Bandeau

J’ai installé un banc de l’amitié dans la cour de mon école maternelle

mis à jour le 30/11/17

bancamitié1 Une action proposée par l’AGEEM. Aidés des documents de la revue Pomme d’Api, nous cherchions ensemble à répondre aux questions suivantes : « C’est quoi un ami ? Doit-il nous ressembler ? A quoi ça sert un ami ? Qu’est-ce que j’aimerais faire avec mes amis ? Où trouver des amis ? Comment faire quand on n’a pas d’amis ? Est-ce que tout le monde a un ami, des amis ? » Par Isabelle Daneyrole, représentante Académique de l’AGEEM pour Paris et membre de la Mission maternelle

C’est en lisant l’un des carnets pédagogiques de l’AGEEM sur la laïcité que nous avons décidé dans notre école de nous lancer dans ce projet du banc de l’amitié.

Le sujet de l’amitié nous était familier et le conseil des enfants de l’école en était saisi régulièrement dans le cadre de notre travail sur le « mieux vivre ensemble ».  

bancamitié2Aidés des documents de la revue Pomme d’Api , nous cherchions ensemble à répondre aux questions suivantes :

« C’est quoi un ami ? Doit-il nous ressembler ?  A quoi ça sert un ami ? Qu’est-ce que j’aimerai faire avec mes amis ? Où trouver des amis ? Comment faire quand on n’a pas d’amis ? Est-ce que tout le monde a un ami, des amis ? »

Nos débats offraient aux enfants un espace de parole, une possibilité de réfléchir ensemble, une occasion de se poser des questions et de proposer des solutions, ou du moins d’imaginer des réponses. La littérature jeunesse nous aidait aussi à illustrer nos propos et à approfondir le sujet de l’amitié.

bancamitié3Dans L’ami du petit tyrannosaure, de Florence Seyvos, il est question d’un tyrannosaure qui n’avait pas d’amis car il les avait tous mangés !  Son parcours pour mériter la confiance de celui qui veut devenir son ami, malgré les risques encourus, est semé de tentations…

« J’ai toujours ce livre dans un coin de mon bureau, pour aider les enfants à mettre des mots sur les rapports parfois conflictuels, qui les rendent malheureux, et qui les empêchent d’entrer en contact avec les autres de manière paisible. Toutes ces histoires nous permettent aux enfants de parler d’eux-mêmes, au travers des aventures des personnages, et le climat s’apaise la plupart du temps. »

bancamitié4

 

 

Il y a aussi L’une et l’autre  d’Anne Crauzaz et Lola et Olga  d’Olivier Dunrea, qui abordent les relations trop fusionnelles qui étouffent et ne laissent pas à chacun sa liberté de choisir son propre chemin.

 

 

A la suite de chaque conseil, les enfants dessinent et dictent à l’adulte les légendes, puis nous éditons des affiches et des mini-livres qui gardent en mémoire nos échanges et nos réflexions. Nous pouvons nous y référer.

bancamitié6         

 

bancamitié7

 

 

 

 

 

 

Et puis nous avons vu ce banc, ce banc de l’amitié, que des enseignants avaient installé dans leur école, dans leur classe…

Et nous avons voulu le nôtre !

La cour serait notre décor, parce que c’est souvent là que l’on se sent le plus seul, qu’on voit ses amis jouer avec d’autres, et que l’on croit qu’ils ne sont plus nos amis !

Alors le conseil des enfants s’est réuni et le projet a immédiatement enthousiasmé chacun, les petits comme les grands !

Nous avons imaginé notre banc : la couleur, les décorations, sa place, nos imaginations réunies n’avaient plus de limite !

« Il faut qu’il soit bleu, non rose, non de toutes les couleurs ! il faut qu’on mette des coussins ! il faut plusieurs places ! il faudrait mettre des jouets dessus ! il faut y peindre des fleurs, des cœurs, des papillons, c’est pour dire qu’on s’aime, qu’on est ami ! »

bancamitié8bancamitié9bancamitié10bancamitié11

Chaque classe a eu pour mission de réaliser un projet de banc. On a fait des montages photos amusants sur les bancs de nos rêves.

 

Et puis on a décidé ensemble : notre banc serait de toutes les couleurs et comme il n’y avait pas assez de place pour toutes les décorations, on a décidé de peindre le mur de la cour à côté de notre banc. On l’a installé sous la verrière pour qu’il soit à l’abri.

bancamitié12

Toutes les classes ont participé, les petits et les grands !

bancamitié13bis

Il a fallu poncer, peindre le banc, repeindre le mur en blanc, faire les décorations, donner un nom à notre banc et l’écrire.

On a le plus souvent travailler pendant les récréations pour que tous les enfants participent d’une manière ou d’une autre.

 

 

bancamitié15bancamitié14Et quand il a été fini, nous avons organisé son inauguration au mois de mai. Nous avons invité les parents, fait un discours et dévoilé notre œuvre sous les regards d’un public enchanté !

Notre banc des amis accueille chaque jour les enfants qui le souhaitent. Un banc pour se parler, rire, se dire des secrets, chercher de la compagnie, regarder les autres. Un lieu de partage pour nous apprendre à mieux vivre ensemble !                                     

bancamitié16Des liens pour d’autres bancs :

et des images de bancs de partout en France !

bancamitié17bancamitié18bancamitié19bancamitié20