Bandeau

Rome à l'époque impériale, 6e

Colisée La fiche ressources Éduscol préconise d'utiliser des "reconstitutions de site ou d'édifices" pour enseigner en 6e Rome à l'époque impériale. Le film proposé ici comme support de situation d'apprentissage à l'étude de Rome pour le sous-thème "Conquêtes, paix romaine et romanisation" du thème "L'Empire romain dans le monde antique" est un montage de vidéos réalisées en images de synthèse qui reconstitue Rome au début du IVe siècle ap. J.-C. Ressource proposée, montée et commentée par Jean-Luc Kharitonnoff, professeur au collège Léon-Gambetta, (Paris XXe arr.)

Objectifs

Place dans les programmes

Repères annuels de programmation : Thème 3. « L’Empire romain dans le monde antique »  Sous-thème : « Conquêtes, paix romaine et romanisation ».
Extraits des démarches et contenu d’enseignement concernés par la ressource : « L’enchainement des conquêtes aboutit à la constitution d’un vaste empire marqué par la diversité des sociétés et des cultures qui le composent. Son unité est assurée par le pouvoir impérial, la romanisation et le mythe prestigieux de l’Urbs ».

Objectifs de contenu

Enseigner le prestige de l’Urbs, indissociable du pouvoir impérial dont elle est le siège et première bénéficiaire de l’évergétisme des empereurs en montrant, décrivant et expliquant les principaux lieux et bâtiments de Rome à l’époque de l’Empire. La fiche ressources Éduscol invite à mettre en œuvre cette partie du chapitre au « moyen de reconstitutions et d’images contemporaines de différents sites ou édifices ».

Problématique liée à la ressource : comment les empereurs romains ont-ils fait de Rome un modèle prestigieux pour tout l‘Empire ?

Objectifs de compétences

Compétences Rome IVe s.

Description

Ressource

Vue générale Rome IVe sImage extraite du film

La ressource est un film de 15 minutes monté à partir de vidéos reconstituant par images numériques de synthèse Rome au début du IVe siècle av. J.-C. Ces vidéos sont principalement réalisées par deux organismes :
- le laboratoire de réalité virtuelle de l’Université de Californie de Los Angeles, à l’origine du projet international Rome Reborn, qui, sous la direction de Bernard Frischer, s’appuie sur les travaux de centre de recherches historiques et archéologiques d’universités américaines et européennes. La composition du comité scientifique du projet est disponible ici ;
- la société de production italienne Altair 4 Multimedia, compagnie italienne de production multimédia. Elle s’est spécialisée dans un travail de collaboration avec des universités et institutions culturelles pour produire et publier des reconstitutions en 3 dimensions de sites archéologiques.

Visuel Rome RebornVisuel Altair 4Le montage permet une visite virtuelle commentée de Rome au IVe siècle av. J.-C., vers 320, sous le règne de Constantin. À cette date la plupart des édifices construits dans les siècles antérieurs grâce à l’évergétisme des différents empereurs est encore en fonction, dans toute leur splendeur. Les élèves peuvent ainsi observer et apprendre à connaître  les lieux,  monuments et aménagements les plus emblématiques :

  • les palais impériaux
  • l’hippodrome du Circus Maximus
  • les thermes de Caracalla
  • l’amphithéâtre Flavien (Colisée)
  • les forums, républicain et impériaux
  • les temples : temple de Vénus et de Rome, des empereurs divinisés, le Panthéon, etc.
  • les arcs de triomphe
  • les aqueducs
  • les théâtres

Le film présente aussi les habitations ordinaires des insulae.

Circus Maximus et ForumVue avec Colisée
Images extraites du film : vue du Circus Maximus, vue du forum, vue de l'amphithéâtre Flavien

La transcription du commentaire historique est disponible ici.


Démarche


Plusieurs exercices sont possibles en fonction des objectifs didactiques et pédagogiques, du temps que le professeur veut consacrer à l’étude de Rome, des modalités de travail (en classe, à la maison, à distance), du niveau des élèves.

Par exemple les élèves peuvent :

  • présenter le document pour exercer le regard critique et  prendre conscience de sa nature : une interprétation actuelle sous la forme d’une reconstitution, mais fondée sur des sources fiables. Pour le faire comprendre, on peut confronter certaines images numériques du film avec des vues actuelles des sites correspondant et s’appuyer sur l’introduction qui mentionne les organismes professionnels concernés et les sources utilisées ;
  • relever les principaux lieux et bâtiments et les classer, par exemple dans un tableau, selon leur fonction : politique, administrative, religieuse, distractions et loisirs, services aux habitants, logements, etc. Pour les élèves plus en difficulté, on peut donner le nom des lieux (en ligne) et des fonctions (en colonne) et il les classe en cochant dans le tableau au fur et à mesure qu’ils les observent dans le film
  • diviser le travail en attribuant des lieux différents à des groupes différents d’élèves pour les décrire et expliquer plus en détail, avant une mutualisation par restitution des groupes ;
  • repérer ces lieux dans l’espace en annotant ou légendant un plan de Rome à l’époque impériale ou, plus facilement, la photographie d’une maquette, comme celle d’Italo Gismondi ;
  • comparer deux périodes : Rome au  IVe siècle avec Rome à ses origines, au temps des aménagements étrusques, en s’aidant des documents du livre traitant de cette partie ou avec la maquette de Rome au VIe s. av. J.-C. du Musée de la Civilisation romaine pour réactiver les acquis et montrer l’évolution en plusieurs siècles ;
  • identifier trois ou quatre empereurs cités afin de souligner leur rôle dans les constructions et leurs objectifs : Auguste, Trajan, Caracalla, Constantin. L’élève peut les mémoriser et les relier à d’autres  éléments importants du programme : mise en place du régime impérial, apogée de l’Empire, édit de citoyenneté, christianisme.
  • placer les empereurs ainsi identifiés sur une frise chronologique pour les resituer dans leurs contextes et les périodes enseignées ;
  • au terme du travail, décrire Rome sous l’Empire en quelques lignes.

Les images du film pourront également servir pour expliquer certains aspects de la romanisation en confrontant les lieux analogues repérés dans les villes romanisées comme Lutèce (aqueducs, forum, temples, amphithéâtre, théâtre) avec ceux de Rome érigés en modèle.