Bandeau

"Il ne sait pas lire "

Guide de questionnement concernant le constat suivant : "Il ne sait pas lire"#
Des questions à se poser . Ces questions déclinent et complètent les trois éléments suivants : savoir déchiffrer et reconnaître les significations des mots savoir comprendre les textes savoir écrire seul des mots déjà connus, rédiger de manière autonome un texte

Lors d'une réunion de travail concernant un enfant, pour aider à préciser la demande d'aide, voici des questions à se poser.
Ces questions déclinent et complètent les trois éléments suivants :

  • savoir déchiffrer et reconnaître les significations des mots
  • savoir comprendre les textes
  • savoir écrire seul des mots déjà connus, rédiger de manière autonome un texte
  • A-t-on la certitude que l’élève voit et entend bien ?

Lire, les écrits, apprendre à lire

  •  Sait-il à quoi sert de lire ?
  • La lecture a-t-elle pour lui  un objectif sans rapport avec l’écrit (du type apprendre à lire permet de passer dans la classe supérieure, pour faire plaisir à ma mère…) ?
  • Est-ce que l’élève fréquente les livres, à l’école, à la bibliothèque, à la maison ? Se souvient-il de livres, vus, qu’on lui a lus ? Lesquels ?
  • Reconnaît-il certains supports de l’écrit ?
  • Connaît-il leurs usages ? (lettre, menu, calendrier, liste de courses…) 
  • S’envisage-t-il lecteur à court terme ?
  • Se représente-t-il certaines des tâches à accomplir pour apprendre à lire ?

Le code

  • A-t-il compris qu’il y a un mécanisme de correspondance arbitraire, mais relativement régulier, entre la langue orale et la langue écrite ?
  • Quelles sont les correspondances graphie/phonie qu’il connaît ?
  • Déchiffre-t-il correctement ?

Comprendre

  • Est-il capable d’agir à la lecture d’une consigne simple ?
  • Est-il capable de comprendre un texte simple ? Ecouté, lu ?
  • On distinguera le texte lu oralement par le maître, du texte lu par l’élève. Cela permet de repérer :
    • si l’élève comprend les textes lus par autrui, ce qui laisse supposer que l’absence d’automatisation du déchiffrage empêche la compréhension ;
    • si l’élève cumule l’absence d’un décodage efficace et une compréhension insuffisante de la langue.
  • Est-il capable de reformuler un texte qu’il vient de lire ? Peut-il dire de qui ou de quoi le texte parle ?
  • Est-il capable de prélever des éléments d’information dans un texte (en répondant à une question précise) ?
  • Est-il capable de comprendre un texte plus complexe :
    • contenant des substituts : le roi, il, notre héros, ce célèbre souverain
    • présentant des éléments non explicites à comprendre : "cela faisait très longtemps qu’il n’avait pas ouvert un livre" = il ne lit quasiment jamais.
  • Les difficultés de compréhension viennent-elles :
    • de la méconnaissance du vocabulaire ("tente") ?
    • de la méconnaissance de la réalité (il ne se représente pas ce qu’est une "tente") ?

Lire à haute voix

  • Parvient-il à lire silencieusement ? A-t-il besoin d’oraliser ? Toujours ? Si non, dans quels cas ?
  • La lecture à haute voix est-elle compréhensible ? Hachée ? Bute-t-il sur les mots ?
  • La lecture est-elle aisée, mais sans montrer une compréhension du texte, limitée à un déchiffrage fluide ?

Ecrire : produire, encoder

  • Est-il capable d’écrire des noms fréquents (mardi), des mots outils (avec, pour), des mots faciles à écrire (moto), des pseudos mots (cobatou, tripron) ?
  • Est-il capable de produire une phrase ? Un texte ?
  • Est-il capable de produire :
    • un texte dont les mots ont une écriture alphabétique, phonétiquement plausible ?
    • un texte de quelques lignes en respectant la correspondance graphie-phonie ?
  • Ce texte a-t-il du sens ?

Ecrire : copier

Après observation de son écriture cursive et sa capacité à copier

  • Reproduit-il correctement ?
  • Respecte-t-il la forme et la hauteur des lettres ? Le sens de la rotation ?
  • Fait-il tenir les mots dans l’interlignage fourni ?
  • Le geste est-il fluide, crispé ? Enchaîne-t-il les lettres ou hache-t-il sa copie ?

Après un échange

  • Donne-t-il sens à ce qu’il écrit ou l’écriture est-elle analogue pour lui à un dessin reproduit ?

▲ Haut de page