Bandeau

265 élèves parisiens deviennent Globe Reporters

mis à jour le 08/10/18

Cette année, plusieurs classes participent à un programme d'Education aux Médias et à l'Information tout le long de l'année à travers le programme Globe-Reporters. Pour l’année scolaire 2018-2019, ce sont plus de 265 élèves parisiens et 25 enseignants, représentants 6 collèges et 2 écoles élémentaires de la capitale, qui vont partir à la découverte de la Guinée Conakry avec le journaliste Raphaël Krafft et de la Roumanie dans le cadre de la saison France-Roumanie 2019, avec les journalistes Élodie Auffray (envoyée spéciale) et Stéphanie Wenger (secrétaire de rédaction chargée de la mise en ligne des informations).

Les classes parisiennes inscrites pour Globe Reporters 2018-2019 :

- Collège Camille Claudel - Paris 13 - Roumanie
- Collège Paul Verlaine - Paris 12 - Guinée
- Collège Roland Dorgelès - Paris 18 - Guinée
- Collège Notre Dame de Sion - Paris 06 - Guinée
- Collège Françoise Seligmann - Paris 10 - Guinée
- Collège Jean-François Oeben - Paris 12 – Guinée

- École rue de l'Ourcq - Paris 19 – Roumanie

- Ecole de la porte d'Ivry - Paris 13 - Roumanie

Par ailleurs, s'ouvre la campagne Globe Reporters autour des élections européennes de mai 2019 à destination essentiellement de classes du secondaire. Ce projet est labellisé par la mairie Paris-Europe 2018. "Globe Reporters élections européennes" propose une correspondance croisée de 2 ou 3 semaines entre des élèves de France, Belgique et Roumanie et des journalistes en reportage dans ces 3 pays pour documenter la préparation et les enjeux des élections européennes de mai 2019.
5 places sont disponibles pour des établissements parisiens dont le coût de participation à la campagne pour les classes parisiennes est entièrement pris en charge par la Mairie de Paris.
Les inscriptions sont ouvertes via le site Internet. Les dates de correspondances ne sont pas encore définies mais cela devrait être au mois de mars.

Toute l'année, les salles de classe se transforment en salle de rédaction en s'inspirant des réalités du monde de la presse grâce au programme Globe-reporters. Les élèves s'organisent en « rédaction » de globe-reporters et, avec leurs enseignants, deviennent des rédacteurs en chef qui choisissent des sujets, se documentent, élaborent des interviews. Sur le terrain, pendant plusieurs semaines, les journalistes, envoyés spéciaux de ces rédacteurs en chef en herbe, se chargent de trouver des interlocuteurs francophones en mesure de leur répondre.Photo-2

Des globe-reporters en conférence avec leur envoyée spéciale Sidonie Hadoux à l’ile Maurice

Photo-3

Le dessinateur belge Philippe Geluck lors de la campagne Bruxelles cœur européen

Ces journalistes travaillent donc sur le terrain, cette année en Guinée et en Roumanie. Ils sont en étroite collaboration avec les classes à qui ils envoient ensuite le matériaux brut qu'ils collectent : des interviews, des photographies de presse, des vidéos..., bref de l'information brute que les élèves vont ensuite devoir mettre en forme.

Photo-1

Des jeunes béninois répondent aux questions des globe-reporters français sous l’œil de la journaliste Tatiana Miralles

Ces ressources numériques et multimédias collectées aux meilleures sources par les professionnels des médias transitent par un site Internet, sont téléchargeables et facilement exploitables. Les globe-reporters et leurs pédagogues s’emparent de ces ressources brutes pour restituer sur un média de leur choix (blog, newsletter, journal papier, émission de radio, etc.) l’esprit de synthèse et la déontologie qui caractérisent le travail journalistique.

Photo-4

Enregistrement d’une classe Globe Reporters dans le studio de Radio Clype 

 

Ce programme d’éducation aux médias et à la liberté d’expression mobilise des enseignants, des reporters et des professionnels du numérique pour aider jeunes et enseignants à décrypter la fabrique de l’information. Certaines classes participent à ce programme depuis plusieurs années, dans le cadre des Classes Médias.

 

Photo-5Ce programme est proposé à toute classe, du primaire au secondaire par l'association Globe-Reporters. Il est alors nécessaire de s'inscrire et de trouver un financement (forfait de 600 euros pour les longues correspondances). Sur l'Académie de Paris, Globe Reporters est reconnu depuis ses débuts par la DAAC et peut bénéficier d'un financement de classe à PAC (dossier à déposer en maic chaque année).

Le site Internet : http://globe-reporters.org/

La page Facebook : https://www.facebook.com/Globereporters/

Le compte Twitter : https://twitter.com/GlobeReporters

 

Liste des établissements ayant participé à une campagne Globe Reporter depuis 2014

Ce sont 24 établissements qui ont déjà travaillé depuis 2014 avec l'association en vue d'un projet d'Education aux Médias et à l'Information :

  • Collège JB Poquelin
  • Collège César Franck
  • École rue Buffon
  • Collège Sœur Rosalie
  • LP Victor Cousin
  • Colège Notre Dame de Sion
  • Lycée Jules Siegfried
  • Collège Françoise Seligmann
  • LP Marcel Deprez
  • Collège Béranger
  • Collège Paul Verlaine
  • Collège Jean-François Oeben
  • Collège Camille Claudel
  • École de la Porte d'Ivry
  • Lycée Erick Satie
  • Ecole Antoin Chantin
  • Ecole Olivier de Serres
  • Collège André Citroën
  • Ecole av du Parc des Princes
  • Collège Roland Dorgelès
  • Collège Utrillo
  • Collège Georges Rouault
  • Collège Varèse
  • Ecole rue de l'Ourcq