La nouvelle stratégie du programme de réussite éducative à Paris pour accompagner aux mieux les enfants et leurs parents

Image RE

Le GIP Réussite éducative, présidé par le Directeur de l'Académie de Paris, a lancé une nouvelle stratégie depuis la rentrée 2019. Elle se traduit principalement par de nouveaux modes de saisine du dispositif et la création d’une mission de coordination de parcours de réussite éducative.

réussiste éducative

Le GIP Réussite éducative

Dans le cadre du volet "égalité des chances" de la loi de 2005 de programmation pour la cohésion sociale le GIP Réussite Educative a été créé le 8 août 2006 entre l’Etat, la commune de Paris et la Caisse d’allocations familiales de Paris.

La présidence du conseil d’administration du GIP est tournante entre l’Etat et la Ville de Paris. Depuis 2017, elle est assurée par Jean-Michel Coignard, Directeur de l’Académie de Paris.

Le dispositif de réussite éducative propose aux enfants et adolescents présentant des signes de fragilité des parcours individualisés de réussite éducative en apportant un soutien éducatif, périscolaire, culturel, sociale et sanitaires de la maternelle au second degré. Il s’adresse principalement aux enfants de 2 à 16 ans habitant dans des quartiers relevant de la politique de la ville et/ou scolarisés en éducation prioritaire.

Les équipes éducatives des écoles et des collèges peuvent faire appel à ce programme lorsqu'elles identifient des enfants et des adolescents présentant ces signes de fragilité.

 La nouvelle stratégie

Le GIP a lancé une nouvelle stratégie depuis la rentrée 2019 afin d’accompagner au mieux les enfants et parents grâce à l’établissement d’un diagnostic complet des situations. Elle se traduit principalement par de nouveaux modes de saisine du dispositif et la création d’une mission de coordination de parcours, assurée par la Sauvegarde de l’adolescence à Paris.

Les coordonnateurs de réussite éducative

Ils ont pour mission d’échanger, de conseiller, d’appuyer les référents de parcours, de vérifier la complétude des dossiers, de valider les entrées en parcours issus du circuit court et d’animer les EPRE (Equipe Pluridisciplinaire de Réussite Educative). Acteurs clés du dispositif, ils sont répartis sur différents territoires :

  • Willy Mathurin, chef de projet de la mission de coordination de parcours de réussite éducative
  • Christian Rauzier, 19ème
  • Catherine Lambert, 20ème
  • Myriam Aloughi, 18ème
  • Catherine Da Silva, 13ème, 14ème
  • Fatma Assouad, 10ème 11ème et 17ème

Pour les contacter : prénom.nom@paris.fr

 

 Deux modes de saisine

Le repérage d’un enfant en difficulté est au cœur du programme de Réussite Educative. Il est désormais possible de solliciter le dispositif de deux manières

Le circuit court

Le circuit court s’adresse aux équipes éducatives uniquement. Ce circuit leur permet de saisir directement la coordinatrice de parcours de réussite éducative pour lui présenter la situation d’un enfant ou d'un adolescent.

Il a pour objectif de compléter les actions mises en place au sein de l’école ou du collège à travers la mobilisation d’une ressource portée par la réussite éducative, comme de l'accompagnement à la scolarité, de l'accompagnement physique chez un professionnel de santé ou une entrée au conservatoire. L'enfant ou l'adolescent entre alors en parcours de réussite éducative matérialisé par l’accès à une action portée par le programme.

 Le circuit EPRE

Le circuit EPRE, qui s’adresse aux associations ou un représentant d’une école ou d’un collège ayant besoin d’échanger sur la situation avec une équipe pluridisciplinaire de réussite éducative (EPRE)

Ce circuit concerne toutes les situations où il semble nécessaire d’avoir un regard extérieur. L'objectif est de proposer des ressources relevant de la réussite éducative ou du droit commun après un échange entre divers professionnels :

  • les coordonnateurs de parcours de réussite éducative
  • des représentants des professionnels de l'Education Nationale (chefs d'établissement, inspecteurs de circonscriptions du 1er degré, directeurs d'écoles, CPE, coordonnateurs REP...)
  • des représentants des Services sociaux et de sante scolaire de la DASES et du Rectorat,
  • des représentants du service social de proximité du CASVP,
  • des représentants de la DASCO premier et second degre,
  • des représentants de la CAF
  • les clubs de prévention spécialisée.
  • Les chargé.e.s de développement local et/ou chef.fe.s de projet de la DDCT
  • les Délégué.e.s du Préfet
  • Les associations
  • ...

Rôle des coordonnateurs REP

Ils sont un relais entre les équipes des écoles et des collèges et les équipes de la ville et le monde associatif.

Ils peuvent conseiller les équipes des écoles et des collèges de mobiliser le programme, les informer sur celui-ci. Ils peuvent organiser en partenariat avec les chargés de développement local de la DDCT et les coordonnateurs de réussite éducative, des réunions de présentation en réunions de directeurs, en réunion au collège, en COPIL REP....

Ils participent aux EPRE.

Contacts

Virginie Belin - Directrice du GIP Réussite Educative virginie.belin@paris.fr

Haud Lancien - Adjointe au responsable de la MAEP  haud.lancien@ac-paris.fr