Bandeau

Activités pédagogiques - Proposition de séances de « Musée hors les murs ».

mis à jour le 26/11/18

Le musée a fermé ses portes le 1er juillet 2018 pour une réouverture place Denfert Rochereau le 25 août 2019. L'équipe pédagogique du Musée souhaite malgré tout maintenir des liens avec le public scolaire, faire vivre ses collections, en proposant une offre d’interventions dans les classes au cours de cette année de fermeture. Yann Simon, professeur relais au Musée du général Leclerc de Hauteclocque et de la Libération de Paris-Musée Jean Moulin vous propose toutes ces pistes de travail.

logo JMl

Ces séances de « musée hors les murs » s’adressent principalement aux classes de CM2 de l’école élémentaire ainsi qu’aux classes de 3edu collège. Elles s’inscrivent pleinement dans le cadre des commémorations qui seront organisées par la mairie de Paris à l’occasion du 75ème anniversaire de la Libération de Paris.

Leur inscription dans les programmes.

 Programme du cycle 3 histoire, classe de CM2.

- Thème 3 : La France, des guerres mondiales à l’Union européenne.

        Sous thème : Deux guerres mondiales au XXe siècle.

Programme du cycle 4 histoire, classe de troisième.

-Thème 1 : L'Europe, un théâtre majeur des guerres totales (1914-1945)

        Sous thème : La Deuxième Guerre mondiale, une guerre d'anéantissement

 compétences du socle mises en œuvre :

 

                                    Compétences

 Domaines du socle

Se repérer dans le temps

 Construire des repères historiques.

5

Analyser et comprendre un document

Se familiariser avec différentes sources documentaires.

Identifier et présenter un document

En extraire les informations pertinentes.

Identifier le point de vue d’un document (particulièrement important pour les documents liés à la propagande)

Développer un esprit critique.

2 ; 5

Raisonner

Formuler des hypothèses

Construire une réponse organisée à une question.

1 ; 2

S’exprimer

S’exprimer à l’oral en utilisant le langage spécifique de la discipline historique.

Gérer sa prise de parole ainsi que l’écoute des autres.

1 ; 3

 

Trois thèmes sont proposés :  

Paris pendant la guerre, de juin 1940 aux journées de la Libération du mois d’août 1944 : Occupée par les troupes allemandes le 14 juin 1940, Paris concentre les enjeux propres à la Seconde Guerre mondiale. La ville est la vitrine de l’occupation, les centres de commandement et de pouvoir allemands s’y implantent. De nombreux mouvements et réseaux de résistance s’y développent. Sa population juive, importante en 1940, subit la politique de persécution nazie. Les élèves découvriront à travers la projection des collections du musée quelles ont été les transformations de la ville et de la vie de ses habitants pendant la guerre et de quelle manière le Second conflit mondial s’est inscrit dans le territoire parisien. Une place importante sera accordée aux circonstances de sa libération.

Notions abordées : occupation, persécutions et répressions, résistance intérieure, pénurie et rationnement, insurrection parisienne, libération nationale.

Objectifs pédagogiques : partir de l’histoire locale pour mieux comprendre les principaux enjeux du Second conflit mondial. Confronter les élèves à des archives peu connues, de natures variées.

Problématique proposée : Comment la ville de Paris et la vie de ses habitants ont-elles été transformées par le Second conflit mondial ?

La guerre en chansons : La Seconde Guerre mondiale a été mise en chansons. A l’âge d’or des chansonniers, celles-ci ont servi à témoigner des difficultés du quotidien, à dire la guerre. Dans un contexte de guerre totale, elles ont également été une arme utilisée par les différents camps, pour faire passer des messages, pour influer sur le moral des populations dans le cadre de la propagande. Les élèves découvriront ainsi l’histoire de la France pendant la Seconde Guerre mondiale à partir d’un travail d’histoire des arts. Ils se confronteront à des sources historiques originales.

Notions abordées : guerre totale, guerre des ondes, propagande, censure, culture populaire, résistance par les arts.

Objectifs pédagogiques : aborder la période par le biais de l’histoire des arts. Favoriser une approche interdisciplinaire. Confronter les élèves à une source historique peu utilisée en classe, la chanson.

Problématique proposée : pour quelles raisons est-il intéressant d’utiliser la chanson pour faire l’histoire de la Seconde Guerre mondiale en France ?

