Le FAB LAB du lycée Paul Valéry : un espace de création numérique de l'école au lycée

fablab vignette

Depuis la rentrée de septembre 2018, au lycée Paul Valéry, un espace entièrement dédié à l’informatique, à l’innovation et à la création numérique est ouvert à des élèves de l'école élémentaire au lycée. Cet espace permet de rassembler autour d’un même projet, des élèves de niveaux différents qui viennent s’initier à la programmation, à la robotique et à la création multimédia. Accompagnés par des enseignants, les élèves conduisent et réalisent, en autonomie, des projets qu’ils ont eux-mêmes choisis, au regard de leurs intérêts.

Quoi ?

Le FabLab est une salle entièrement dédiée au numérique. Son équipement permet la mise en œuvre des projets : postes informatiques, tables de robotique (aux formats Coupe de France et coupe First Lego League, avec parcours d’entraînement), robots Lego Mindstorm EV3, Raspberry Pi3, imprimante 3D…

Dispositif novateur, le FabLab inscrit le numérique dans la transdisciplinarité et le continuum école-collège-lycée et favorise une coopération et une émulation indépendante de l'âge. Porté par Stéphane Pamphile et Thibault Plisson (professeurs de Physique-Chimie et d’ISN-ICN), le projet favorise l’intervention de tous les enseignants pouvant accompagner les projets des élèves, selon les besoins de ces derniers.

La diversité des thèmes et projets conduits illustre la volonté d’ouverture : robotique et « programmation par blocs », initiation à l’algorythmique et à la programmation sous Python, animation, modélisation 3D, webdesign, programmation embraquée, création d’applications sur smartphone, architecture réseaux…

Pour qui ?

Ouvert à tous les élèves de la cité scolaire Paul Valéry qui le souhaitent, de la 6ème à la Terminale, le FabLab accueille également des élèves de CM1 et CM2 des écoles élémentaires proches. Ce sont donc plus d’une centaine d’élèves qui fréquentent le FabLab, pour s’initier à différents domaines du numérique.

Pourquoi ?

Le projet FabLab s'inscrit dans la continuité d'actions déjà menées depuis quelques années dans l'établissement, visant à promouvoir les sciences du numérique. Cette promotion s'est faite au travers des filières ISN puis ICN, pour lesquels le lycée Paul Valéry a fait partie de la phase d'expérimentation, avant le lancement au niveau national.

Le Fablab se construit  dans un établissement historiquement tourné vers les Arts, l'Audiovisuel et les langues; il permet de  s'affranchir des filières "classiques" en regroupant autour de projets communs et transversaux des élèves littéraires, humanistes et scientifiques. Il vise à favoriser l’accès à une offre numérique jusque-là restreinte à quelques filières et réservée à peu d'élèves (aucune offre n’étant proposée aux collégiens). Il s'inscrit aussi dans le cadre des actions de remobilisation des élèves et de la lutte contre le mésusage et la méconnaissance de l’outil numérique; il permet aux élèves de devenir acteurs dans le monde numérique. Enfin, parce que l’acquisition de l’autonomie et du travail en groupe dans une logique de co-construction est une compétence insuffisamment développée et sollicitée, le FabLab veut montrer qu'il est possible de porter un projet ambitieux.

Comment ?

Le FabLab, tiers lieu de fabrication et d’échanges, est un lieu de pédagogie innovante reposant sur la co-construction et la coopération.  Il permet la création d’une situation d’apprentissage où le développement de la créativité et l’envie d’entreprendre se conjuguent avec l’autonomie, la prise d’initiative, la coopération, l’expérimentation. Les élèves, en groupes, définissent leurs projets, projets collaboratifs qui permettront de générer des apprentissages à travers la réalisation d’objets concrets ou la manipulation, car c’est en faisant que l’élève apprend. C’est également en travaillant avec ses pairs que l’élève apprend.

fablab1

Au FabLab, le travail et l’apprentissage se font sur un temps plus long que le temps scolaire, donnant l’occasion aux apprenants de chercher, de partage le savoir, les connaissances et les compétences, d’expérimenter, de trouver des « solutions ». L’erreur est valorisée car elle est source d’apprentissages et d’échanges. Ce temps favorise ainsi la mobilisation de différentes formes d’apprentissages dans ce processus créatif. 

Pédagogie de la motivation, la pédagogie de projet à l’œuvre au FabLab favorise l’acquisition et le développement des compétences psycho-sociales et du sentiment d’efficacité personnelle : l’élève a fait lui-même… Les réalisations sont montrées (journées portes ouvertes, événements), publiées (en particulier sur les réseaux sociaux). Les élèves participent à des événements : First Lego League, Concours CGenial, Robocup Junior, Coupe de France de robotique…

fablab3             fablab2

Le Fab-Lab est également un lieu de rencontre. Les multiples partenariats constituent une ouverture d’une grande richesse pour les élèves : Mines de Paris, Planète Sciences, TUMO de Paris…

L’innovation pédagogie change aussi la posture de l’enseignant. Car si l’élève est mobilisé dans des projets qu’il définit lui-même, c’est l’enseignant qui accompagne, prépare en amont, apporte régulation et étayage. Il contribue à la différenciation pour accompagner chacun des jeunes porteurs de projet. L’enseignant devient, par son expertise, un facilitateur. Cette pédagogie repose sur la confiance accordée à l’apprenant et constitue un axe à développer dans l’Ecole de la réussite 

Quels résultats ?

            La mobilisation des élèves dans la réalisation de leurs projets constitue le premier point positif. Le développement de l’estime de soi par la participation à des événements internes ou extérieurs à l’établissement, par la présentation du projet à d’autres élèves contribue au succès du FabLab et à son attrait auprès d’autres jeunes.