Crise sanitaire : le défi de la continuité pédagogique

Chauvin Arnoux

Le confinement et la mise en place de l’enseignement à distance ont bousculé les acteurs du numérique et accéléré les projets. Pour bon nombre d’enseignants, ce qui a été une épreuve, a aussi été vécu comme une fierté, celle d’avoir fait preuve d’inventivité et de s’être dépassé.

L’impact de cette crise a vraiment révélé les possibilités du numérique éducatif.

Article de Ph. Taillard publié dans Les cahiers de l'nstrumentation de Chauvin Arnoux n°20  décembre 2020.

La révolution numérique et l’expérience forcée d’école à la maison en période de confinement au printemps, ont modifié sensiblement les gestes professionnels de l’enseignant. Il a dû assumer un triple rôle : concepteur de contenus numériques « intelligents » – cours conçus sur le mode de l’interactivité –, pourvoyeur en exercices adaptés et stimulants, et accompagnateur empathique et vigilant pour prévenir le décrochage scolaire.

L’enseignement à distance a également montré un changement important côté élève. Celui qui apprend devient davantage acteur de ses apprentissages, en particulier grâce à l’individualisation que rend possible l’accompagnement numérique, et au travail personnel que personne ne peut faire à sa place et que le confinement rend obligatoire.

L’enseignement à distance

Dans une société numérique, les frontières entre l’école et les familles s’estompent. Les outils de communication de l’ENT, offrent un autre regard sur l’École et une ouverture aux familles. Le numérique permet donc de nouvelles interactions entre l'École et les familles, ce qui fut essentiel lors du premier confinement et le reste naturellement durant le deuxième que nous vivons actuellement.

L’ENT, le socle de continuité pédagogique

En cas d’éloignement des élèves de leur établissement, le recours à l’ENT (espace numérique de travail) voit toute sa pertinence. Il permet d’orchestrer de multiples usages pédagogiques à distance comme : la communication, la production écrite ou orale, l’entrainement, le partage de documents, la classe virtuelle, l'accès aux ressources et aux outils de vie scolaire. Il est rapidement devenu le socle de la continuité pédagogique.

Une des principales caractéristiques de l’ENT est sa simplicité d’utilisation. L’ENT propose de nombreuses fonctionnalités à vocation directement pédagogique. Blog, cahier multimédia, frise chronologique, wiki, mur collaboratif, exercices & évaluations, etc.…, tous ces outils permettent de partager des contenus multimédias et de mettre les élèves en activité.

L’ENT c’est aussi un cadre de confiance et un portail unique d’accès à de nombreux services et ressources. C’est sans doute le point fort de l’outil. Avec un seul identifiant et un seul mot de passe, l’usager accède à tous les services dont il a besoin.

Les nouvelles pratiques développées par les enseignants

Comment enseigner à distance avec le numérique ? Ce geste professionnel est inhabituel car il n’y a plus de séances de cours rythmées par un emploi du temps et plus de liens présentiels élèves/professeur et élèves/élèves. De plus toute la communication orale pour expliquer, réguler, donner des consignes, aider, soutenir, est fortement réduite.

Il est donc nécessaire de recréer ce contexte rythmé avec des activités pédagogiques à distance programmées dans le temps, des consignes écrites très explicites et des rendez-vous pour interagir avec la classe et soutenir le travail des élèves isolés. Une activité pédagogique à distance c’est un travail bien explicité, concis, simple, demandé à l’élève pour :

  • Appréhender des nouvelles notions d’un cours
  • S’exercer et développer des compétences
  • Remédier et soutenir la classe

Chaque activité est définie par sa nature (cours, entrainement, remédiation), sa durée, son ambition (un travail atteignable par tous les élèves), les conditions de l’autonomie de l’élève (étayage, ressources, outils…), la méthodologie, un rendu d’élève et une phase de régulation de l’enseignant.

 

(Lien en accès restreint)