Bandeau

Guide de questionnement concernant le constat suivant : "Il ne sait pas lire ".

mis à jour le 10/02/16

Lors d'une réunion de travail concernant un enfant, pour aider à préciser la demande d'aide, voici des questions à se poser.
Ces questions déclinent et complètent les trois grands domaines de connaissances et de compétences développés au CP.

  • savoir déchiffrer et reconnaître les significations des mots
  • savoir comprendre les textes
  • savoir écrire seul des mots déjà connus, rédiger de manière autonome un texte

A-t-on la certitude que l’élève voit et entend bien ?

Lire, les écrits, apprendre à lire

  •  Sait-il à quoi sert de lire ?
  • La lecture a-t-elle pour lui surtout un objectif sans rapport avec l’écrit (du type apprendre à lire permet de passer dans la classe supérieure, pour faire plaisir à ma mère…) ?
  • Est-ce que l’élève fréquente les livres, à l’école, à la bibliothèque, à la maison ? Se souvient-il de livres, vus, qu’on lui a lus ? Lesquels ?
  • Reconnaît-il certains supports de l’écrit ?
  • Connaît-il leurs usages ? (lettre, menu, calendrier, liste de courses…) 
  • S’envisage-t-il lecteur à court terme ?
  • Se représente-t-il certaines des tâches à accomplir pour apprendre à lire ?

Le code

  • A-t-il compris qu’il y a un mécanisme de correspondance arbitraire, mais relativement régulier, entre la langue orale et la langue écrite ?
  • Quelles sont les correspondances graphie/phonie qu’il connaît ?
  • Déchiffre-t-il correctement ?

Comprendre

  • Est-il capable d’agir à la lecture d’une consigne simple ?
  • Est-il capable de comprendre un texte simple ? Ecouté, lu ?
  • On distinguera le texte lu oralement par le maître, du texte lu par l’élève. Cela permet de repérer :
    • si l’élève comprend les textes lus par autrui, ce qui laisse supposer que l’absence d’automatisation du déchiffrage empêche la compréhension ;
    • si l’élève cumule l’absence d’un décodage efficace et une compréhension insuffisante de la langue.
  • Est-il capable de reformuler un texte qu’il vient de lire ? Peut-il dire de qui ou de quoi le texte parle ?
  • Est-il capable de prélever des éléments d’information dans un texte (en répondant à une question précise) ?
  • Est-il capable de comprendre un texte plus complexe :
    • contenant des substituts : le roi, il, notre héros, ce célèbre souverain
    • présentant des éléments non explicites à comprendre : "cela faisait très longtemps qu’il n’avait pas ouvert un livre" = il ne lit quasiment jamais.
  • Les difficultés de compréhension viennent-elles :
    • de la méconnaissance du vocabulaire (tente) ?
    • de la méconnaissance de la réalité (il ne se représente pas ce qu’est une tente) ?

Lire à haute voix

  • Parvient-il à lire silencieusement ? A-t-il besoin d’oraliser ? Toujours ? Si non, dans quels cas ?
  • La lecture à haute voix est-elle compréhensible ? Hachée ? Bute-t-il sur les mots ?
  • La lecture est-elle aisée, mais sans montrer une compréhension du texte, limitée à un déchiffrage fluide ?

Ecrire : produire, encoder

  • Est-il capable d’écrire des noms fréquents (mardi), des mots outils (avec, pour), des mots faciles à écrire (moto), des pseudos mots (cobatou, tripron) ?
  • Est-il capable de produire une phrase ? Un texte ?
  • Est-il capable de produire :
    • un texte dont les mots ont une écriture alphabétique, phonétiquement plausible ?
    • un texte de quelques lignes en respectant la correspondance graphie-phonie ?
  • Ce texte a-t-il du sens ?

Ecrire : copier

Après observation de son écriture cursive et sa capacité à copier

  • Reproduit-il correctement ?
  • Respecte-t-il la forme et la hauteur des lettres ? Le sens de la rotation ?
  • Fait-il tenir les mots dans l’interlignage fourni ?
  • Le geste est-il fluide, crispé ? Enchaîne-t-il les lettres ou hache-t-il sa copie ?

Après un échange

  • Donne-t-il sens à ce qu’il écrit ou l’écriture est-elle analogue pour lui à un dessin reproduit ?

▲ Haut de page