Bandeau

Risques de sécurité liés à l'emploi d'alcool bouillant et alternatives possibles

Les manipulations conduisant à utiliser de l'alcool chauffé telles que la mise en évidence de la production de matière organique par les végétaux verts avec décoloration des feuilles de Pélargonium à l'alcool bouillant puis test au soluté de lugol, présentent un risque réel de sécurité.

Conformément aux dispositions règlementaires relatives à la manipulation des produits chimiques (Cf. tableau page 8 des dispositions de l'ONS en accès ici), il est expressément demandé de réaliser la décoloration des feuilles à l'éthanol bouillant en laboratoire sous hotte aspirante, avec une colonne de distillation (qui est disponible au laboratoire de chimie). Les personnes impliquées dans cette manipulation doivent être munies des équipements de protection individuelle (EPI) (cf. aussi le document ONS). Ceci devant être réalisé en amont de la séance de TP et en dehors de la présence des élèvesCette disposition s'applique tout aussi bien en lycée qu'au collège.

Le site national sécurité publie sur ce sujet deux articles :

 

De façon générale, les enseignants, les personnels de laboratoire ou les élèves doivent respecter les dispositions réglementaires publiées par l'ONS  (l’Observatoire national de la Sécurité et de l'Accessibilité des établissements d'enseignement), notamment dans le cas de manipulation impliquant un risque chimique.

Ces documents mériteraient d’être affichés dans les labos de SVT comme dans les salles de travaux pratiques.