Bandeau

La macroéconomie après Keynes

V. Mignon

Coll. Repères. Ed. La Découverte. Juin 2010

Depuis le début des années 1970, la remise en cause du « consensus keynésien » a conduit à un foisonnement théorique dans le domaine de la macroéconomie. Cet ouvrage vise à en rendre compte, en se limitant toutefois aux analyses de la dynamique de court terme (les fluctuations). La Nouvelle Economie Classique (avec R.Lucas, Th.Sargent, N.Wallace, R.Barro, E.Prescott) est ainsi présentée et ses principaux apports indiqués. De même, la théorie du cycle réel (avec F.Kydland et, à nouveau E.Prescott, J.Long et Ch.Plosser, entre autres) et celle du déséquilibre (avec R.Clower et A.Leijonhufvud, à nouveau R.Barro et H.Grossman mais aussi J-P.Bénassy et E.Malinvaud) font aussi l’objet d’une présentation. Est également montré comment La Nouvelle Economie Keynésienne (avec G.Mankiw, O.Blanchard, G.Akerlof, J.Stiglitz, entre autres) a tenté de donner des fondements microéconomiques à la macroéconomie, tout en s’efforçant de « rester fidèle » à Keynes. Enfin, spnt évoquées les théories qui ont essayé, avec une certaine réussite d’ailleurs, d’apporter des explications endogènes à la croissance économique et à ses fluctuations (est, par exemple, rappelée la contribution de Samuelson, avec son « oscillateur »). La conclusion met en évidence les « tendances communes » à ces différentes théories macroéconomiques et indique que celles-ci ont démontré leur capacité à se saisir des nouvelles réalités économiques et à fournir des explications aux évolutions constatées.

Zoom

SES et Orientation

Présentation de quelques ressources utiles à l'orientation SES dans le cadre de la réforme du lycée et notamment le CR de la formation académique : SES et Orientation