Bandeau

Photo du mois de septembre 2019 : une CIPAN, la phacélie à feuilles de tanaisie

La phacélie à feuilles de tanaisie (Phacelia tanacetifolia) est une plante de Culture Intermédiaire Piège À Nitrate (CIPAN), utilisée seule ou en mélange entre deux cultures de rente, betteraves sucrières, pommes de terre,… Elle présente d’autres atouts, mais n’a ni effet nématicide (cas de certaines crucifères par exemple), ni effet positif sur la petite faune sauvage (qui est favorisée par les couverts mélangés d'espèces de différentes hauteurs végétatives).

Inflorescence de phacélie à feuilles de tanaisie - Criquebeuf-en-Caux 2019Les phacélies sont des borraginacées, famille facilement identifiable par son inflorescence scorpioïde caractéristique :

Phacélie Inflorescence - Froberville 2019

les fleurs sont toutes portées du même côté d'un axe enroulé sur lui-même et qui se redresse au fur et à mesure que les fleurs s'épanouissent.

 

 

 

Piéger le nitrate et le restituer à la culture suivante

Le piégeage du nitrate vise à éviter son lessivage. L'efficacité d’une CIPAN sera d’autant plus efficace qu’elle réduit la réserve en azote minéral du sol à l'automne. Cette aptitude est modulée selon l'espèce (cf. graphique ci-dessous) mais également la date de semis choisie c'est-à-dire selon la biomasse potentiellement produite et l'azote minéral du sol qui aura été mobilisé à la fin de l’automne.

Données : différences d'absorption d'azote

Source : ARVALIS - Institut du végétal

Il est à noter que l’azote fixé par les légumineuses (pois, féverole,.../... vesce) provient essentiellement de l’air mais qu’elles peuvent également absorber l’azote sous la forme des nitrates du sol si les plantes sont bien développées.

Comme toutes les CIPAN, la phacélie restitue l’azote à la culture suivante sous une forme assimilable : c'est un engrais vert. Elle peut aussi prélever et restituer le phosphore.
La phacélie a la particularité de se dégrader facilement, il n’est même pas nécessaire de la broyer (on obtiendrait un mulch) ou de l’enfouir, même si c’est préférable (cf. lutte contre les limaces plus bas).

Remarque :
Non détruite avant la grenaison, la plante va produire des graines qui peuvent donner des "relevées" gênantes, voire être à l'origine d'une population envahissante.

Champ de phacelia, culture intermédiaire homogène

Phacélie en mélange avec de la moutarde Froberville 2019-07-25

Culture intermédiaire de phacélies (Allemagne)

©Winfried Gänßler

Culture intermédiaire de phacélies associée à des moutardes et quelques adventices (France, Normandie)
©Sophie Adam

 

Lutter contre les adventices

Racine pivotante de Phacélie et quelques racines secondairesLa phacélie a une racine pivotante mais son système racinaire, qui est néanmoins dense et ramifié, peut entrer en compétition avec celui des "mauvaises" herbes, en particulier le chiendent, et limiter leur développement.
Cette colonisation du sol par les racines a aussi l’avantage d’établir un réseau, parfois contruit dans un terrain peu propice aux espèces plus fragiles qui pourront ainsi le réemprunter par la suite. Formée dans un tel terrain, la racine pivotante présentée par la photographie n'a pas eu un développement rectiligne !

©Sophie Adam

 

 

Favoriser les pollinisateurs et lutter contre les pucerons et les limaces

Phacelia tanacetifolia et Bombus terrestris©Jan Bakker

Particulièrement mellifère, la phacélie attire divers insectes et joue donc un rôle positif sur la biodiversité des pollinisateurs sauvages parmi lesquels le bourdon (Bombus terretris) en photographie.

Elle attire aussi les carabes. Or, un carabe adulte peut consommer jusqu’à 125 pucerons ou 6 limaces par jour. Cela en fait un auxiliaire de culture précieux !
La phacélie est par ailleurs peu appétante pour les limaces, mais le cycle des limaces est néanmoins favorisé par les couverts intermédiaires, même les moins appétents en raison de la fraîcheur et de l’humidité qu’ils maintiennent au sol (c'est une préoccupation grandissante depuis une dizaine d’années, et qui concerne tous les systèmes de grandes cultures).

Enfin, la phacélie attire aussi les syrphidés dont les larves de certains d'entre eux mangent les pucerons des céréales comme ceux des protéagineux, ce qui contribue aussi à l'effet anti pucerons.

Pour aller plus loin

Principales sources :

La phacélie, Télébotanica

Les fiches couverts - La phacélie, Arvalis, institut du végétal

Plantes de services agro-écologiques en grandes cultures - Synthèse documentaire, GCHP2E et CETIOM

Pistes d'exploitations pédagogiques :

  • Agrosystèmes et développement durable
        Application en ligne : aide au choix de la culture intermédiaire en fonction des caractéristiques de la parcelle
        Exemple d'exercice : pratique de cultures intermédiaires et choix de l'espèce cultivée
    Cet exercice, ciblant la pratique d'une démarche scientifique, vise plus particulièrement les capacités '"Interpréter des résultats et en tirer des conclusions" et "Comprendre le lien entre les phénomènes naturels et le langage mathématique". A noter, pour cette dernière, que les courbes de tendance ne sont pas travaillées en Seconde en mathématiques et doivent donc faire l'objet d'un travail explicite en cours de SVT, ou avoir fait l'objet d'un tel travail auparavant s'il est exploité comme exercice d'évaluation.
                                                                                   version  logo Word          versionlogo pdf
  • Écosystèmes et services environnementaux
  • Moyenne et dispersion des données brutes

Liens sciences / société
Articles et vidéos de médias scientifiques, généralistes ou de sites associatifs

Implanter une légumineuse à l'interculture - Un piège à nitrates à double effets, Perspectives agricoles, n° 333, avril 2007, p 63.

Couverts végétaux en interculture - Guide pratique de la chambre d'agriculture d'Ile-de-France 2018