Bandeau

Prolifération cellulaire et développement

prolifération cellulaire et dé Nouveaux résultats dans la compréhension de la prolifération cellulaire et de la formation des organes : décryptage d’un mécanisme commun à la plante et l’animal.

Le gène TCTP est présent chez tous les animaux et les végétaux ; il est impliqué aussi bien dans la formation des organes chez l’embryon que dans la prolifération des tumeurs. Les travaux publiés dans la revue PloS Genetics le 8 février 2019 permettent d’éclaircir comment la protéine TCTP « Translationally Controlled Tumor Protein » régule la multiplication cellulaire. Cette fonction est conservée chez deux organismes modèles très éloignés, une plante, Arabidopsis, et une mouche, la drosophile. Lorsque ce gène est supprimé ou désactivé, les organismes ne croissent pas et meurent au stade de l’embryon.

L’approche utilisée a permis de découvrir que la protéine TCTP interagit avec une protéine appelée CSN4, membre d’un complexe protéique dit COP9. Ce complexe est connu pour être impliqué dans la régulation de nombreux processus cellulaires tels que la signalisation hormonale, la régulation du cycle cellulaire, la croissance et développement des organismes, ainsi que dans la défense contre les pathogènes. Le rôle de COP9 dans ces processus se fait notamment via la régulation de l’activité d’un autre complexe protéique dit CULLIN-RING E3 ubiquitin ligases (CRLs) qui cible les protéines pour dégradation. Comme TCTP, le complexe COP9 est une cible de traitements contre le cancer chez l’Homme.

Pour en savoir plus consultez :

Le communiqué de presse de l’INRA : Prolifération cellulaire et développement ; décryptage d’un mécanisme commun à la plante et l’animal.

TCTP and CSN4 control cell cycle progression and development by regulating CULLIN1 neddylation in plants and animals. Betsch L et coll (2019). PLoS Genet.