Bandeau

Hommage à Roger Fichtenberg

Hommage rendu à roger Fichtenberg par Marie Cuirot , professeure d'histoire au lycée Jules Ferry, Paris

Roger Fichtenberg

 

« N'apprenons rien et le prochain monde sera identique, avec les mêmes poids morts à soulever, les mêmes interdits à combattre... »

« Brisez vos limites, faites sauter les barrières de vos contraintes, mobilisez votre volonté,   exigez la liberté comme un droit, soyez ce que vous voulez être. Découvrez ce que vous aimeriez faire et faites tout votre possible pour y parvenir. »

                                   Jonathan Livingston le goéland, Richard Bach, 1970

 Si Roger Fichtenberg citait à l'envi le roman de Richard Bach, c'est peut-être parce qu'il y trouvait la métaphore de ses propres convictions et de ses actes héroïques. Comme Jonathan Livingston le goéland, Roger Fichtenberg aimait la vie. Lui qui avait sauvé tant de jeunes existences de la déportation et de la mort durant la guerre était encore à 97 ans un petit homme élégant au regard lumineux et rieur. Un homme toujours engagé qui aimait discuter, plaisanter, séduire et dont la vivacité intellectuelle, l'altruisme et l'humour semblaient immortels...

 Rficht

Roger Fichtenberg en 2017

Né en 1921 dans une famille juive installée depuis plusieurs générations dans le XIème arrondissement de Paris, Roger Fichtenberg prit avec ses parents le chemin de l’exode en 1940 pour se réfugier à Lapalisse, dans l'Allier. Jeune recrue des Éclaireurs Israélites de France (EIF) il reçut le totem de « jaguar délicat » et en fit son nom de guerre en 1942 lorsqu'il transforma son groupe scout en un réseau clandestin d'évasion d'enfants et adolescents juifs prénommé la « Sixième ».

Depuis Moissac, Roger Fichtenberg et ses compagnons organisèrent les voyages, produisirent des faux papiers, rassemblèrent des fonds et trouvèrent d'innombrables cachettes. Jaguar parcourut des milliers de km pour permettre à des centaines de jeunes d'échapper à la traque des nazis en les faisant passer en Suisse par les Alpes ou en Espagne par les Pyrénées .

Engagé en 1944 dans l'Armée Secrète puis dans les FFI comme sous-lieutenant, Roger Fichtenberg participa à la Libération d'Agen et eut à cœur de restaurer les institutions républicaines.

Son engagement se poursuivit après-guerre en politique. En parallèle d'une vie professionnelle dans le textile, Roger Fichtenberg entra au Parti Radical Socialiste puis au Mouvement des Radicaux de Gauche, et mena une carrière d'élu local dans  son XIe arrondissement natal. Il fut aussi conseiller régional d'Île-de-France.

                 

Lui qui se flattait en riant de voir ses initiales « RF » gravées sur tous les édifices publics était profondément attaché aux valeurs de la République. Et c'est auprès des jeunes qu'il s'engagea le plus pour les transmettre, convaincu de la force du témoignage. Membre de la Commission du Souvenir du CRIF et d'associations d'anciens combattants, il écrivit son histoire en 2015 dans le Journal d’un résistant juif dans le Sud-Ouest.

Il fut un infatigable témoin qui marqua des générations de collégiens et lycéens (et leurs professeurs !) par son récit terrible et incarné autant que par sa foi en l'humanité.

En 1994, la disparition de Sarah Sasson avec qui il avait formé un couple très uni durant 47 ans lui causa un immense chagrin. Le 22 septembre 2019, Roger Fichtenberg s'est envolé pour rejoindre son épouse bien aimée. Il nous laisse en héritage un témoignage qu'il nous revient maintenant de porter pour que le « prochain monde » ne soit pas la réplique de celui d'hier, « avec les mêmes poids morts à soulever, les mêmes interdits à combattre... »

            Roger Fichtenberg a été inhumé au cimetière de Bagneux, le mercredi 25 septembre 2019. Auparavant, afin de saluer sa mémoire et conformément à ses volontés, une cérémonie fut organisée devant le monument aux morts de sa chère mairie du XIème arrondissement en présence de François Vauglin, maire du XIème arrondissement, d'Anne Hidalgo, maire de Paris, de Bernard Cazeneuve, ancien premier ministre, de Jean Claude Simon, enfant caché de Moissac, des proches de Roger Fichtenberg, des porte-drapeaux des anciens combattants, de nombreux représentants d'associations et d'une foule dense de professeurs, directeurs, élèves, amis et anonymes .

Plusieurs fois distingué-il avait été notamment élevé au rang de Chevalier des Palmes Académiques et d’Officier de la Légion d’Honneur- Roger Fichtenberg aimait plaisanter en rappelant que les deux seuls moments où l'on reçoit des éloges sont les cérémonies de remise de décoration...et les obsèques !

Les éloges funèbres furent sincères et émouvants, ponctués par la lecture d'extraits de Jonathan Livingston le goéland et par l'interprétation du Chant des partisans, de Que la montagne est belle et de Ce n'est qu'un au revoir, par la chorale du XIème.

L'émotion fut particulièrement palpable quand fut diffusé un enregistrement de la voix de « Roger» racontant son entrée en résistance et sa rencontre avec son chef « Castor ». Il y eut aussi ce moment très paisible où l'on entendit la Redemption song de Bob Marley, ultime musique réconfortante sur laquelle s'endormit notre héros dimanche.

Un trompettiste de la Musique des Gardiens de la Paix claironna la sonnerie aux morts et le cercueil quitta la mairie, sous les applaudissements nourris des citoyens, jeunes et moins jeunes, réunis pour un dernier au revoir à « Jaguar ».    

 

Rficht JFerry2017Roger Fichtenberg témoignant devant une classe de première L du lycée Jules Ferry le 9 novembre 2017 (@Marie-Cuirot)

Roger Fichtenberg vu par des lycéens

Compte-rendu littéraire et sensible du témoignage de Roger Fichtenberg devant une classe de première littéraire  du lycée Jules Ferry le 9 novembre 2017.

(consigne : « Rédigez un compte-rendu sensible du témoignage de Roger Fichtenberg. Vous évoquerez l'action du résistant mais aussi l'engagement actuel de ce transmetteur de mémoire auprès des jeunes générations que vous êtes. Vous adopterez une forme poétique, en prose ou en vers. »)

Travail de Lili et travail de Léon.

poème RF par Lili

 poème RF Léon

 

Le texte complet de l'éloge peut être téléchargé avec le lien ci dessous:

Hommage à Roger Fichtenberg

À voir