Jardinage au collège Grange aux Belles, un projet qui soutient l’intégration sociale d’élèves tout justes arrivés sur le territoire français…

jardinage GaB 4

Le collège de la Grange aux Belles, classé en REP, a mis en place un projet dans le cadre de la réussite éducative qui soutient l’intégration sociale d’élèves tout justes arrivés sur le territoire français. Ce projet a permis un lien entre élèves, parents et professeurs même en période de confinement.

jardinage grange aux belles

Qui sont ces élèves ?

Sahil, Mahamadou, M’Bayang, Mustapha , Mohamed, Al Haj, Osmane sont arrivés en France il y a quelques mois, après un long voir un très long périple pour certains d’entre eux.   

Deux dispositifs pour les accueillir au collège de la GAB : une classe UPE2A pour les élèves ayant eu une scolarité avant d’arriver en France, une classe ENSA pour ceux n’ayant pas été scolarisés ou très peu (pays en guerre, campagne éloignée des écoles..).

Le partenariat Veni Verdi / Réussite Educative

Depuis 2 ans, le GIP de la Réussite Educative finance l’association Veni Verdi (agriculture urbaine) pour des ateliers jardinage au collège.

Le projet a été reconduit avec enthousiasme cette année, mais il a changé de forme après un bilan des deux dernières années.

Un atelier construit au fil des jours

C’est un avantage des collèges en REP, l’offre périscolaire est riche… Aide aux devoirs, ateliers divers, association sportive…Alors malgré une communication ciblée auprès des élèves, peu de volontaires se sont manifestés car déjà occupés le mercredi par l’Association Sportive, l’aide aux devoirs ou des activités sportives ou culturelles hors collège.

Après réflexion nous avons plus particulièrement ciblé les élèves d’ENSA :

  • ces derniers ne participent pas aux activités périscolaires (maîtrise de la langue, des codes, non connaissance des structures…) et le jardinage nous a paru  une activité qui passant par le geste, la manipulation pouvait être intéressante pour eux.
  • C’est aussi un moyen de s’approprier l’espace collège et de participer à la mise en valeur de cet espace commun.

Des séances riches en découvertes, une complexité liée à la maîtrise de la langue et des codes

Une sortie dans le quartier à la découverte des jardins existants (Ecole Tanger, jardin partagé du quartier) pour visualiser ce que l’on peut réaliser en jardinant, puis un passage rapide au jardinage dans le collège. 

C’est en effet une particularité de ce groupe : la communication n’est pas si simple car chaque élève parle une langue différente, les intervenants (Veni Verdi, direction, professeurs de SVT) ne sont pas enseignants spécialisés FLE, certains élèves n’ayant pas ou peu été scolarisés le respect des règles est un peu chaotique…

Et pourtant…

Que de partages, d’échanges : apprendre le nom d’une plante car on en a reconnu l’odeur et qu’on la connaissait dans son pays.

Pelleter, planter, semer… on a ainsi découvert que certains élèves savaient parfaitement manier les outils, connaissaient des techniques car dans leur pays participer à des travaux de plantation était leur quotidien : ceux là étaient subitement hyper concentrés lors des séances de jardinage.

Soulagement pour d’autres : manier des outils, planter, faire… sans avoir forcément à s’exprimer  dans une langue que l’on ne maîtrise pas encore.

Une participation active à la vie du collège

En travaillant dans les espaces verts du collège, au sein de la cour, ces élèves ont participé à la mise en valeur de celui-ci.

Souvent à l’écart du fait de leur non maîtrise de la langue, parfois moqués pour leur accent, leur « look »,  il s’agissait aussi de mettre en valeur leur participation à la vie du collège, pour eux comme  pour les autres.

Un compte Instagram a été créé pour suivre l’évolution des travaux, la participation active de ces élèves et montrer à la communauté du collège l’implication et le travail de ces élèves dans la mise en valeur des espaces communs, pour le bien être de tous.

Jardinage GaB 3jardinage GaB 2

Et, aspect non prévu en début d’année… un lien élèves, parents, professeurs en cette période de confinement.

Grâce au compte Instagram, la communauté éducative continue à suivre l’évolution du jardin de la GAB en cette période de confinement, car les plantes poussent et les confinés de la GAB entretiennent le jardin pour que tout soit le plus beau possible au retour des élèves !   

Cécile Conty, principale adjointe du collège Grange aux Belles, Paris 10ème

 

Rejoignez nous sur le compte Instagram « jardinage_gab_paris10 » pour suivre et soutenir nos élèves dans leur projet ! Objectif : 100 abonnés ! (on y est presque…)

 

jardinage GaB 5