Bandeau

Les groupes hétérogènes

mis à jour le 06/12/17

Qu’est-ce que c’est ?

Elle consiste en une répartition des tâches à accomplir afin que chacun puisse apporter sa part personnelle au travail collectif.

La régulation au sein du groupe est un objectif relevant des compétences sociales à développer. Les élèves sont "en groupe" et font un travail "de groupe", "en équipe".

Fonctionnement

  • Supports : identiques
  • Consignes : différentes au sein du groupe
  • Étayage du maître : aucun ou ponctuel

Situation de départ

Les groupes hétérogènes peuvent correspondre aux groupes-tables qui réunissent les élèves géographiquement proches : ces groupes résultent donc du placement ordinaire des élèves de la classe à l’école élémentaire. Ils peuvent aussi être constitués de façon spécifique et volontaire par l’enseignant, en maternelle notamment.

Préparation 

Pour l’activité proposée, l’enseignant va demander aux élèves d’élaborer une trace et/ou de prévoir une présentation orale de leurs travaux de groupe.

Dans ce cadre, l’enseignant a prévu une fonction pour chaque membre du groupe. Ainsi, le travail de groupe n’est abouti que lorsque chacun des membres a fait sa part.
L’enseignant peut répartir les tâches selon leur niveau de complexité. Il fait en sorte que même la tâche la plus simple soit indispensable à la réussite finale.

Déroulement 

  • L’enseignant explique les consignes et leurs objectifs ; il prend le temps nécessaire pour montrer les tâches et les traces attendues, ainsi que la répartition de celles-ci entre les membres du groupe ; l’objectif explicite est double : cognitif car lié à l’activité en jeu, social car lié au fonctionnement du groupe.
  • Mise en œuvre du travail de groupe. L’enseignant régule, s’assurant que chacun réalise bien sa part du travail : il est particulièrement attentif aux élèves en difficulté en les stimulant pour réaliser leur tâche et pour susciter les interactions dans le groupe.
  • Collectivement : confrontation des résultats et des démarches.

Avantages

  • La répartition des responsabilités est la garantie d’une participation active de chaque membre du groupe, quelles que soient ses compétences.
  • La réussite de l’élève qui a des difficultés contribue la réussite de tout le groupe : des interactions et des apports d’aides peuvent ainsi se développer.
  • La part effective de l’élève en difficulté dans un travail de groupe peut ainsi devenir réelle et valorisée.

Vigilances

  • Chacun dépendant du travail des autres, il est essentiel que l’élève en difficulté soit en activité et contribue à l’avancée du groupe. Car dans le cas contraire, les autres membres du groupe montrent de l’impatience ou se substituent à lui.
  • Dans ce type de groupe, les élèves ne se choisissent pas. Il y a donc toujours risque de voir des incompatibilités. C’est en amont qu’il faut les avoir surmontées, dans le placement ordinaire de classe ou la constitution du groupe.
  • Le bon élève peut trouver ennuyeux de devoir faire avec d’autres moins experts. Il est de son rôle d’écolier d’apprendre à tenir compte de l’autre, de partager les rôles, d’apporter son aide.

Variantes

En groupe de deux, cette même démarche peut être organisée sans difficulté pour des binômes de tables proches.