Bandeau

Le Baccalauréat Sciences et Technologies de la Santé et du Social (ST2S)

Le Baccalauréat Sciences et Technologies de la Santé et du Social (ST2S)  est destiné aux personnes attirées par :

  • les métiers du secteur sanitaire et social : infirmier, diététicien, ergothérapeute, conseiller en économie sociale familiale, assistant de service social, éducateur spécialisé
  • ou des formations techniques attendues par les services qui accueillent les publics en demande de soins ou en demande sociale comme par exemple le BTS Services et Prestations des Secteurs Sanitaire et Social (SP3S). La liste n’est pas exhaustive.

Le baccalauréat « Sciences et technologies de la santé et du social »  doit apporter les connaissances de base sur lesquelles viendront prendre appui les compétences techniques et les approfondissements propres aux différents métiers.

Les matières dominantes

La connaissance psychologique des individus et des groupes, l'étude des faits sociaux et des problèmes de santé, les institutions sanitaires et sociales. De l’intérêt pour les matières scientifiques (notamment la biologie et les sciences physiques) est vivement conseillé puisqu’une part importante du programme y est consacrée.

Les qualités requises

  • l’expression écrite et orale
  • l’autonomie
  • la force de travail
  • la concentration
  • l’esprit d’initiative
  • l’aptitude à communiquer et à travailler en équipe.

Différentes compétences

Le titulaire du baccalauréat « Sciences et technologies de la santé et du social » est capable :

  • d’analyser des faits de société posant des questions sanitaires ou sociales
  • de caractériser l’état de santé et de bien-être social des populations, des groupes sociaux, en prenant en compte les différentes dimensions
  • de comprendre la relation entre les demandes en matière de santé et de vie sociale et les réponses politiques et institutionnelles
  • de distinguer les objectifs des politiques de santé publique, de protection sociale, d’action sociale et d’identifier les organisations mises en place (institutions, dispositifs…) au niveau national et local
  • de situer la place des professionnels de santé et du secteur social et leur complémentarité
  • de différencier les finalités, les étapes, les modalités de mise en œuvre de la démarche de projet, dans la diversité de ses applications
  • d’analyser et d’utiliser les méthodes et les outils de communication et ceux permettant le recueil d’informations  sanitaires et sociales dans le respect du droit des personnes et de l’éthique professionnelle.