Bandeau

Vacances apprenantes : actions pour le FLS

vacances apprenantes

Ecole ouverte – vacances apprenantes

Atelier en Français langue seconde

2020 - 2021

 

Constat

Les élèves allophones scolarisés en unité pédagogique pour élèves allophones (UPE2A) accumulent souvent plusieurs difficultés : ils sont en France depuis quelques mois et ne sont pas francophones, n’ont pas le même niveau scolaire que les élèves des classes ordinaires. De plus, les familles, dont une majorité est socialement défavorisée, ont du mal à s’impliquer dans la scolarité de leurs enfants.

En UPE2A, les élèves ont un temps d’enseignement en Français langue seconde conséquent : entre 12 et 15h hebdomadaires. L’apprentissage d’une langue nécessite une continuité pédagogique à long terme, une temporalité où chaque interruption de la prise en charge scolaire est un problème : les élèves qui vivent en contexte d’allophonie, ne pratiquent pas le français durant cette période et perdent certains acquis.

L’année scolaire exceptionnelle qui s’achève a rendu l’enseignement-apprentissage de la langue française encore plus délicat : grèves, confinement n’ont pas toujours permis, malgré l’investissement des professeurs-coordonnateurs d’UPE2A et des équipes pédagogiques et administratives, de faire suffisamment progresser ces élèves dans la maîtrise de la langue française.

 

Proposition

Dans le cadre de l’école ouverte, des ateliers peuvent être mis en place, pour pallier en partie les difficultés auxquelles se heurtent les élèves allophones. La proposition suivante est un exemple de ce qui peut être organisé, et doit s’adapter au contexte de chaque établissement et du public accueilli.

 

Objectifs

  • Travailler sur l’acquisition de la langue française (didactique et pédagogie du Français langue étrangère, langue seconde et langue de scolarisation).
  • Développer les compétences scolaires pour les élèves allophones scolarisés en UPE2A.

 

Public

Elèves allophones de collège et/ou de lycée. Groupe de 12 élèves.

 

Durée des ateliers

Séances de 3h quotidien ; 4 séances par semaine sur 1 semaine, soit 12h.

 

Projet pédagogique

Les exemples ci-dessous restent des ébauches de pistes possibles, qui doivent être adaptées au contexte de chaque établissement :

  • Parcours plurilingue: en partant des langues et univers des élèves allophones, construction de jeux qui reposent sur les alphabets, les éléments culturels et symboliques des pays représentés. L’objectif est de communiquer en français pour élaborer ces jeux, et transférer la culture d’origine dans la langue française.
  • Paris en été: les élèves allophones connaissent peu Paris. Des itinéraires peuvent être élaborés pour découvrir un monument, un quartier, des personnes. Réalisation d’un journal virtuel. L’objectif est de travailler sur les situations de communication, à la manière des touristes.
  • Sur scène: découverte du patrimoine théâtral de Paris (lieux, personnes, titres de pièces). Elaboration de saynètes de théâtre basées sur des imitations de scènes du théâtre contemporains et de situations de communication courantes. Courte représentation en fin d’atelier.
  • Et toi, tu manges quoi ? Autour de la notion d’alimentation et de gastronomie, découverte des goûts différents, de recettes de cuisine, de lieux patrimoniaux (café ou restaurant célèbres). Elaboration d’un repas partagé avec les personnels de l’établissement et les familles des élèves. L’objectif est interdisciplinaire : découvrir le nom des aliments et les discours permettant de décrire aliments, recettes (français), les valeurs nutritionnelles et rythme des repas (SVT), lieux patrimoniaux (histoire).
  • En forme cet été: découverte de différents sports et jeux ; travail sur les règles du jeu, les stratégies pour jouer en équipe. La pratique sportive est associée à la parole en français : répéter, reformuler les consignes, les conseils. Les différents lieux de pratiques sportives urbaines permettent de concrétiser les discours en lien avec certains sports (tennis de table dans un square, basket sous le métro, stades, gymnases, piscines…).

 

Intervenants

Professeurs ayant une connaissance de la didactique et pédagogie en Français langue étrangère (FLE) et Français langue seconde (FLS), soit en étant titulaire de la certification complémentaire en FLS, soit par un parcours universitaire FLE.

 

Accompagnement du CASNAV

Le Centre académique pour la scolarisation des élèves nouvellement arrivés et des enfants du voyage (CASNAV) de l’académie de Paris peut aider à l’élaboration du projet d’ateliers :

  • En accompagnant l’établissement et les intervenants dans la préparation des modalités des ateliers (cadre, outils, matériels nécessaires etc…).
  • En participant au recrutement des intervenants.

 

Contact

CASNAV de Paris, 12 boulevard d’Indochine, 75019 Paris.

Responsable : Brigitte Leneutre, IA-IPR EVS

Coordonnateur : Stéphane Paroux, stephane.paroux@ac-paris.fr

Ateliers GIPTIC
  • Élaborer un travail collaboratif avec différents médias grâce à Do.doc
  • PIX pour les élèves allophones
  • Prise en main d'outils de base (PCN et La Digitale)
  • Favoriser l’inclusion des élèves allophones grâce aux ressources de la Banque numérique “ Équipe Réussite “