Partager

podcast

Partager ? C'est une action que les équipes inscrites dans un processus d'innovation pratiquent peu ou prou, les formes ou les mots différent, mais les réalités émergent : un fonctionnement plus collectif.

Partager, mardi 26 avril 2011

podcast

Rechercher plus d’efficacité dans son organisation, pour ses élèves, travailler en équipe, conduit les enseignants, les personnels de direction, à « ouvrir  leurs portes » : on partage ses pratiques, ses outils, mais c’est souvent bien plus que cela – des doutes, des valeurs, des connaissances. C’est un des marqueurs de l’organisation apprenante.

avec les équipes de l’ école  Pajol

podcastdéjà un podcast de l'équipe Pajol (avril 2010)

podcastl'équipe PAJOL et son dispositif "partage des doutes et des difficultés" (avril 2011)

pajol

podcast reprise en cinq points: ce qui est en jeu dans le "partage" d'une équipe:

1.Identifier les niveaux identitaires d’une équipe

2.S’inscrire dans un processus de transformation des savoirs (professionnels, d’expérience )

3.Fortement lié à des questions de style de direction

4.En cohérence et en système avec une « organisation apprenante »

5.Permet de conduire le changement (organisation, animation)

En complément des interventions

 

L'analyse des dispositifs suivis, des organisations mises en place, peut autoriser à quelques convergences, sur au moins six domaines:

  • Un style de management: le leadership partagé ou une direction s'organisant en une collégialité avec des fonctions ou rôles intermédiaires et transversaux
  • La dimension RH dans la stratégie de composition des membres de l'équipe (entre hasard et cooptation)
  • La prise en compte des dimensions « cachées » (symbolique, émotionnelle), formalisant dans des temps d'explicitation
  •  s’inscrire dans le temps et prévoir sa régulation (comment on apprend de l'expérience, consultations tous azimuts)
  • Ouverture et appartenance à des réseaux (accompagnement du changement, et recherches de points d'appui théoriques et valorisants)
  • Visée systémique: impacts et effets du travail d’équipe sur les élèves, sur l'organisation
    • Développement professionnel collectif
    • Dimension « bien-être » (travail sur le climat scolaire et la qualité relationnelle)
    • Triangulation avec les parents, associés au changement

Peu ou prou, la question du travail en équipe change de nature; et se profile une approche plus systèmique, renforcée actuellement par la prise en charge de la formation des débutants; c'est bien celle d'une organisation apprenante, d'un établissement formateur, qui organise et assume le développement professionnel de son équipe, dans une recherche d'efficience scolaire.

A cet égard, la formalisation, même imparfaite, du groupe de travail des formateurs de l'ISP Paris  (octobre 2009) est une base intéressante pour relire les expériences présentées.

 

Nous avons déjà quelques éléments de réflexion avec les apports de Romuald Normand, le 1è février dernier (voir son intervention); En écho avec le séminaire de l'AFAE de Bordeaux fin mars (contribution de Romuald Normand)

 

La formation continuée peut y trouver donc son principal objectif; renforcer le travail en équipe; obligatoire certes, mais nécessaire et intéressant, pour quelques bonnes raisons: 

  • la continuité des apprentissages et des parcours des élèves

  • la cohérence et l'efficacité des actions sur un site

  • une mutualisation des compétences, une source d'enrichissement et d'évolution des pratiques, une certaine forme de co-formation

Au travers de l'expérience d'équipes, si différentes soient-elles dans leurs formes, dans leur contexte spécifique, nous pouvons saisir le processus qui allie intimement expérimentation pédagogique et renforcement de la cohérence collective.