Bandeau

Aider un élève, des actions coordonnées

mis à jour le 23/05/18

Un élève a des difficultés en classe. Par où commencer ? Que faire ? Comment faire appel au RASED ? Comment rédiger le Projet d'aide personnalisée ?
Des documents permettent de partager les informations entre les enseignants, les directeurs, les membres du RASED pour mieux agir en faveur des élèves :

  • Le tableau de bord pour tous les élèves de la classe concernant les différents dispositifs
  • Document passerelle Activité pédagogique complémentaire/Aide spécialisée
  • Fiche-mémoire et son mode d’emploi
  • Fiche de suivi école-collège
  • Associations d’accompagnement à la scolarité extérieures à l’école : un exemple d’outil de communication

Niveaux d'actions

Dans la classe un élève a des difficultés. Voici les différents niveaux d'actions possibles présentés de façon progressive.

Actions internes à la classe

  • Au cours des activités collectives : attention particulière de l’enseignant, placement particulier : près du maître, près d’un élève de confiance susceptible d’aider ou de solliciter l’aide du maître.
  • Pendant le travail individuel : soutien particulier pour une tâche semblable pour tous ou activité particulière.
  • Activité pédagogique complémentaire
  • Entretien avec l’élève
  • Programme personnalisé type PPRE associant l’élève, visant à travailler des compétences précises sur une période courte dans la classe à certains moments différenciés, en activité pédagogique complémentaire.

Informations des parents

  • Sur les difficultés rencontrées
  • Sur les aides apportées
  • Point de vue des parents, éclairage de leur part
  • Réflexion commune sur l’évolution souhaitée

Échanges entre profesionnels

Échanges entre enseignants de même niveau, échanges avec le directeur, conseil de cycle en présence ou pas d’un membre du RASED

  • Présentation précise et concise du cas de l’élève indiquant le point de vue de l’enseignant (connaissances et capacités de l’élève d’une part, attitudes d’autre part), le point de vue de l’élève et le point de vue des parents.
  • Réflexion commune sur la situation de l’élève, les difficultés rencontrées par l’enseignant : propositions de modalités particulières dans la classe, éclairages sur l’histoire scolaire de l’élève, propositions de participation de l’élève à un groupe de besoin interclasses lors d’un décloisonnement, etc.
  • La décision d’une aide du RASED arrive après ces essais : l’aide du RASED peut consister en participation à la réflexion sur l’analyse des difficultés (de l’élève, de l’enseignant), propositions de modalités d’interventions de l’enseignant de la classe auprès de l’élève, observation de l’élève en classe afin de compléter l’analyse de la situation, intervention en aide spécialisée auprès de l’élève en classe ou/et en activité pédagogique complémentaire, aide spécialisée hors de la classe en groupe ou individuellement.

Le médecin scolaire

L’avis du médecin scolaire est à solliciter lorsque les inquiétudes pourraient concerner des problèmes de vision ou d’audition, des troubles du langage qui seraient susceptibles d’amener le médecin scolaire, par exemple, à recommander une démarche vers un orthophoniste (acte médical relevant par conséquent du médecin et non pas d’un enseignant), vers un centre référent, etc.

Le professeur spécialisé ressource

Outre les professeurs ressources intervenant pour les élèves porteurs de handicap auditif, visuel, moteur, deux professeurs ressources peuvent être de bon conseil pour des élèves n’étant pas reconnus handicapés : professeur ressource concerné par les troubles du comportement, professeur ressource concerné par les troubles du langage.

L'équipe éducative

Dans le cas de difficultés particulièrement graves concernant le comportement de l’élève, son assiduité, ses apprentissages, sa situation doit être soumise à l’examen de l’équipe éducative qui comprend toutes les personnes qui sont concernées par l’élève, parents compris.

Le dispositif R’école

Dans le cas de difficultés très graves de comportement, le directeur peut faire une demande écrite avec avis de l’IEN pour obtenir une intervention de R’école.

Changement d’école

Dans le cas d’un élève posant de graves problèmes de comportement nécessitant de se retrouver dans un nouveau milieu scolaire "pour repartir à zéro", une équipe éducative doit obligatoirement être réunie dans un premier temps. Si après une période d’un mois aucune amélioration n’a pu être observée, une décision de changement d’école peut être prise par l’inspecteur chargé de la circonscription, sur proposition du directeur.