 

salabert

éditions Salabert - collection du Musée

La vie quotidienne pendant la guerre : les années de guerre ont profondément bouleversé la vie quotidienne des Français et des Parisiens en particulier. Ils furent confrontés à la présence de l’occupant, à une politique de répression et de persécution, à l’absence des prisonniers de guerre, déportés et  emprisonnés, aux réquisitions de plus en plus importantes et aux pénuries qu’elles entraînent . Cette séance aborde l’histoire de la Seconde Guerre mondiale à travers le quotidien des Français.

Notions abordées : occupation, répressions et persécutions, pénuries, marché noir, système D, collaboration et résistance.

Objectifs pédagogiques : en croisant les sources, aborder la guerre par le biais de l’histoire sociale.

 

Problématique proposée : comment la Seconde Guerre mondiale a-t-elle transformé la vie quotidienne des Parisiens ?

 

Déroulement des séances.

Ces séances d’une durée de 1h30 sont animées par des intervenantes culturelles de la ville de Paris qui prennent habituellement en charge les visites dans l’ancien musée de la gare Montparnasse et connaissent ses collections.

Elles prennent la forme d’un échange avec les élèves à partir de la projection de photographies des collections du musée (photographies, objets, affiches, manuscrits…).

ppgtravail d'élève en aout 1944- collections du Musée

Pour chaque thème, une ressource est apportée, qui complète les œuvres projetées aux élèves.

  • Pour Paris dans la guerre : une carte de Paris légendée avec les lieux de l’occupation, de la répression et des persécutions allemandes, les lieux de la résistance, les lieux de la Libération de Paris et les lieux de mémoire de la Guerre. Carte conçue par le musée.
  • Pour la guerre en chansons : l’écoute de certaines des chansons évoquées au cours de la séance avec distribution du texte.
  • Pour la vie quotidienne pendant la guerre : utilisation d’une mallette contenant des facsimilés de rations alimentaires et de coupons de rationnement.

Pour prolonger la séance.

 A chaque thème sera associée une proposition d’atelier à mener en classe sous la conduite de l’enseignant. Ces ateliers ont en commun de permettre le croisement de plusieurs disciplines : histoire, français, arts plastiques, éducation musicale. Cette approche favorise l’appropriation de connaissances historiques par les élèves dans un processus créatif et interactif.

 Pour Paris dans la guerre : sur le modèle de la riche collection de dessins et rédactions d’enfants possédée par le musée, il peut être

proposé aux élèves de raconter une journée de la Libération de Paris en dessins et textes. Ils pourront s’appuyer sur les photographies projetées lors de la séance.

Pour « La guerre en chansons » : deux propositions sont envisagées.

Première proposition : préparer avec le professeur de musique un spectacle chanté autour des chansons de la guerre, avec à chaque fois une mise en contexte des chansons proposées.

Seconde proposition : faire réaliser aux élèves l’affiche ou pochette de disque d’une chanson de leur choix.

Pour « La vie quotidienne pendant la Guerre » : A partir d’une affiche de conseil aux populations pour économiser la nourriture, les élèves peuvent librement imaginer une journée d’une famille parisienne. Réfléchissant sur la pénurie, ils évoquent les questions d’habillement, de préparation des repas, des courses de ravitaillement, du transport… Ces récits peuvent être illustrés, récités, présentés sous forme d’exposés ou de bandes dessinées.

 

Bibliographie indicative:

Libérer Paris, Août 1944, sous la direction de Christine Levisse-Touzé, Editions Ouest France, 2014.

Les jours sans, 1939-1949, Alimentation et pénurie en temps de guerre, ouvrage collectif, Centre d’Histoire de la Résistance et de la Déportation, 2017.

Conditions de réservation :

Réservations
Au minimum trois semaines avant la date souhaitée, directement par mail auprès de Cécile Cousseau : cecile.cousseau@paris.fr.
Merci de préciser le nom de l'établissement et les dates et horaires souhaités (demande traitées selon disponibilités).
Un bon de réservation vous sera envoyé pour confirmation.

Toutes les informations utiles sont accessibles sur le site internet du musée:http://www.museesleclercmoulin.paris.fr/


Gratuité sous réserve de la signature d’une convention avec Paris-Musées.