Bandeau

Recommendations pour la rentrée scolaire 2020-2021

logo ministere de leducation nationale 2015

Note de l'inspection générale des langues vivantes.

Les recommandations qui suivent mettent l'accent sur quelques priorités pour la rentrée 2020.

Des programmes adaptables

En langues vivantes, dans I ‘hypothèse d’une nécessaire réorganisation des temps et modes d’enseignement, une question ne se pose pas: celle de la présence, dans les programmes, de notions, objets d’étude ou savoirs dont I ’absence de traitement, à tel ou tel moment de la scolarité des apprenants, ferait obstacle à la construction et la progression des apprentissages.

De l'importance du diagnostic individuel

En cette rentrée de septembre 2020, il sera encore plus nécessaire que cela ne I’est dans le cadre d’une rentrée habituelle, de procéder à une rapide vérification du positionnement des élèves sur I’ échelle des niveaux du CECRL dans les diverses activités langagières.

Le temps de présence en classe, cadre et moment d’apprentissage encore plus précieux

Si le temps d’enseignement en présentiel était amené à être réduit, pour cause de partage de ce temps entre les élèves, I’ alternance des moments en question avec les moments d’enseignement à distance donnera au présentiel un poids et un rôle tout particuliers : il sera nécessairement le lieu de plus en plus privilégié de I ’interaction orale, de I ’échange, du dialogue, de la régulation, de la mise en commun et de la confrontation des travaux individuels et/ou collaboratifs.

 Fichier PDF Consulter le document

Les recommandations qui suivent mettent l'accent sur quelques priorités pour la rentrée 2020.

  • Prendre le temps et donner du rythme

Selon ce qu’iIs auront vécu durant le confinement, la reprise en fin d’année scolaire 2019-20 et l’été, les élèves auront besoin de plus ou moins de temps pour renouer avec la langue ou la découvrir.

  • Donner priorité à I’oral

De toute évidence, l’oral, en expression continue ou en interaction, ou, dans une moindre mesure, en compréhension, est le domaine de compétence qui aura le plus pâti du confinement, au profit de la compréhension de l’écrit et de l’expression écrite.

  • Veiller â une organisation propice à la régularité des apprentissages en langue

Dans le cadre d’une rentrée qui nécessiterait une adaptation du temps de présence des élèves, avec, par exemple, des emplois du temps irréguliers, les collégiens et lycéens gagneraient à bénéficier de cours de langues à intervalles réguliers avec le même professeur qui pourrait ainsi assurer une véritable progression.

  • S’en tenir aux programmes actuels

Les programmes de collèges et de tronc commun du lycée ne nécessitent pas d’aménagements particuliers.

Toutefois, pour les enseignements de spécialité en lycée, il est recommandé de réduire le programme limitatif.

  • Evaluer pour poser des repéres et favoriser la progression

Une évaluation diagnostique, formative, critériée et positive doit rendre I’éIève actif dans le projet pédagogique.

 Fichier PDF Consulter la totalité du document