fontaine à Paris, un ensemble de lettres et de photographies est retrouvé par hasard dans une armoire du lycée Jean de La Fontaine, à Paris. Il s’agit de la correspondance entre Louise Pikovsky et son professeur de lettres, Anne-Marie Malingrey, entretenue jusqu’au jour de l’arrestation de la famille Pikovsky en janvier 1944. Internés à Drancy, les parents et les quatre enfants ont été déportés à Auschwitz début février 1944. Ils n’en reviendront pas. Les lettres de Louise ont été remises au Mémorial de la Shoah, à Paris.

 si-je-reviens-un-jour-pikovsky-ok 0Le webdocumentaire, déroulant le fil de l’histoire tragique de la famille Pikovsky, est le fruit d’un travail collaboratif entre Stéphanie Trouillard, journaliste de France 24, et Khalida Hatchy, professeur du lycée Jean de La Fontaine. À partir des documents de Louise, elles ont retrouvé des témoins, des cousins éloignés et d’anciennes élèves afin de reconstituer le parcours de la jeune fille et d’élucider les circonstances de sa disparition.

La plateforme en ligne propose :

  • un parcours en six chapitres pour découvrir l’histoire de Louise : Des lettres oubliées dans une armoire ; Un lien très fort entre l’élève et sa professeure ; Une lycéenne brillante ; L’arrestation des Pikovsky ; Vers les camps de la mort ; La mémoire de Louise
  • une vidéo reconstituant l’enquête menée par Stéphanie Trouillard et Khalida Hatchy pour retracer le parcours de la famille Pikovsky
  • des ressources exploitables en classe : une chronologie dédiée à l’historique de la famille Pikovsky, une généalogie de la famille de Louise, une carte retraçant l’itinéraire de la famille ;
  • les lettres de Louise sont proposées en téléchargement


    ACCÉDER AU WEBDOC