"Laïcité et valeurs de la République" par Isabelle de Mecquenem

Visuel

Isabelle de Mecquenem propose une réédition de son ouvrage Laïcité et valeurs de la République. 100 clés pour comprendre les notions essentielles, édition Studyrama.

Isabelle DE MECQUENEM publie Laïcité et valeurs de la République. 100 clés pour comprendre les notions essentielles, édition Studyrama, 1re édition 2018, réédition mai 2021, 144 p.

Laicite et valeurs Republique

Par cinq voies convergentes, l’auteur nous conduit Place de la République où elle expose par des focus précis d’abord ce qui définit un régime républicain : l’histoire, le rapport au droit, à la démocratie, à la philosophie politique, mais aussi en pointant les relations complexes entre nation et patrie, tout en rappelant l’héritage de ceux qui ont pensé la République. Les symboles, rituels et l’imaginaire républicain sont aussi éclairés dans ce premier axe.

Puis, elle centre ses éclairages sur les spécificités qui nourrissent les relations entre la République et la fonction publique en France. Des fiches nourries sur la notion d’intérêt général, la déontologie des agents de la fonction publique (loi mise à jour en avril 2016), où le principe de laïcité est désormais présenté comme étant une référence majeure. L’auteur présente les plans de lutte contre les discriminations et « l’arsenal juridique qui s’est adapté à une lutte plus déterminée et plus systématique, proportionnée aux dangers immenses de notre époque : le racisme et l’antisémitisme (…) qui constituent sans ambiguïté des délits1 ».

Quand Isabelle de Mecquenem aborde les valeurs et les principes de la République, c’est d’abord pour en préciser le sens (« valeur, norme, principe : quelle différence ? »), la portée (« valeurs privées, publiques »), les échelles (nationale, européenne, mondiale), l’histoire, l’évolution (« valeurs des hommes ? valeurs des femmes ? valeurs de jeunes ? valeurs de vieux ? »), ses rapports avec l’individu, enfin ses « pathologies : intolérance, fanatisme, radicalisme. »

Quand la République entre à l'école, elle est accueillie par des icônes : Ferdinand Buisson, véritable « père de l’école laïque » selon son historien Patrick Cabanel2 , et les « hussards noirs » de la République (« ont-ils vraiment existé ? ») auxquelles font écho des interrogations contemporaines : « que reste-t-il de l’école républicaine aujourd’hui ? », « crise de l’école républicaine : quels diagnostics ? »

En lien avec cet éclairage, Isabelle de Mecquenem se penche alors sur la question de la transmission des valeurs de la République : doit-on pratiquer une « pédagogie spécifique » ? Et qui s’en charge aujourd’hui ? Les médias diffusent-ils des « contre-valeurs » ? L’auteur balaye ensuite un large spectre historique, depuis le rapport de Madeleine Grawitz en 1980 sur l’instruction civique au lycée qui témoignait d’un « haut degré d’attente des lycéens vis-à-vis d’une discipline perçue comme très intéressante. Du côté de la pédagogie, les pédagogies actives comme la discussion, le débat au sujet de l’actualité montraient leur inefficacité pour acquérir des connaissances ». Ce rapport fut suivi de celui de Claude Nicolet en 1984, tournant majeur, puisque l’historien faisant le constat d’un « analphabétisme civique », plaidait pour une réintroduction des connaissances au sens rigoureux du terme, et proposait un programme progressif fondé sur les institutions républicaines, de l’école primaire jusqu’au lycée3 » (p. 113), urgence que reprend le rapport d’Alain-Gérard Slama en 2009. Le rapport Obin (2004), dans la foulée de la loi interdisant les signes religieux ostensibles à l’école, pointait « la montée en puissance du phénomène religieux dans les quartiers, notamment chez les jeunes ». Constat qu’avait établi Georges Bensoussan en 2002 dans les Territoires perdus de la Républiques. Antisémitisme, sexisme et racisme en milieu scolaire.
Le projet de « morale laïque » tel que l’a pensé Vincent Peillon (2012) « a jeté les bases de ce qui est devenu ensuite l’enseignement moral et civique dans la loi de refondation de l’école de la république du 8 juillet 20134 » et qui aboutira aussi à l’affichage de la Charte de la laïcité à l’école (2013) dans tous les établissements scolaires.

Dans cette version mise à jour, l’ouvrage s'adresse aux candidats aux concours de la fonction publique, mais aussi aux étudiants en Master MEEF allant passer les concours de l'enseignement (CRPE, Capes, Agrégation) et de l'éducation (CPE), ainsi qu'aux étudiants en classes préparatoires et en IEP, en école de journalisme et en IPAG.
Au-delà, sa lecture est éclairante pour tous ceux dont la mission s’articule aux valeurs de la République et au principe de laïcité.

L’auteur, professeur agrégée de philosophie, Isabelle de MECQUENEM enseigne à l'INSPE de l'université de Champagne-Ardenne. Elle est membre du Conseil des sages de la laïcité et référent Laïcité, Racisme et Antisémitisme de l'URCA.


1. Isabelle DE MECQUENEM, Laïcité et valeurs de la République. 100 clés pour comprendre les notions essentielles, édition Studyrama, 2021, p. 62
2. Patrick CABANEL, Ferdinand Buisson. Père de l’école laïque, Genève, éd. Labor et Fides, 2016, 547 p.
3. Isabelle DE MECQUENEM, op. cit., p.113
4. Isabelle DE MECQUENEM, op. cit., p.116