Retour sur la deuxième édition du colloque consacré aux élèves à haut potentiel en Sorbonne

mis à jour le 20/03/19

L'édition 2019 du colloque sur les élèves à haut potentiel, qui s'est tenu mardi 12 dans un Grand amphithéâtre comble, fut l'occasion de présenter le nouveau vademecum national réalisé par le groupe EHP du ministère. Cette journée a été suivie d'ateliers de formation le mercredi 13 mars au lycée Raspail.

Le colloque 2019 sur les élèves à haut potentiel s'est tenu sur deux jours, le 12 mars 2019 dans le Grand Amphithéâtre de la Sorbonne et le 13 mars au lycée Raspail (Paris 14). Organisé par la cellule académique EHP de l'académie de Paris, en partenariat avec le ministère de l'Éducation nationale et de la Jeunesse, il a réuni plus de 1000 personnes sur les deux jours, parmi lesquelles des chefs d'établissement, des inspecteurs, des médecins, des psychologues de l'Éducation nationale, des assistantes sociales de toutes les académies de France, ou encore des personnels de centres médicaux psychologiques et de centres médicaux psycho-pédagogiques.

Ce colloque avait pour principal objectif de présenter les caractéristiques cognitives des élèves à haut potentiel sous les angles médicaux, psychologiques et académiques. Les intervenants, experts dans le domaine du haut potentiel, ont présenté leurs retours d’expériences et de recherches. Ayant mieux compris ces différents profils, il nous est maintenant plus aisé de construire des parcours scolaires adaptés aux besoins spécifiques de ces élèves dans leur intérêt, mais aussi au bénéfice de tous les élèves, quel que soit leur potentiel.

Ouvert par Gilles Pécout, recteur de la région académique Île de France, recteur de l'académie de Paris, chancelier des universités de Paris et Jean Marc Huart, directeur général de l’enseignement scolaire, le colloque a accueilli une vingtaine d'intervenants, parmi lesquels Jacques Grégoire, docteur en psychologie, professeur à l’université de Louvain en Belgique, Olivier Revol, neuropsychiatre, chef du centre des troubles des apprentissages à l’hôpital neurologique de Lyon, Jeanne Siaud-Facchin, psychologue et psychothérapeute, ancienne attachée des hôpitaux de Paris et de Marseille, fondatrice des centres Cogito'Z, enseignante universitaire et formatrice pédagogique, Michel Habib, neurologue au CHU de Marseille, Fanny Nusbaum, docteure en psychologie et directrice de Psyrene, Lyon, Dominic Sappey-Marinier, enseignant chercheur au CHU de Lyon, Béatrice Bourdin, professeure en psychologie et Alexandre Aubry, attaché temporaire d’enseignement, université de Picardie.

 

A travers les interventions des différents chercheurs, les participants ont pu appréhender sous des angles très divers les particularités des élèves à haut potentiel (anciennement nommés « intellectuellement précoces ») : les concepts et évaluation du haut potentiel, les caractéristiques cérébrales des HP par l’apport des recherches en neuro-imagerie, les compétences émotionnelles et leur impact sur la réussite scolaire,  le retour des actions recherche actuelles, le haut potentiel associé aux différents troubles spécifiques du langage et des apprentissages, la question du refus scolaire anxieux ainsi qu'une présentation des travaux de la cellule académique EHP 75.

Un des temps forts du colloque fut la présentation du vademecum "Scolariser un élève à haut potentiel", réalisé par le groupe de travail EHP du ministère. En effet, depuis l'édition 2018 du colloque (10 avril 2018), un nouveau groupe de travail sur les élèves à haut potentiel a été mis en place. Il rassemble plusieurs métiers de l’éducation nationale tels que référent académique EHP75, IEN ASH, psychologues EN, enseignants ou encore personnels de direction.

De nouveau outils sont donc mis à disposition des enseignants et des personnels de l’Éducation nationale, afin de mieux repérer ces élèves et de leur proposer les solutions les plus adaptées.

Vademecum EHP 2019
Cliquer sur l'image pour télécharger le vademecum sur Eduscol

Ce deuxième colloque national organisé par la cellule académique EHP 75 a souligné la nécessité du partage des bonnes pratiques, des outils et des documents que chacun peut consulter ou devra inventer pour répondre aux besoins des EHP dont il a la charge. Les suggestions préconisées et les stratégies pédagogiques mises en place pour les HP peuvent être également utiles pour mettre en place des actions de remédiation en direction de tous les élèves à besoins éducatifs particuliers mais également tout simplement pour les élèves ayant des difficultés vis-à-vis des apprentissages scolaires. Elles sont donc profitables à tous les élèves quel que soit leur profil.

Il ne s'agit donc pas de "travailler pour un seul élève" lors de la mise en place d’aménagements pédagogiques pour un EHP, mais, finalement, pour la réussite de tous.

Enfin, les ateliers du 13 mars ont permis de construire différents parcours scolaires adaptés à des études de cas d’élèves à haut potentiel du premier et du second degrés. Autant d'enjeux pour l’École et la société, qui dépassent la seule problématique des EHP.

PGM 1PGM 2

> Télécharger le programme du colloque

Colloque EIP 2019 2e-partie 040

Toutes les interventions du colloque ont été facilitées graphiquement par une équipe de sketchnoteurs (Manuella Chainot-Bataille, Vincent Damato, Vanessa Francois-Fouquet, Christèle Lafaye, Guillaume Monnain, Caroline Tsiang).

Colloque EIP 2019 227
> Retour sur l'édition 2018 du colloque EIP en Sorbonne

Écoles, collèges, lycées

mis à jour le 09/12/16

Parents, contactez-nous

mis à jour le 08/06/17