Bandeau

Mise au point : 75e anniversaire de la Libération de Paris

Marie Cuirot, professeur d’histoire au lycée Jules Ferry propose une mise au point sur les enjeux symboliques et politiques de la libération de la capitale.

La libération de Paris , comprendre les enjeux symboliques et politiques

«  Dans un coin de Normandie après de durs combats, piétinant d’impatience, nous recevons enfin l’autorisation tant attendue : marcher au secours de Paris… Alors des heures émouvantes se déroulent. Paris se bat et nous appelle, manquant d’armes et de munitions. Nous chargeons sur la capitale. A partir de Rambouillet au cours du combat, le contact est pris avec les habitants de la cité, téléphone et liaison fonctionnent déjà. FFI, représentants de la police, sapeurs-pompiers, simples citoyens traversent les lignes et nous supplient de faire vite. Nous répondons en attaquant sans trêve les éléments ennemis qui s’efforcent de tenir entre Paris et nous »

Ainsi s’exprime Philippe Leclerc de Hauteclocque dans un entretien de 1945. A l’instar du récit lyrique du général Leclerc, il n’est pas rare d’évoquer de manière épique les journées durant lesquelles Paris s’est affranchi du joug de l’occupant nazi.


Epique, en 1966, le récit de René Clément réunissant un casting « hollywoodien » pour son film Paris brûle-t-il ?

Epique aussi, le discours d’Anne Hidalgo, maire de Paris rappelant la force de cet « héritage qui a modelé Paris », à l’occasion du 70ème anniversaire de la Libération de Paris sur le parvis de l’hôtel de ville.

Epique enfin, le 25 août 2014, la déclaration de François Hollande, Président de la République,  évoquant la « semaine glorieuse » au cours de laquelle « la liberté a de nouveau guidé le peuple de Paris ».

Le présent article ne cherche ni à minimiser la valeur des combats de l’été 1944, ni à verser dans l’hagiographie « résistancialiste », mais plutôt à comprendre les enjeux symboliques et politiques de la libération de Paris dont on commémore cette année le 75ème anniversaire. A cette fin, il propose de décrypter les  sombres années d’Occupation de la capitale avant de relater les heures estivales de sa délivrance.

 

libé illustr

 

 

Plan de l’article :


 I « Paris outragé, Paris brisé, Paris martyrisé… »

      • Paris allemand
      • Paris, capitale de la collaboration ?
      • Paris, capitale de la Résistance unifiée
      • « Paris a faim, Paris a froid »  Paul Eluard


II « …mais Paris libéré. Libéré par lui-même, libéré par son peuple avec le concours des armées de la France »

      • La libération de Paris, un enjeu politique et symbolique plus que militaire
      • Paris insurgé : « La libération nationale ne peut être séparée de l’insurrection nationale » Charles de Gaulle 1942
      • L’action militaire
      • La capitulation


L'article est téléchargeable en intégralité en version pdf ci dessous.

À voir