Bandeau

Projets d'Etablissement et Vie Scolaire

Inscrit dans le cadre de l'autonomie des EPLE, le projet d'établissement fixe la politique éducative de l'établissement. Rendu obligatoire par la loi d'orientation du 10 juillet 1989, le projet d'établissement définit, au niveau de l'EPLE, les modalités particulières de mise en œuvre des objectifs et des programmes nationaux, ainsi que du projet académique. De la même façon, le projet Vie Scolaire doit partir d’un constat fondé sur une base statistique, base à partir de laquelle des éléments d’explication et de pistes d’action peuvent être dégagés.

Le Projet d'Etablissement

Le Projet d'Etablissement, un outil au service des EPLE

Le projet d’établissement assure la cohérence des différentes activités de formation initiale, d’insertion sociale et professionnelle et de formation continue des adultes dans l’établissement.

Il fait l’objet d’un examen par l’autorité académique et peut prévoir le recours à des procédures contractuelles ; il peut donner lieu à l’attribution de moyens spécifiques.

Le Projet d'établissement est le fruit d’une réflexion de l’ensemble des membres de la communauté éducative afin de mettre en adéquation les besoins et les évolutions de l’institution scolaire aux pratiques locales, spécifiques aux établissements.

C’est le texte qui regroupe les constats quant au mode de fonctionnement de l’établissement, ainsi que des spécificités du public qu’il accueille et des actions déjà mises en place. De ces constats, des pistes de réflexion relatives aux actions à mettre en place. sont dégagées. Il prévoit également les moyens d’évaluation de ces actions.

Dans cet esprit, la circulaire n° 90-108 du 17 mai 1990dispose que “le projet d’établissement donne une cohérence aux activités de l’établissement et organise ses relations avec son environnement.”

Elle précise également que " l’établissement doit inscrire ses efforts dans la durée ; le projet revêt donc un caractère pluriannuel ; l’analyse périodique de l’état de son avancement et de ses résultats menée aux différents niveaux et le dialogue qui s’instaure annuellement avec les autorités académiques dans le cadre des moyens susceptibles d’y être dévolus constituent les temps forts d’une réévaluation régulière des objectifs fixés et des méthodes utilisées pour aboutir à sa réalisation ".

 

Un ensemble d'indicateurs 

Outre la définition des modalités particulières de mise en œuvre des objectifs et des programmes nationaux en matière pédagogique, le projet d'établissement met en cohérence, en les portant à l'information de tous, un ensemble de dispositions qui participent d'une politique éducative d'établissement :

  • l'accueil et l’information des parents
  • l'orientation
  • la politique documentaire
  • le suivi individualisé des élèves
  • l'ouverture sur l'environnement économique, culturel et social
  • l'ouverture européenne et internationale
  • l'éducation à la santé
  • l'éducation à la citoyenneté
  • l'éducation à l'environnement pour un développement durable

 

Une mise en adéquation environnement/établissement

En liaison avec l'action pédagogique, l'action éducative s'inscrit alors dans le projet d'établissement, élément fédérateur de la politique globale de l'établissement.

À partir d'une analyse du contexte, le projet d’établissement doit prendre en compte les éléments suivants :

  • définir un certains nombre d'indicateurs pertinents
  • définir les singularités de l'établissement
  • proposer à la communauté éducative une réflexion sur les points-clés de ce diagnostic
  • déterminer les priorités, faire ressortir des axes de réflexion, mettre en place les groupes de travail

On retrouve cette même démarche de projet dans le Projet Vie Scolaire, qui structure les actions découlant du constat posé par le Projet d’établissement à une échelle spécifique.

 

Cas spécifique des projets Ecoles Collèges Lycées Ambition Innovation Réussite (ECLAIR)

Ce programme national constitue un levier pour faire évoluer les pratiques quotidiennes au service de la réussite de tous les élèves. Il a pour objectifs la progression de chacun des élèves, le développement de leur ambition scolaire et professionnelle et l’instauration d’un climat scolaire apaisé propice aux apprentissages, en se concentrant particulièrement sur les élèves issus de milieux défavorisés. Ce label implique la signature d'un contrat en adéquation avec les projets d'établissements.

 

Textes de référence

Décret du 30 août 1985, Art. 2-1 (modifié par le décret n° 90-978 du 31 octobre 1990) relatif au projet d'établissement

Les textes fondateurs du système éducatif 

Circulaire n°2005-156 du 30 septembre 2005 relative aux EPLE

Le Projet de Vie Scolaire

Le conseiller principal d'éducation a pour mission "de placer les élèves dans les meilleures conditions de vie individuelle et collective et d’épanouissement personnel" (circulaire n°82-402 du 28 octobre 1982). Il doit contribuer à "mettre en place un véritable parcours civique de l’élève, constitué de valeurs, de savoirs, de pratiques et de comportements dont le but est de favoriser une participation efficace et constructive à la vie sociale et professionnelle, d’exercer sa liberté en pleine conscience des droits d’autrui, de refuser la violence" (décret 2006-830 du 11 juillet 2006 relatif au socle commun).

 

Un état des lieux essentiel

Idéalement, "l’état des lieux" que constitue le Projet Vie scolaire devrait être issu du Projet d’Etablissement (ou du projet Ecoles Collèges Lycées Ambition Innovation Réussite -ECLAIR- le cas échéant) et complété par un diagnostic Vie scolaire.

Ce travail de préparation permet de dégager les axes de réflexion et de travail prioritaires au sein de l’établissement, de mettre en adéquation un projet avec un milieu et ses spécificités locales et donne à chacun (personnels, parents, élèves, partenaires) l’opportunité d’être un acteur au service de la réussite scolaire des élèves et de leur épanouissement personnel, et à l’élève de s’approprier les différentes notions nécessaires à son évolution.

Ce projet doit être une œuvre multipartite, élaborée en concertation avec les différents membres de la communauté éducative (parents, enseignants, équipes médico-sociales, documentaliste, délégués élèves et du CVL au lycée, etc).

En outre, il est souhaitable que le projet Vie scolaire se calque sur la périodicité du projet d’établissement, et contienne des indicateurs d’évaluation qui permettrait son actualisation annuelle.  En effet, il s’inscrit dans le projet général de l’établissement et décrit les objectifs à atteindre, les actions à mettre en place, les outils utilisés, les moyens à disposition, les démarches pédagogiques, les échéances, les partenaires et l’évaluation.  

 

Des objectifs à définir

Il permet ainsi:

  • de donner du sens à un secteur éducatif complémentaire des disciplines d’enseignement

Les finalités du projet Vie scolaire ainsi définies sont claires : contribuer à la sérénité, à la sécurité et à la qualité humaine au sein des EPLE, et cela en direction de tous les membres de la communauté éducatives, élèves comme adultes.

Le projet Vie scolaire devient alors un référentiel qui permet à chacun d’agir, de se situer, à la fois dans sa liberté pédagogique personnelle et dans un espace collectif de complémentarités éducatives cohérentes.

 

Textes de références

Circulaire n°82-402 du 28 octobre 1982 relative aux missions du CPE 

Décret 2006-830 du 11 juillet 2006 relatif au socle commun de connaissances et de compétences