▲ Haut de page

Demande au RASED

La demande d’aide au RASED permet de mieux cerner les difficultés et de partager les informations.
Ce document écrit est nécessaire aussi bien pour l’année présente que pour la mémoire des aides engagées.
Il ne remplace pas l’observation en classe pour cet élève ni la concertation avec l’enseignant et/ou le conseil de cycle.
La formalisation par l’intermédiaire d’un écrit permet de "parler sur" et "autour de". L’écriture professionnelle en commun permet souvent d’élaborer, de penser ensemble les aides d’un point de vue pédagogique, relationnel, matériel…
L’effort de formalisation demandé à l’enseignant est partagé par l’enseignant spécialisé qui lui communiquera en retour le projet d’aide spécialisée lorsque la décision d’aide est prise.

Les différentes rubriques de la demande d’aide sont

  • le nom, le prénom de l'enfant, sa date de naissance, sa classe, le nom de l'enseignant
  • les observations, les évaluations faites en classe (type et résultats) ; les points de vue complémentaires (du PVP, de l’EVS, de l’ASEM…)
  • les difficultés de l'élève mais aussi ses acquis, ses réussites et ses centres d’intérêt qui peuvent être des appuis.
    Les difficultés et réussites sont à préciser dans les domaines disciplinaires et dans les domaines transversaux : les attitudes, les comportements de l’élève face à l’adulte, avec ses pairs, par rapport à la tâche.
  • la prise en compte des difficultés de l’élève dans la classe, les remédiations déjà entreprises et les activités pédagogiques complémentaires mises en place, le PPRE existant
  • un volet communication avec la famille : est-elle informée des difficultés ? Qu’en disent les parents ?
  • la façon dont l’enfant semble-t-il vivre sa difficulté : que donne le dialogue avec l’élève autour de ses difficultés (qu’en dit-il ? comment ?) ? Préciser s’il est mutique, s’il refuse de s’exprimer sur ce sujet
  • les raisons de solliciter le RASED et la pertinence de l’aide spécialisée, c'est-à-dire des hypothèses sur les raisons pour lesquelles les mises en place d’aides dans la classe et pendant les APC n’ont pas donné les résultats escomptés et ce que peut apporter de plus l’aide spécialisée ou les bienfaits d’une prise en charge simultanée d’aide personnalisée et d’aide spécialisée
  • la date de la demande et la signature de l’enseignant.

▲ Haut de page

Projet d'aide spécialisée

Rédigé par l’enseignant spécialisé, le PAS (le projet d’aide spécialisé) est le support de la collaboration et de la communication entre les enseignants.

Eléments du PAS

Il peut comporter les éléments suivants

  • le nom le prénom de l'élève, la classe, le parcours scolaire de l'élève
  • sa situation familiale (fratrie…)
  • la demande d'aide (les éléments donnés par l’enseignant et analysés)
  • les évaluations, les observations et une analyse synthétique des difficultés
  • l’entretien avec l’élève pour la présentation du projet
  • les récapitulatifs des concertations avec l’enseignant
  • les compétences visées, ciblées, durant le projet
  • les modalités d’intervention
  • le cadre temporel : fréquence, durée, date de la prochaine concertation du RASED
  • une rubrique communication et évaluation.
    Elle est à penser entre les enseignants : à partir de quels échanges, documents communs, supports communs pour l’élève et pour les enseignants, va-t-on penser en amont le transfert des résultats de l’aide spécialisée vers la classe ? Quels documents de la classe et de l’aide spécialisée vont permettre de penser ensemble la prise en charge de l’élève ? L’évaluation et l'ajustement au fur et à mesure du projet sont indiqués.

Le projet peut comporter aussi les dates de rencontres et un compte rendu synthétique avec les parents, et éventuellement avec un centre de soins ou un partenaire en libéral.

PAS intégré à un PPRE

Le projet d’aide spécialisée peut être (ou devrait être) intégré dans un PPRE : ce sont alors les rubriques suivantes qui sont incluses 

  • les compétences visées, ciblées, durant le projet
  • les modalités d’intervention
  • le cadre temporel : fréquence, durée.

▲ Haut de page