Atelier pédagogique sur le film "L'Insulte" aux Rendez-vous de l'Histoire de l'IMA

rhima vignette

Atelier pédagogique consacré à l’analyse du film L'Insulte aux Rendez-vous de l'Histoire de l'Institut du monde arabe, vendredi 12 avril 2019, animé par Véronique Grandpierre, référente académique Laïcité-Faits religieux et Frédéric Abécassis, directeur des Études à l’Institut Français d’Archéologie du Caire, avec des lycéens parisiens.

Les Rendez-vous de l’Histoire de l’Institut du monde arabe ont eu lieu du 11 au 14 avril 2019. Voir l’article.

RVHIMA
Comme chaque année, à l’initiative de Frédéric Abécassis, spécialiste d’histoire contemporaine, et Véronique Grandpierre, référente Laïcité Faits-religieux, un atelier pédgogique a décrypté les enjeux d’un film en lien avec le thème des rencontres.

Ce vendredi 12 avril 2019, la table ronde, animée par Véronique Grandpierre, a réuni

  • Frédéric Abécassis, directeur des Études à l’Institut Français d’Archéologie du Caire
  • Éric Verdeil, professeur à Sciences-Po Paris
  • Laura Abou Haidar, maître de conférences habilitée à diriger les recherches en Sciences du langage à l’université de Grenoble

pour analyser le film L’Insulte, projeté devant un public composé en partie

  • d’élèves de lycées parisiens :
    - lycée La Fontaine, XVIe arr.
    - lycée Diderot, XIXe arr.
  • des élus du Conseil Académique de la Vie Lycéenne et des Conseils de Vie lycéenne de lycées généraux, technologiques et professionnels de Paris :
    - lycée Fénelon VIe arr.
    - lycée Voltaire XIe arr.
    - lycée, Marcel-Deprez XIe arr.
    - lycée Théophile-Gauthier, XIIe arr.
    - lycée Claude-Monet, XIIIe arr.
    - lycée Vauquelin, XIIIe arr.
    - lycée Raspail, XIVe arr.
    - lycée Belliard, XVIIIe arr.
    - lycée Bergson, XIXe arr.
    - lycée Brassens, XIXe arr.
    - lycée Guimard, XIXe arr.
    - lycée Martin-Nadaud, XXe arr.

L'Insulte 1

Le film, réalisé en 2017 par Ziad Doueiri, a pour cadre Beyrouth. Il raconte comment une simple insulte lancée par Yasser, réfugié palestinien, à Toni, chrétien libanais, devient une affaire d’État qui mène le Liban au bord de l’explosion sociale. Cette insulte conduit les deux protagonistes devant les tribunaux. L’affrontement des avocats révèle un conflit de mémoires enfoui, lié à la guerre civile libanaise. Finalement, le procès oblige les deux hommes, issus de deux communautés confessionnelles antagonistes, à se comprendre et à faire tomber leurs préjugés.

L'Insulte 2

Véronique Grandpierre a rappelé que cet atelier était lié au thème des Rencontres, le corps, et qu’il s’inscrivait dans le programme d’histoire de terminale puisqu’il éclairait un conflit du Proche Orient et abordait des thèmes d’EMC comme la lutte contre les préjugés, les assignations identitaires et les discriminations.
L'Insulte 3

La table ronde a permis à Éric Verdeil d’éclairer le contexte du massacre de Damour en 1976 qui nourrit les rancœurs de Toni dans le film. Son souvenir a été effacé suite à la loi d’amnistie proclamée à la sortie de la guerre civile, en 1990.

L'Insulte 4

Laura Abou Haidar, originaire de Damour, a pu témoigner de la vertu thérapeutique du film qui a permis de mettre au jour une mémoire enfouie au Liban.

L'Insulte 5

L’écriture cinématographique de ce film, très travaillée, a été aussi finement décryptée par Frédéric Abécassis pour faire apparaître ses principales articulations.

L'Insulte 6

Enfin, les intervenants ont pu répondre aux questions de l’auditoire.

Au final, la table ronde a permis de prouver que ce film, bien qu’ancré dans un contexte libanais, avait une portée universelle. Cette fable sociale conduit en effet à décrypter les ressorts de la haine et des préjugés qui mènent à la violence. Elle éclaire les mécanismes qui font qu’un passé, traumatique, enfoui et maltraité par la mémoire collective, peut être instrumentalisé et nourrir les ressentiments et les haines du présent. Enfin elle prouve que les préjugés peuvent être combattus, dès lors que se met en route un processus réparateur qui fait émerger les ressorts cachés des conflits, ouvrant la voie à la compréhension mutuelle et à la tolérance.