Bandeau

Evolution d’un coin jeu sur le cycle, sur l’année

mis à jour le 14/03/18

Cf Aménager les espaces pour mieux apprendre, à l’école de la bienveillance, Bossis, Dumas, Liverato, Méjean, RETZ.

 

Les coins d’imitation

 

Un scénario est constitué de différentes étapes d’apprentissages

-    jeu libre, manipulation découverte

-    Verbaliser reproduire un modèle

-    Aller plus loin, développer, enrichir

-    Produire de manière autonome

 

 

PS

  1. Jouer librement
  2. Désigner correctement les objets, le matériel
  3. Participer à un scénario simple initié par l’adulte
  4. Complexifier les échanges avec l’adulte en ajoutant du matériel qui induit de nouveaux gestes et de nouvelles actions

 

MS

  1. Jouer librement
  2. Décrire, expliquer son jeu à l’adulte
  3. Créer un scénario dont le départ est imposé par l’adulte
  4. produire, aidé par l’adulte, l’intégralité d’un scénario

 

GS

  1. Jouer librement
  2. Différencier le réel de l’imaginaire
  3. Se documenter pour enrichir les rôles
  4. Produire des situations les plus réelles possibles

 

 

 

Exemple :    Les petites voitures

 

PS

  1. Jouer librement
  2. Désigner correctement les objets, le matériel:
      • exprimer ses préférences et justifier sa réponse,
      • identifier par le toucher un véhicule,
      •  identifier un véhicule manquant,
      • feuilleter et créer des imagiers
  3. Participer à un scénario simple initié par l’adulte:
  4. Complexifier les échanges avec l’adulte en ajoutant du matériel qui induit de nouveaux gestes et de nouvelles actions:
    • réaliser un parcours avec de nouveaux gestes moteurs (tunnels, montées, descentes, rails imposés, …
    • créer son parcours orienté (entre un point de départ/arrivée),
    • combiner des éléments pour réaliser le parcours de son choix

 

 

MS

  1. Jouer librement
  2. Décrire, expliquer son jeu à l’adulte (voitures+blocs de bois + couvercles de boites d’oeufs pour garages): l’enfant décrit son activité, le PE l’aide à trouver les mots corrects et les structures de phrases.
  3. Créer un scénario dont le départ est imposé par l’adulte:
    1. suivre des parcours sinueux orientés,
    2. se déplacer sur un labyrinthe (parcours avec routes barrées, garages),
    3. créer son parcours, construire des itinéraires qui répondent à un récit dont le départ est imposé par l’adulte
  4. produire, aidé par l’adulte, l’intégralité d’un scénario:
    • produire des tronçons de route pour créer des circuits reliant bâtiments ou lieux et tracer des itinéraires,
    • produire avec l’aide de l’adulte un scénario qui relate un événement, un problème, une solution et une fin.

 

GS

  1. Jouer librement
  2. Différencier le réel de l’imaginaire:
    1. sortie dans la rue (univers de la voiture et de la route),
    2. photographies,
    3. relater les informations réelles,
    4. produire un récit imaginaire
  3. Se documenter pour enrichir les rôles :
    1. nommer les véhicules connus et leurs spécificités,
    2. définir et caractériser un rôle (ex si j’étais un pompier..),=
    3. jouer un rôle au sein d’un petit groupe (pompier, facteur, éboueur),
    4. identifier les besoins matériels pour inventer un nouveau circuit
    5. fabriquer les bâtiments, distribuer les rôles.
  4. Produire des situations les plus réelles possibles:
    • sortie pour photographier les panneaux,
    • utiliser les panneaux dans les circuits (stop, interdiction, danger),
    •  jouer à deux ou trois à inventer un récit après distribution des rôles.

 

Publié par Barbara AROYO, formateur à l'ESPE Paris