Bandeau

Concours National de la Résistance et de la Déportation (CNRD) 2011

mis à jour le 06/06/11

La cérémonie de remise des prix s'est déroulée le mercredi 1 juin 2011 à l'Hôtel de Ville de Paris.
Agnès Dullin nous propose un résumé de cette manifestation.

Un bilan pour un jubilé : 1961-2011

Cette année, les organisateurs du concours ont réalisé un bilan de ces cinquante années passées. Ainsi, ils ont rappelé la place majeure occupée par les témoignages dans les travaux des élèves. Le CNRD a offert à des générations de jeunes l'occasion de découvrir et rencontrer des acteurs de l'histoire, anonymes pour la plupart, mais ayant vécu une autre jeunesse que la leur. Ils furent et sont encore les liens indispensables de compréhension de leur présent, présent marqué des actes de ces témoins. Cette année, le jury a regretté une certaine défection dans la participation au concours avec près de deux cents à deux-cent-cinquante élèves.

Les enseignants sont invités à faire réfléchir leurs classes dans le cadre proposé par le CNRD

Ce dernier offre, en effet, l'occasion de recherches historiques sur archives mais également de révéler le rôle de la mémoire et de comprendre ses évolutions.

Les jeunes peuvent hésiter à prendre la parole, parfois réticents à se lancer dans une entreprise qu'ils craignent ne pas pouvoir achever ou encore perfectible par des lacunes dans la maîtrise de la langue. Cependant, cette année, d'excellents exposés de collégiens, récompensés, ont employé de nouveaux supports (des extraits ont été projetés et présentés avant la remise des prix). Les travaux audiovisuels, vidéos, photographies, pages web assemblés dans des montages très pertinents sont révélateurs des démarches de travail encadrées par leurs professeurs.

Quelles sont les attentes du jury pour les prochaines années ?

C'est aux enseignants présents et non présents lors de cette remise de prix que le jury s'adresse.

Donnez « le goût de l'histoire » aux élèves pour être en mesure de lire, analyser et comprendre de quoi a été fait un passé qui s'éloigne de leur quotidien mais qui pourtant demeure vivant derrière le nom d'une rue ou d'une plaque ou de cérémonies. Sans des enseignants passionnés et des élèves curieux, le CNRD n'a pas de sens. Au-delà de la commémoration de la Résistance et de la Déportation, il s'agit de comprendre qu'un ensemble d'enjeux intellectuels et historiques  se jouent aussi à travers  la participation au concours.

Les lauréats de l'année 2010-2011

Pour les épreuves individuelles

  • Pour les collèges parisiens
    1er prix :
    Pauline Garbé du collège Molière
    2ème prix :
    Ysé Louchet du collège Victor Hugo

  • Pour les lycées parisiens
    1er prix :
    Charlotte Branco du lycée Janson de Sailly
    2ème prix :
    Raphaëlle Scheer du lycée Carnot

Pour les travaux collectifs

  • Pour les collèges parisiens
    1er prix
    pour le collège Victor Hugo
    2ème prix :
    le collège Hélène Boucher
    1er prix pour les travaux audiovisuels 
    : collège Jules Romains

  • Pour les lycées parisiens
    1er prix lycée :
      lycée Suzanne Valadon
    2ème prix lycée :
    lycée Jean Racine

CNRD 2011 remise des prix

Remise des prix aux élèves du lycée Racine

CNRD 2011 laurétas et officiels

De nombreux prix pour les lauréats

À voir